Hermann

  • Second volet de la collaboration entre le Mudam Luxembourg et le Musée des arts et métiers à Paris, l'exposition Laboratoires de l'art prolonge la démarche ayant conduit à l'exposition Eppur Si Muove présentée à Luxembourg à l'occasion de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l'Union européenne en 2015. Sur le mode du dialogue et de la réciprocité, l'exposition fait entrer en résonance des pièces issues des collections du Musée des arts et métiers et un choix de créations artistiques contemporaines, dont la plupart sont conservées au Mudam, faisant surgir la notion d'expérience commune aux recherches scientifiques et artistiques.
    L'exposition se déroule en cinq volets intitulés « Invitation à l'expérience », « Formes déployées », « Jeux d'optique », « Manifestations de l'invisible » et « Figures acoustiques », mettant en scène la problématique de la perception des phénomènes de la physique et celle de leur représentation à travers des objets et des oeuvres souvent surprenantes.
    En convoquant l'art contemporain, cette exposition ouvre de nouvelles pistes pour appréhender les collections scientifiques et techniques, décloisonner les savoirs et jouer sur les temporalités. S'esquissent ainsi les contours d'un « espace partagé » entre artistes et ingénieurs, artistes et scientifiques, lieu de regards singuliers et complémentaires sur le monde qui nous entoure.

  • Cet ouvrage a pour ambition de dresser un état des connaissances sur les premières sociétés rurales et métallurgiques à l'échelle de la France mais dans un contexte largement européen. De l'avènement des premières communautés d'agriculteurs du Néolithique jusqu'à la guerre des Gaules et la conquête romaine, soit sur les six millénaires avant notre ère, sont examinés les aspects culturels, économiques et sociaux qui ont, au fil du temps, rythmé le quotidien des populations de l'hexagone. À cette fresque ont contribué les meilleurs chercheurs et universitaires issus de toutes les institutions de l'archéologie française.

    Ce livre se veut aussi le miroir des apports de terrain les plus récents, du développement magistral des fouilles extensives, des avancées méthodologiques en laboratoire des sciences connexes, celles-ci désormais intégrées à part entière dans la sphère de l'archéologie : autant de pistes qui ont contribué à diversifier les approches et à décupler la documentation aujourd'hui disponible. Un nouveau visage de la protohistoire française s'est donc progressivement mis en place : ce volume témoigne sur les acquis les plus saillants de cette profonde mutation.

  • Emmanuel Laurentin, animateur de l'émission La fabrique de l'histoire sur France Culture, a publié chez Bayard en 2010 un modeste ouvrage intitulé À quoi sert l'histoire aujourd'hui  ? Il a posé la question en apparence simple à des historiens qu'il a choisis parmi ses invités. Les textes rassemblés tiennent leurs promesses, sauf peut-être sur un point  : la quasi-absence de contributions relevant de l'histoire de l'art ou de l'histoire de l'architecture. Deux ou trois au plus pourrait être classées dans ce genre. Si cette absence est liée aux thèmes de l'émission produite par l'animateur, dans laquelle l'art et l'architecture sont relativement peu représentés, elle ne peut manquer de nous interroger, mais également de faire naître quelques frustrations.
    À quoi sert donc l'histoire de l'architecture aujourd'hui  ?

empty