Librairie Epona

Skip to Main Content »

Search Site

 

Découvrez le catalogue Errance catalogue
Découvrez le catalogue Picard  catalogue

 

 

 

 

18 rue Séguier 75006 Paris - T. 01 43 26 40 41     

Plan d'accès et contact                         

Nouveautés

Total des articles de 1 à 10 sur 154 Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. Suivant
Afficher par page
Afficher en: Grille  Liste  Sort by Par ordre décroissant
Architecture et société au Proche-Orient ancien
79,00 €

Les bâtisseurs de mémoire en Mésopotamie (7000-3000 av. J.-C.)

 
Dans le contexte actuel de destruction et pillage des sites archéologiques du Proche-Orient, il est plus que jamais nécessaire de publier les découvertes qui se sont multipliées en Syrie, en Iran ou en Turquie, pour proposer une nouvelle lecture de la naissance de l'urbanisme et de la civilisation en Mésopotamie. Le propos est centré sur la manière dont les sociétés villageoises du Proche-Orient ancien ont entamé, dès le Ve millénaire, un processus de transformations socio-économiques qui ont abouti à différentes formes d'étatisation ou pour certaines d'entre elles à des formes variées de tribalité. Cet ouvrage se conçoit comme une micro-écologie de la naissance d'États marqués d'abord par leur diversité avant des tentatives éphémères d'unification politiques. 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

MicroArchitectures médiévales
49,00 €

L'échelle à l'épreuve de la matière

Depuis plusieurs années, les représentations miniatures de l’architecture ont retenu l’attention des historiens de l’art, tant en ce qui concerne la microarchitecture monumentale qu’à propos des pièces mobiles d’orfèvrerie, d’ivoire ou dans les supports les plus variés. La micro-monumentalité médiévale se comprend d’abord dans le rapport qu’elle entretient avec les oeuvres construites et le spectre gigantesque des échelles. Le sublime médiéval est l’héritier d’une culture antique au sein de laquelle une large place est faite aux performances de l’ingéniosité humaine. Au Moyen Âge, le sublime gigantesque et le sublime microscopique sont indissociablement unis et sont comme les deux faces de la même médaille du geste créateur. L’objet miniaturisé, créant un univers à part entière, offre un support propice à l’exploration d’un monde miniature révélant l’existence d’une intériorité. Ces objets occupent cette place dans le privé et l’intime parce qu’ils contiennent les attributs de l’immensité transcendante et de la grandeur. Ce rapport entre le bâti monumental et la construction minuscule est au coeur de ces réalisations d’architectures réduites. L’architecture miniature joue un rôle d’autant plus efficace de signalétique du sacré qu’elle déploie un réseau de formes riches ou foisonnantes dont le spectateur perçoit confusément la complexité mais sans parvenir à vraiment la comprendre, ouvrant la voie à l’imagination, cette capacité à mettre en image ce qui n’existe pas. 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Les ivoires d'Arslan Tash
69,00 €

Décor d'un mobilier syrien (IXe-VIIIe s.)

Cet ouvrage a pour ambition de révéler un ensemble exceptionnel d’ivoires découverts à Arslan Tash en Syrie du Nord. Au début du XXe siècle, la concession de fouilles du site était accordée à François Thureau-Dangin, directeur du département des Antiquités orientales du musée du Louvre. Les ruines du palais qu’il met au jour, livrent des centaines de plaquettes d’ivoire sculptées dans des défenses d’éléphant ; elles constituaient le décor d’incrustation de meubles en bois. Ces objets portent des figurations complexes : génies, « dames à la fenêtre », vache allaitant, sphinx, dérivées de l’iconographie égyptienne, avec des caractères propres. Le site abandonné par la suite sans surveillance, est livré aux fouilleurs clandestins qui découvrent de nombreuses autres plaques d’ivoire. Ce catalogue présente pour la première fois l’ensemble reconstitué, analysant les plaques découvertes en fouilles et celles apparues par la suite, aujourd’hui conservées dans cinq institutions différentes.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Paysages en commun - Carnets du paysage N°33
28,00 €

Un débat important se développe aujourd’hui, dans beaucoup de domaines, au sujet de la définition des biens communs et de ce qu’on appelle également le commun. Les questions qui se posent sont celles de la défense et de l’organisation collective de la gestion des ressources communes (les biens communs). Et de même, sur un plan plus directement politique, se posent les questions de l’auto-institution et de l’autogouvernement des collectifs, autrement dit de la démocratie radicale (le commun). En quoi les débats  sur les biens communs concernent-ils les paysages et en quoi peuvent-ils enrichir la réflexion sur les paysages et leur fabrication ? En quoi les paysages peuvent-ils, symétriquement, contribuer à éclairer ces débats ? Que peuvent-ils y apporter de façon spécifique? Telles sont les questions que le numéro 33 des Carnets du paysage entend parcourir. Une première réponse pourrait être la suivante : c’est, précisément, parce que les paysages sont des ressources communes, et parce qu’ils répondent à des besoins humains généraux, sociaux et psychologiques, que les paysages peuvent être considérés comme des biens communs, comme des ressources communes pour les humains.

