Librairie Epona

Skip to Main Content »

Search Site

 

Découvrez le catalogue Errance catalogue
Découvrez le catalogue Picard  catalogue

 

 

 

 

18 rue Séguier 75006 Paris - T. 01 43 26 40 41     

Plan d'accès et contact                        

Rencontres :

Mardi 19 novembre à 19 h : Didier Busson présente l'Atlas du Paris antique

Mercredi 20 novembre à 18h: Laurent Olivier présente César contre Vercingétorix

Samedi 23 novembre à 15 h : Matthieu Poux présente Gaule Orient express

Nouveautés

Total des articles de 41 à 50 sur 175 Page :
  1. Précédent
  2. 3
  3. 4
  4. 5
  5. 6
  6. 7
  7. Suivant
Afficher par page
Afficher en: Grille  Liste  Sort by Par ordre décroissant
Néron
23,00 €

Empereur des arts

Lucius Domitius Ahenobarbus est né le 15 décembre 37 à Antium et mort le 9 juin 68 à Rome. Plus connu sous le nom de Néron, il est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie julio-claudienne. Prince poète, chanteur et musicien, organisateur de célébrations sportives et artistiques, il cultive un grand sens esthétique. Cependant sa sensibilité n'efface en rien son autre facette : celle d'un despote cruel, matricide et pyromane. Durant des siècles, Néron a été l'emblème du crime et de la perversité, si bien qu'il est difficile pour les historiens d'en établir une autre image. Faut-il alors, comme Suétone, s'en tenir à un portrait à charge ? Spécialiste de l'Antiquité romaine, Catherine Salles démêle la vérité de la légende et dresse avec talent, dans cette biographie sans complaisance, le portrait d'un empereur qui, derrière le mythe, demeure aujourd'hui encore largement méconnu.

 
En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Histoire romaine
33,00 €

Petite cité devenue le monde connu, Rome offre un exemple unique. Ce destin singulier fut tracé avec lenteur et dans d’immenses difficultés qui faillirent, à plusieurs reprises, voir la Ville disparaître. Mais les Romains ont toujours cru à l’éternité de leur cité voulue par les dieux. Ils ont surtout résisté à tous les problèmes politiques, institutionnels, sociaux auxquels ils ont été affrontés. Leur pouvoir d’adaptation, leur pragmatisme, leur confiance en eux, frôlant l’orgueil, leur ont permis de passer d’une petite cité semblable à ses voisines à une puissance ayant la maîtrise presque complète du monde civilisé.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Gradhiva 29 - Estrangemental
20,00 €

Le soupçon sur la nature de la réalité et sur ce qu’elle pourrait camoufler est au point de départ de nombreuses enquêtes d’anthropologues ayant travaillé sur la sorcellerie, la magie ou la divination. Il est aussi au coeur de beaucoup des romans de Philip K. Dick : l’écrivain américain a développé tout au long de sa vie une oeuvre romanesque puis philosophique et théologique mettant en jeu des multiplicités de réalités parallèles. Dès lors, dans quelle mesure peut-on considérer Philip K. Dick comme un anthropologue ? Et qu’est-ce que les anthropologues ont-il à apprendre de sa lecture ?

DOSSIER

coordonné par Pierre Deleage et Emmanuel Grimaud

Introduction.

Anomalie. Champ faible, niveau légumes Par Pierre Déléage et Emmanuel Grimaud

Cosmogonie et cosmologie Par Philip K. Dick, traduit par Hélène Collon

La singularité fantôme. Hypnose, chasse aux spectres et cybernétique de la transmigration à Calcutta Par Emmanuel Grimaud

Convergence en astrobiologie. Expérimentation contrefactuelle dans les sciences et les arts Par Istvan Praet

L’amour d’air au Japon. Rituels de rencontre avec des voix venues d’ailleurs Par Agnès Giard

L’incognoscible maître de la réalité Par Arnaud Esquerre

Divergence technologique. Chamanisme et numérisation en Amazonie Par Pedro de Niemeyer Cesarino

« La Faillite de l’imagination ». De l’existence scientifique de la sphère de Dyson Par Julien Wacquez

Manhattan Transfer. Benjamin Lee Whorf diffracté par Philip K. Dick Par Pierre Déléage

L’Histoire qui met fin à toutes les histoires pour l’anthologie d’Harlan Ellison. Dangereuses visions Par Philip K. Dick

 

 

 

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Léonard de Vinci à la cour de France
30,00 €

