Orep

  • Gergovie

    Collectif

    • Orep
    • 13 Juillet 2017

    Cette bande dessinée historique permet de se replonger dans l'oeuvre de César et sa vision de la guerre des Gaules.
    Cette relecture s'enrichit des acquis récents de l'archéologie et donne ainsi une vue renouvelée de cet épisode de l'histoire, qui s'éloigne alors des récits et clichés traditionnels repris génération après génération.
    Une BD pleine de détails, qui se veut au plus près des faits rapportés par César, réinterprétés par les historiens et les archéologues à partir des découvertes les plus récentes.
    L'album, bien renseigné et bien dessiné, avec des restitutions de très haute qualité, notamment des camps fortifiés, le génie civil et militaire, les machines de la guerre des Gaules, dont le dénouement aurait pu modifier le cours de l'histoire.
    />

  • Anglais D-day and the battle of Normandy

    Collectif

    • Orep
    • 1 Septembre 2004

    From the decision to land in Normandy up to the closing of the "Falaise Gap" this work describes the different phases of the Battle : strategy, diversion, the multiple operations undertaken, the sectors chosen for landing, the Armed Forces and their mission in each case. Maps trace the Army Corps and Units and their advance in the course of the Battle. A concentrated and instructive work on the main stages of the Battle of Normandy.

  • Cet ouvrage se propose d'évoquer sur la longue durée les contacts entre les deux rives de la Manche, du Paléolithique à Guillaume le Conquérant.
    Centrées principalement sur la Normandie, et plus spécifiquement l'ex-Basse-Normandie, les découvertes des autres régions littorales sont cependant ponctuellement évoquées à l'occasion de découvertes archéologiques emblématiques.
    Au fil des années, les chercheurs ont tenté de comprendre la nature de ces échanges transmanche, qui dépendent, à certains moments de l'histoire, du niveau de la mer et des conditions climatiques, en étudiant notamment l'évolution du trait de côte ou des paysages. Les fouilles archéologiques dévoilent quant à elles les habitudes économiques, sociales et culturelles des populations vivant sur les rives du fleuve, reflets des différences entre deux peuples, ou de leurs ressemblances.
    Un volet plus spécifique est axé sur la navigation au cours des âges et les jalons archéologiques découverts en fouille.

  • Depuis cinq années, le territoire de la Hague est le théâtre d'une expérience unique au niveau régional en matière de recherche. Des chercheurs issus de différents laboratoires (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (Inrap), Université, CNRS, État ou associations locales comme le Groupe de Recherches Archéologiques du Cotentin) et de différentes disciplines (histoire, archéologie, ethnologie, étude géologique et paléo-environnementale), ont décidé d'unir leurs efforts pour tenter de décrypter sur une longue durée - de la Préhistoire à l'époque actuelle - le rythme des occupations sur la presqu'île de la Hague.

    Cette modélisation de l'espace rural à multiples échelles d'analyse est une des clefs, qui permettra de comprendre les choix effectués par le passé, en matière d'organisation et de hiérarchisation de l'espace, ainsi que les réponses apportées dans ce secteur géographique, aux crises agraires et / ou environnementales.
    Cet ouvrage propose de monter la première marche vers cet objectif de lecture ethnoarchéologique. Il propose un premier bilan, thématique, de l'avancée des travaux scientifiques en matière de géologie, géomorphologie, histoire et ethnologie.

  • En 1990, l'île Tatihou, au large de Saint-Vaast-la-Hougue dans le Cotentin devenait propriété du Conservatoire du littoral. Celui-ci proposait alors au conseil général de la Manche de porter un projet de réhabilitation de ce site d'exception.
    En 1992, trois cents ans exactement après la bataille navale de Barfleur-La Hougue, l'île s'ouvrait aux visiteurs. Au cours des ans, la connaissance de l'histoire de l'île s'est accrue grâce au travail de l'équipe scientifique du site et d'historiens mais aussi suite à des fouilles accompagnées de prospections archéologiques sur l'île et dans le Val de Saire.
    Depuis les Néandertaliens jusqu'à nos jours, en passant par les paysans de l'âge du Bronze, les pêcheurs du Moyen Age, les soldats en garnison dans les forts, les marins en quarantaine, les biologistes du muséum d'histoire naturelle, ou encore les enfants et adolescents qui ont été un jour ses habitants, découvrez l'histoire de ce petit bout de terre normande et les multiples visages de ceux qui l'ont occupé et façonné.

  • Entre la fin du viiie et le début du xie siècle, les Vikings déferlent sur l'Occident pour piller et commercer. Mais ils cherchent aussi à s'installer et fondent des États. L'Empire franc n'échappe pas à l'immense tourbillon des invasions scandinaves. Passée la période des raids, dont le souvenir sanglant nous est rapporté par les moines, les Vikings s'établissent en Francie occidentale : ils s'installent à l'embouchure de la Loire pour fonder une principauté à Nantes, qui sera éphémère, prennent le contrôle d'un territoire dans la basse vallée de la Seine qui deviendra le duché de Normandie.
    Si l'impact des Vikings sur l'Empire franc est à première vue catastrophique, les Vikings s'intègrent aussi remarquablement dans le paysage politique franc et laissent peu de traces matérielles de leur passage et de leur installation.
    Leur héritage à la société carolingienne s'avère de ce fait limité, même si l'on décèle des éléments originaux dans les pratiques maritimes. Alors que dès le xe siècle se construit une identité normande fondée sur les origines vikings du duché, la Normandie a déjà perdu ses particularités nordiques. Afin de distinguer les Normands des Francs, le mythe viking en Normandie naît donc très tôt. Mais c'est surtout à partir du xixe siècle que l'imaginaire collectif s'emparera des Vikings pour emprunter des voies idéologiques et politiques parfois douteuses.
    Afin de donner une autre image des contacts entre Francs et Vikings, de l'héritage scandinave en France, cet ouvrage collectif fait appel aux meilleurs spécialistes. Ils sont historiens, archéologues, linguistes, conservateurs du patrimoine.

  • L'histoire des pêcheries est hautement symbolique des luttes pour l'appropriation des rivages de la mer et de leurs ressources.
    Aujourd'hui, une dizaine de pêcheries - de bois ou de pierres - sont encore exploitées sur le littoral normand en dépit d'une législation multiséculaire très contraignante. Cette plongée dans une aventure humaine et technique de plus de quatre mille ans est une invitation à fouler les imposantes grèves des côtes de la Manche et à y porter un regard nouveau.

empty