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Les Solutréens
30,00 €

La civilisation solutréenne surgit, courte et dense, à travers les traditions classiques européennes entre 22 et 18 mille ans avant notre ère. Toutes ses composantes culturelles présentent à la fois une grande homogénéité et une opposition radicale avec les milieux qu’elle traverse. Arts, techniques, habitats, prédation atteignent des niveaux d’élaborations inouïs. Considérée à l’échelle européenne, son extension se limite à l’extrémité occidentale : Espagne et France. Mais son impact semble avoir été déterminant dans l’histoire ultérieure du continent, spécialement dans la formation du Magdalénien (Lascaux) qui s’étendra ensuite beaucoup plus largement. L’art, l’anatomie, la faune, les savoir-faire et les régions d’influence, cet essai se veut exhaustif, s’attachant à décrire cette civilisation fondatrice et à en donner les clés de compréhension au scientifique comme à l’amateur. 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

La domestication des plantes
32,00 €

Les débuts de l’agriculture comptent parmi les événements décisifs de l’histoire des hommes. Il y a environ 10 000 ans, des groupes de chasseurs-cueilleurs ont commencé à abandonner leur mode de vie nomade pour se mettre à cultiver et fonder des communautés sédentaires. Ce basculement a déclenché l’évolution de structures politiques et économiques complexes et entraîné de nombreux développements technologiques. En fin de compte, il a permis l’essor des grandes civilisations humaines. Pour nous permettre de mieux comprendre cet épisode fondamental, cet ouvrage étudie l’histoire et l’évolution de près de quatre-vingts plantes cultivées : céréales, légumes secs et oléagineux, fruitiers, légumes et condiments, plantes à fibres et tinctoriales. Il offre ainsi une vaste synthèse des connaissances disponibles sur les origines et la domestication des plantes de l’Ancien Monde, et par conséquent sur la diffusion de l’agriculture depuis l’Asie du Sud-Ouest vers l’Europe, l’Asie et l’Afrique du Nord.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

La Protohistoire de la France
35,00 €

Cet ouvrage a pour ambition de dresser un état des connaissances sur les premières sociétés rurales et métallurgiques à l’échelle de la France mais dans un contexte largement européen. De l’avènement des premières communautés d’agriculteurs du Néolithique jusqu’à la guerre des Gaules et la conquête romaine, soit sur les six millénaires avant notre ère, sont examinés les aspects culturels, économiques et sociaux qui ont, au fil du temps, rythmé le quotidien des populations de l’hexagone. À cette fresque ont contribué les meilleurs chercheurs et universitaires issus de toutes les institutions de l’archéologie française.

 

 

 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

La préhistoire de la France
35,00 €

Depuis quarante ans, l’archéologie s’est professionnalisée avec le développement des enseignements dans les universités, de la recherche au CNRS et l’essor de l’archéologie préventive. Grâce à la multidisciplinarité avec les sciences exactes, les sciences humaines, les sciences de la terre et les sciences de l’ingénieur, les méthodes et les techniques de l’archéologie ont rendu les reconstitutions plus complètes et plus fiables. La préhistoire ancienne a ainsi pu préciser la chronologie des premiers peuplements depuis un million d’années et ses adaptations aux changements climatiques, reconstituer les paysages quaternaires, établir la systématique et l’éthologie des espèces animales, et reconstituer les composantes techniques, économiques, sociales et artistiques des sociétés de chasseurs-cueilleurs (Neandertal, Sapiens). Ce livre résume nos connaissances sur le peuplement de la France depuis les origines jusqu’à il y a 7 000 ans.

 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Saint-Benoît-sur-Loire
35,00 €

L’abbatiale romane

Pendant un siècle et demi, l’abbatiale de Saint-Benoît-sur-Loire fut au cœur de la création architecturale de la France capétienne. La tour-porche érigée au début du XIe siècle fut l’un des monuments-phares de l’art roman naissant par sa prestigieuse architecture autant que par son ensemble de chapiteaux richement sculptés. Moins de cent ans plus tard, les reliques de saint Benoît que l’abbaye conservait depuis le VIIe siècle furent transférées dans un nouveau chevet, vaste et lumineux, qui compte parmi les très grands chefs d’oeuvre son temps. La nef, enfin, mise en chantier à l’aube de l’architecture gothique, incarne une vision plus austère de l’architecture monastique mais conserve un splendide portail à statues-colonnes destiné à l’accueil des pèlerins. Pour le visiteur qui pénètre dans l’église, c’est cependant l’impression d’harmonie qui prédomine, au-delà de la diversité des styles.

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Ressources animales carnées à l'âge du Fer
29,00 €

Le cas du nord-ouest de la France (Bretagne et Basse-Normandie)

L'étude des animaux en Gaule, leur place dans l'alimentation en particulier, s'est largement développée à partir de corpus provenant du nord de la France. Mais qu'en est-il des populations situées plus à l'ouest, dont les territoires sont largement ouverts sur les littoraux de la Manche et de l'Atlantique ? Grâce à la confrontation des données archéologiques et archéozoologiques sur près d'une vingtaine de sites et à la mise en place d'un protocole d'expérimentation et d'un tamisage raisonné, ce travail donne enfin les premières pistes de réflexion sur la particularité de ces cultures dans leur rapport à la gestion de leur milieu terrestre comme maritime. L'évolution chronologique des pratiques et leurs variations régionales témoignent d'un rapport constant entre les choix socio-économiques, la gestion de l'espace et l'exploitation d'un environnement naturel diversifié. 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Total des articles de 1 à 10 sur 154 Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. Suivant
Afficher par page
Afficher en: Grille  Liste  Sort by Par ordre décroissant
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Newsletter

Newsletter
Ouvrez grand les yeux et économisez un max !
Comité Quartier Latin
 

Recommander ce site à un ami :

Votre nom : Email de votre ami :
Tous les champs ne sont pas renseignés correctement