Pu De Grenoble

  • L'Iliade et l'Odyssée résonnent du fracas du bronze, du cliquetis de l'or, du tintement de l'argent : sur le bouclier d'Achille, l'armure d'Agamemnon, dans le palais de Phéaciens et la demeure des dieux, le métal précieux est partout chez les puissants. Témoin de l'histoire, parvenu jusqu'à nous sans dégradation majeure, le métal raconte les histoires de ceux qui l'ont possédé : les élites, puissantes, guerrières ou marchandes, souvent vecteurs d'évolution, de nouveauté, d'ouverture.
    Sur la base des travaux d'Isabelle Ratinaud-Lachkar, dont la recherche s'exerçait sur les technologies, les usages et les routes commerciales des métaux dans le monde grec de l'époque géométrique, vingt-trois chercheurs ont croisé leurs spécialités et leurs périodes pour développer cette approche historique originale autour de quatre thèmes de recherche : la place sociologique des métaux (symbolique, travail, objets), les stratégies des élites, le développement des villes, les voyages et les échanges culturels.
    À travers les âges, l'avancée technologique ou l'intensification des échanges ont toujours été le ferment de changements, voire de révolutions. Cet ouvrage examine ces thèmes dans toutes les époques de l'histoire et, en dépit des différences chronologiques, techniques et intellectuelles, explique comment, dans d'autres sociétés, à d'autres périodes, les mêmes mécanismes ont conduit aux mêmes évolutions.
    Ainsi, l'ouvrage propose-t-il des pistes ou des mises au point sur des questions débattues à l'heure actuelle, comme les stratégies de distinction des élites, l'autoreprésentation des sociétés urbaines, ou le métissage culturel à travers les âges.

empty