Parmi les images que la postérité nous a laissées de Léonard de Vinci, celle de sa mort prétendue dans les bras du roi François Ier est l'une des plus marquantes. Pourtant, l'histoire des relations entre l'artiste et la France compte bien d'autres épisodes. Quels liens ont existé entre Léonard et les rois français ? Quels ont été ses engagements envers Louis XII dans le duché de Milan puis envers François Ier en Touraine ? Comment ses tableaux - assurément parmi les plus célèbres de la Renaissance - sont-ils entrés en possession des souverains français ? Sont-ils issus de commandes royales, ont-ils été saisis à l'occasion des guerres d'Italie, ont-ils été acquis auprès d'autres collectionneurs prestigieux du temps ? Quel a été leur parcours dans la collection royale française de peintures sous François Ier et sous ses successeurs, Henri IV et Louis XIV en tête ? Dans quelles conditions et dans quelles demeures royales ont-ils été conservés ? Ce livre propose de répondre à ces questions et de restituer ainsi une tranche de l'histoire des rapports entre le maître italien et la France.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Léonard de Vinci - Anatomiste
39,00 €

Léonard de Vinci fut le premier à représenter le corps humain sous ses aspects structurel et physiologique, depuis les mystères de la conception jusqu'à ceux de la mort, en passant par l'interaction des organes, la décomposition des mouvements, les manifestations expressives des émotions et des sens. Et il n'ignora pas non plus les physiologies animales, notamment celle du cheval qu'il a profondément étudiée. A sa mort en France, en 1519, toute l'Europe occidentale le célébra, mais uniquement pour son oeuvre artistique. Il fallut attendre les XIXe et XXe siècles pour que les milliers de pages de ses carnets suscitent curiosité et reconnaissance, ainsi que les dizaines de planches anatomiques. Fruits d'une remarquable dextérité manuelle, ces dernières allient l'intelligence profonde de la structure du corps à un exceptionnel talent de dessinateur et à un style littéraire limpide : pour toutes ces raisons, elles comptent parmi les plus pénétrantes jamais réalisées. Les 87 feuilles représentées dans cet ouvrage proviennent de la Royal Library (Windsor Castle) qui détient 215 des 228 planches aujourd'hui conservées. Minutieusement décrites et reproduites, elles sont ici confrontées aux connaissances anatomiques et physiologiques de notre temps.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Les Noms de lieux et de personnes en France
49,00 €

Guide bibliographique

Au croisement de l’histoire et de la linguistique, l’onomastique est la science qui a pour objet d’étude les noms de lieux (toponymie) et de personnes (anthroponymie). L’essor de l’histoire locale et de la généalogie, ainsi que de nombreux débats de société témoignent de l’importance croissante accordée à la question du nom dans toutes ses dimensions : origine, évolution, transmission. Aujourd’hui, c’est à l’ensemble des sciences humaines et sociales que cette discipline ouvre des voies d’investigation. D’abord destiné aux spécialistes, ce guide méthodologique et analytique propose une vaste sélection d’ouvrages et d’articles de référence en la matière. Couvrant les différentes régions de France, il vise à faire découvrir à un plus large public l’onomastique et ses outils de travail.

 

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Mémoires d'un architecte
29,00 €

Dans une chambre où il s'est réfugié à Fiesole, un évadé parle. Il est recherché par toutes les polices du monde. Il s'appelle Fernand Pouillon. Sa réussite a été sensationnelle ; il a couvert de ses chantiers la France, l'Algérie, l'Iran. Et finalement, le CNL - sombre « affaire » - l'a plaqué au sol. Livré par la presse en pâture à l'opinion publique, il veut à son tour, sans contrainte, dire sa vérité, dire tout : ses débuts à Marseille, les étapes d'une carrière fulgurante, les hommes qu'il a affrontés, les succès qui lui ont révélé sa solitude intérieure, les avanies qui l'ont forcé jusqu'en son recreux. Le récit continue en prison : c'est le journal d'un « grand procès » où l'on découvre l'envers du décor... Depuis lors, le bâtisseur a repris son oeuvre ; il a fait sortir de terre des dizaines de chantiers. Mais ceci est une autre histoire. Fernand Pouillon est décédé le 24 juillet 1986.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Villes et fortifications de l'Antiquité tardive dans le nord de la Gaule
50,00 €

 L'état d'insécurité de la fin du IIIe et du début du IVe s. a amené les autorités romaines à doter la plupart des chefs-lieux de cité de la Gaule de fortifications dont la puissance et la solidité les ont longtemps préservées des destructions. La moitié septentrionale correspondant au diocèse de Trèves, entre Loire et Rhin, comptait près d'une cinquantaine de villes fortifiées. Parallèlement, la défense du territoire a été complétée par des petites fortifications qui jalonnaient les principales voies de circulation et contribuaient à la sécularisation des déplacements. L'ensemble de ces travaux défensifs participait d'un même phénomène général qui a transformé profondèment, avec des différences régionales, la conception et la perception de la ville dans l'ensemble de l'Empire romain d'Occident.

