Librairie Epona

Skip to Main Content »

Search Site

 

Découvrez le catalogue Errance catalogue
Découvrez le catalogue Picard  catalogue

 

 

 

 

18 rue Séguier 75006 Paris - T. 01 43 26 40 41     

Plan d'accès et contact                       

Meilleurs voeux pour 2020

Rencontre :

samedi 18 janvier à 15 h : Georges-Jean Pinault présente Vedica 1. Etymologica

Nouveautés

Total des articles de 11 à 20 sur 185 Page :
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. Suivant
Afficher par page
Afficher en: Grille  Liste  Sort by Par ordre décroissant
Châteaux et justice
19,00 €

Actes des Rencontres d'Archéologie et d'Histoire du Périgord

Autour de l'An Mil s'opère, en Occident, une lente reconstruction d'une Justice qui confère toute autorité à des notables locaux pour le règlement de conflits dont la plupart ne dépassent pas les horizons des villages. Autant d'accommodements qui s'ancrent dans les us et coutumes des habitants. En France, la situation évolue rapidement en raison de l'emprise croissante de la monarchie et de ses gens de justice. Comment oublier l'image, tant de fois reproduite dans les manuels d'histoire, d'un Louis IX, futur saint Louis, exerçant sa fonction de roi justicier sous le grand chêne ombragé de son château de Vincennes ? Cet ouvrage, issu des recherches les plus récentes, montre que la réalité fut différente et que, jusqu'à la Révolution de 1789, nombreux sont les seigneurs qui continuent d'exercer leur pouvoir judiciaire. Les uns pour le pire, les autres pour la relative tranquillité de leurs tenanciers, même si nous avons gardé en mémoire la silhouette démesurée et sinistre des fourches patibulaires à l'orée des bois ou au sommet des collines. Enfin, fidèle à la longue durée qui préside à nos Rencontres d'archéologie et d'histoire en Périgord, cet ouvrage présente des bouleversements ultérieurs du système judiciaire, contemporains des XIXe et XXe siècles.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Le peuple templier
39,00 €

1307-1312 

Le mystère des templiers exerce une fascination particulière chez nos contemporains. La simple évocation d'un grand-maitre, d'une commanderie ou d'une baillie suffit à déclencher un puissant imaginaire, mêlant trésor perdu, guerre sainte et complot royal. Pour sortir des idées reprises en boucle, l'auteur, spécialiste incontesté des ordres religieux-militaires, réunit dans cet ouvrage une somme de données précises sur la réalité templière. Ni biographie collective ni dictionnaire, ce livre recueille et décompte toutes les informations mentionnées sur des templiers dans les procès et autres procédures qui s'étalèrent de la rafle du 13 octobre 1307 jusqu'à la fin de l'ordre en 1312. Origines, carrières, lieux... qu'ils soient chevaliers, chapelains, sergents, c'est tout un peuple qui surgit à travers les 2336 templiers recensés, actifs pour le plus ancien depuis 1248, et 1135 physiquement présents dans l'une ou l'autre des procédures. A la fois catalogue et base documentaire, cet ouvrage renseigne une période importante de l'histoire de l'ordre qui envoie alors massivement des recrues à Chypre dans la perspective de reprendre pied en Terre sainte.
 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Dieux et hommes à Ostie
25,00 €

 IIIe s.av. J.-C. - Ve s. apr. J.-C.

Le port de Rome, Ostie, situé au sud de l'embouchure du Tibre, constitue un terrain exceptionnel pour étudier la vie religieuse d'une cité antique. Depuis la fondation de la colonie romaine à la fin du IVe siècle avant notre ère, dieux et hommes cohabitent dans la cité. Leur destin commun durera jusqu'aux dernières attestations de cultes polythéistes à la fin du Ve siècle. Port militaire sous la République, ayant un rôle fondamental dans l'approvisionnement de la capitale, dès le IIe siècle avant notre ère, Ostie est une cité à la fois particulière et exemplaire. Elle représente un laboratoire extraordinaire pour qui veut connaître les cultes durant l'Antiquité : les communautés et individus y pratiquent des cultes divers et variés, « ancestraux » ou « étrangers ». Les dieux font battre le coeur de la ville, comme le montre la documentation, particulièrement pour les premiers siècles de notre ère, lorsque cohabitent dévots des dieux, juifs et chrétiens.

 

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Les Gaulois
11,00 €

Des Gaulois, il faut retenir la brillante civilisation. Beaucoup de ce qu'on a attribué aux Romains leur revient. C'est tout un monde à redécouvrir. Les Gaulois ont exploité toute la Gaule, y installant de vastes exploitations agricoles ; ils y ont tracé de grandes voies rectilignes, facilitant déplacements et commerce. Curieux et ingénieux, ils sont à l'origine de nombreuses inventions dans la métallurgie, les métiers du bois, de l'habillement, etc. Par leur spiritualité, ils se distinguent de leurs voisins latins et grecs : des sages et savants (les druides) les ont initiés à l'immortalité de l'âme, à sa réincarnation ; mais, par leur vie politique et religieuse, ils en sont très proches : institutions de type « démocratique », magistratures annuelles, religion d'État se déroulant dans d'authentiques sanctuaires. Grâce aux sources littéraires antiques et aux résultats les plus récents de l'archéologie, c'est à une redécouverte des Gaulois que Jean-Louis Brunaux nous convie.

