La Louve

  • Cet ouvrage, largement illustré, présente les travaux d'une quinzaine de chercheurs de tous horizons, réunis pour partager et faire partager leurs recherches sur les châteaux pyrénéens des comtés de Foix, Couserans et Comminges au Moyen Âge. Historiens, archéologues, passionnés, ils étudient les fortifications médiévales dans ces comtés montagnards dont l'histoire est haute en couleur. Derrrière les monuments ruinés qui égrènent leurs murailles dans les vallées pyrénéennes, ces chercheurs dévoilent peu à
    peu un monde attachant, chargé d'émotions et d'Histoire. D'Aspet à la vallée de l'Ariège, ils s'intéressent à toutes les facettes de l'histoire de ces châteaux, leur histoire politique et celle de leurs seigneurs, et ils étudient les vestiges, font «parler» les sols, nous emmenant à la rencontre vivante d'un monde particulier qui n'a pas fini de livrer tous ses secrets. Un premier bilan de ces recherches a été présenté à Seix, en Ariège, en octobre 2007 : elles sont rassemblées ici afin que chacun, aisément, puisse à son tour partir à la découverte de ces ruines majestueuses et de leur histoire.

  • La main de Dieu

    Collectif

    " Béziers, le 22 juillet 1209.
    La journée durant, le sang et le feu se partagèrent la ville.
    Ce fut un épouvantable carnage. Les bêtes et les hommes s'embrasaient au passage de véritables tornades de flammes et le sang cuisait dans les caniveaux, dans les caves, ou s'échappait en torrents d'épouvante vers le bas de la ville.
    Les bras étaient gourds à force de frapper, les destriers pataugeaient dans une boue rougeâtre et collante, la fumée à l'odeur de mort tentait de masquer l'horreur en s'engouffrant dans les maisons, dans les couloirs, dans les rues... On hurlait sans pouvoir s'entendre car le bruit était terrible, les poutres des toits craquaient en s'effondrant, les murs grondaient en éclatant sous la chaleur et s'abattaient enfin, noirs et épars, sur quelque survivant ou sur quelque tueur à la recherche de rapine, et c'était comme si rien, jamais, n'avait été construit là...
    Dans l'armée de la croisade, nul, ou presque, ne douta que la main de Dieu venait de s'abattre sur la cité impie..."

  • Cet ouvrage, largement illustré, constitue une chance : celle d'avoir réuni dans un même volume, sous l'égide du Centre d'Art roman Marcel Durliat de Moissac, quelques uns des plus grands spécialistes internationaux de l'art roman. C'est donc à un voyage dans le temps et l'espace que nous sommes conviés : au XIe et XIIe siècle, dans le sud de l'Europe, en France, en Italie, en Espagne. Cela confère à ce livre un intérêt majeur : autour du cloître de Moissac, dont la sculpture date de 1100, des historiens de l'art interrogent d'importants monuments de l'époque romane et leurs recherches recoupent souvent la question des origines de cette éclosion artistique. Le sud de l'Europe est le champ privilégié d'une telle quête qui, tout en se limitant à quelques sites emblématiques, nous offre un remarquable point de vue sur l'art roman dans toute sa richesse et sa diversité.

empty