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Des offrandes pour les Dieux
19,00 €

Les dépôts d'objets métalliques à l'âge du bronze en Sarre et Lorraine

En Sarre et Lorraine, les découvertes de dépôts datés de l’âge du Bronze (2300-800 avant notre ère) s’échelonnent du XIXe siècle à nos jours. Parmi celles-ci, plusieurs ensembles mosellans sont conservés au Musée de la Cour d’Or – Metz Métropole. C’est le cas de Bouzonville, probablement exhumé vers 1810, des dépôts de Yutz trouvés en 1898 et 1900 et, plus proche de nous, d’un ensemble de 17 objets mis au jour à Pierrevillers dans le cadre d’une prospection archéologique en 2014. L’originalité des pièces récemment découvertes est tout à fait exceptionnelle, notamment en raison de la présence d’une fibule nordique qui témoigne de l’existence d’échanges entre notre région et les zones les plus septentrionales de l’Europe vers l’an 1000 avant notre ère. Pour cette raison, Pierrevillers est apparu très tôt comme une trouvaille majeure dans le cadre des recherches actuelles sur les dépôts de l’âge du Bronze en France. Ces derniers constituent un maillon essentiel pour la compréhension des sociétés de cette période. Ils permettent surtout d’aborder de multiples questions qui touchent aux techniques de production, aux relations socio-économiques et au caractère rituel et symbolique de ce phénomène complexe et multiforme. 

 

 

 

 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Maguelone
30,00 €

Archéologie d'une île de la lagune languedocienne

Dix kilomètres au sud de Montpellier, l'îlot de Maguelone occupe un relief d'origine volcanique récemment rattaché au lido par l'extension des dépôts alluviaux à l'arrière du cordon littoral. Au coeur de la lagune, l'îlot abritait au haut Moyen Age la ciuitas Magalonensis, établissement lié à la diffusion du commerce méditerranéen. Depuis le XIXe siècle, des travaux archéologiques se sont d'abord attachés à éclairer les origines de l'ancien siège épiscopal, érigé à une date incertaine au cours du VIe siècle au sein de la province wisigothique de Septimanie. Cet épisode majeur de l'histoire insulaire, dont témoigne la présence de l'imposante cathédrale romane, masqua longtemps l'ancienneté de l'occupation que de nouvelles recherches mirent au jour à la fin du XXe siècle. Des sondages pratiqués sous l'emplacement du cloître médiéval, au nord de la cathédrale, ainsi que des observations ponctuelles en plusieurs points de l'île permirent de recueillir de nombreux documents attestant d'une occupation à la période gallo-romaine. Les recherches s'intensifiant, en 1998-1999 une fouille de sauvetage mettait au jour, à l'est de le cathédrale, une grande église de l'Antiquité tardive autour de laquelle se développait une nécropole des VI-VIIe siècles riche de plusieurs centaines de sépultures. En 1999-2000, la prospection méthodique de l'ensemble de l'île révélait enfin l'ancienneté et l'ampleur de son occupation, marquée par une alternance de temps forts et de phases de déprise. Si la période néolithique révèle d'une présence ténue, à l'âge du Bronze final se déploie une première occupation dense sur le rivage occidental de l'île. Les indices restent discrets à l'âge du Fer qui ne semble connaître qu'une fréquentation épisodique. 

En savoir plus

| Ajouter au comparateur

Total des articles de 41 à 50 sur 175 Page :
  1. Précédent
  2. 3
  3. 4
  4. 5
  5. 6
  6. 7
  7. Suivant
Afficher par page
Afficher en: Grille  Liste  Sort by Par ordre décroissant
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Newsletter

Newsletter
Ouvrez grand les yeux et économisez un max !
Comité Quartier Latin
 

Recommander ce site à un ami :

Votre nom : Email de votre ami :
Tous les champs ne sont pas renseignés correctement