 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Architectes du grand siècle
25,00 €

Du dessinateur au maître d'oeuvre 

Au sein de l'histoire longue du métier d'architecte, la période moderne occupe une place cruciale en Europe. Succédant aux « maîtres des oeuvres » du Moyen Âge et précédant les professionnels diplômés de l'époque contemporaine, l'architecte sort alors de la seule sphère de la construction et des arts pour s'imposer comme une figure de premier plan dans la société.Dans le prolongement du catalogue de l'exposition Dessiner pour bâtir, le métier d'architecte au XVIIe siècle (Archives nationales-Le Passage, Paris, 2017), huit historiens et historiens de l'art explorent ici différentes facettes de cette évolution : distinction croissante des responsabilités sur le chantier, passage de l'atelier à l'agence, nouvelles formes de production et de diffusion du dessin d'architecture, développement de la théorie et apparition de l'enseignement, enfin affirmation de l'image sociale de l'architecte.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

"Fort docte aux lettres et en l'architecture"
45,00 €

Professeur émérite de Sorbonne Université, Claude Mignot a enseigné plus de quarante ans l'histoire de l'art et de l'architecture des Temps modernes. Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, pensionnaire de la villa Médicis, proche d'André Chastel, Claude Mignot a suivi plusieurs voies au long de sa carrière : CNRS, Inventaire général au ministère de la Culture, Commission du Vieux Paris ou monde associatif ont bénéficié de son expertise et de son engagement généreux. Ses nombreux collègues et amis, des étudiants qu'il a formés durant de longues années à l'Institut d'art, en hommage à son enseignement, lui ont composé un volume de Mélanges qui reflètent bien ses nombreux domaines de recherche : par-delà l'architecture française du premier XVIIe siècle, Claude Mignot a travaillé sur la peinture du Grand Siècle, le décor, la gravure, l'architecture du XIXe siècle, mais aussi sur les questions de restauration et de défense du patrimoine, ou encore sur la villégiature au XXe siècle...

 

 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Diogène
15,00 €

Platon a dit de lui qu'il était un « Socrate devenu fou ». Philosophe atypique, Diogène ne s'est interdit aucune extravagance, ne s'est soumis à aucune des conventions sociales en vigueur à son époque, le IVe siècle av. J.-C. Mais s'il est demeuré, jusqu'à nos jours, une figure familière de la culture occidentale, il le doit avant tout à son rôle dans la naissance d'un courant philosophique majeur, le cynisme. Pourfendeur des théoriciens de la philosophie et adepte d'une philosophie en actes, Diogène choisit de mener une existence de mendiant et s'emploie à dénoncer les artifices de la vie en société. Successivement citoyen de Sinope, étranger en exil, esclave asservi par des pirates crétois puis affranchi, Diogène illustre, de manière saisissante, la mobilité et l'insécurité sociales caractéristiques du monde grec ancien. Surtout, refusant toutes les appartenances, de la famille à la cité, il est le premier à se déclarer citoyen du monde et invente un nouvel idéal : le cosmopolitisme.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Vedica 1
84,00 €

Georges-Jean Pinault est professeur de linguistique et de philologie à l'École pratique des hautes études, spécialiste mondialement reconnu du tokharien, de l'indo-Aryen et de l'indo-européen. Ce premier volume des VEDICA rassemble plus d'une vingtaine de ses contributions aux études de la langue védique, en français et en anglais, toutes mises à jour par l'auteur et assorties d'un index.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Cornua de Pompéi
32,00 €

Trompettes romaines de la gladiature

L'apport de Pompéi à l'archéologie musicale de l'Antiquité est rarement mis en avant; il peut se mesurer à l'aune des vestiges d'instruments de musique découverts sur le site. Cinq grandes trompettes courbes, que les Romains nommaient cornua, sont au nombre des artefacts mis au jour au XIXe siècle dans les ruines de la cité. Bien connues des soldats de l'armée romaine, elles étaient utilisées aussi dans la vie municipale lors des rites civiques et, plus encore, pour scander les temps forts des combats de gladiateurs dans l'amphithéâtre. 

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Chimie et Alexandrie dans l'Antiquité
25,00 €

 Alexandrie était la deuxième ville de l'Empire romain et un centre culturel et technique unique jusqu'aux premiers siècles de notre ère. Les ruines de la ville, en partie sous-marines, sont très difficiles d'exploitation et sont loin d'avoir livré leurs informations. Les techniques modernes de l'archéologie (instrumentation, méthodes numériques, pluridisciplinarité) apportent depuis quelques décennies des informations qui ne cessent d'étonner. L'utilisation des papyrus, l'amélioration des encres, le développement des pigments, l'art de la céramique, l'amélioration et la diversification du verre comme matériau... On est stupéfait de voir la parfaite maîtrise des artisans d'Alexandrie. La chimie et la physico-chimie permettent de dévoiler la composition fine des matériaux mis en oeuvre, de comprendre les procédés de fabrication, les origines des composants et leur évolution avec les époques. C'est alors toute l'activité de cet impressionnant fleuron de l'Antiquité qui apparaît : l'exploration des pays voisins, les voyages, le commerce, l'importation des techniques et la puissance de leurs inventions. Les meilleurs spécialistes, en particulier provenant du Centre d'Études Alexandrines, présentent de façon scientifique et très claire les points forts d'Alexandrie et les enseignements tirés par l'archéologie de ces travaux effectués dans des conditions si particulières ; ils ont ainsi conduit à l'introduction de nouvelles techniques de conservation, par exemple pour l'archéologie sous-marine.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Total des articles de 11 à 20 sur 185 Page :
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. Suivant
Afficher par page
Afficher en: Grille  Liste  Sort by Par ordre décroissant
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Newsletter

Newsletter
Ouvrez grand les yeux et économisez un max !
Comité Quartier Latin
 

Recommander ce site à un ami :

Votre nom : Email de votre ami :
Tous les champs ne sont pas renseignés correctement