Elisabeth Lorans

  • Au fil des siècles, le culte de saint Martin n'a cessé de se répandre à travers l'Europe et au-delà. Le contexte de l'empire romain du ive siècle a laissé placé à des situations complètement nouvelles, le royaume de Clovis, le royaume lombard, l'empire de Charlemagne, les Capétiens, les Habsbourgs, et jusqu'aux querelles idéologiques du XIXe siècle. Pourtant le culte du saint s'est toujours renouvelé. Martin missionnaire à Braga au VIe siècle, Anschaire missionnaire chez les Scandinaves au IXe siècle, Matthieu d'Albano grand ami de Pierre le Vénérable au XIIe siècle, sont autant de « nouveau Martin ». Parallèlement un riche folklore enraciné dans les campagnes, contribue à maintenir vivante la tradition des fêtes de novembre, même apparemment sans référence chrétienne.
    /> A travers différentes disciplines, histoire, archéologie, histoire de l'art, théologie, ethnologie, différentes littératures et différents espaces, de l'Italie à l'Irlande, de la Scandinavie à la Galice, ce livre poursuit les avatars de la figure martinienne. De puissants investissements théologiques, chez Sulpice Sévère, comme au XVIIe siècle ou au XXIe siècle, accompagnent des traditions, célèbres ici et méconnues ailleurs, autour de l'oie, des châtaignes ou du vin, et contribuent à produire, à chaque époque, un « nouveau Martin ».

  • L'Egypte des pharaons, comment c'étaitoe Comment vivaient les Egyptiensoe Comment écrivaient-ils ? Qui étaient les pharaons ? À quoi servaient les pyramides ? Avec Justine, réponds à toutes ces questions ! Pars à la découverte des magnifiques trésors que nous ont laissés les Égyptiens et qui te feront voyager dans une autre époque. Une histoire que l'on peut lire à deux, dès 4 ans.

  • "Mon royaume pour un cheval !" implorait Edouard III.

    Pourrait-on imaginer le Moyen Age sans cheval ? Omniprésent dans la littérature épique et courtoise médiévale, emblème du monde chevaleresque, il est la monture bien-aimée des guerriers professionnels de la société féodale, un animal noble, précieux, bénéficiant d'un statut hors du commun. Compagnon du laboureur et du marchand, il est aussi un travailleur puissant qui donne son énergie pour aménager les campagnes et animer les voies commerciales dans le contexte de la grande croissance de l'Occident. Aucun autre animal n'occupe une place aussi centrale dans la culture médiévale.

    Ce livre propose un tour d'horizon complet de cette société équine du long Moyen Age, interrogeant les pratiques d'élevage, les soins vétérinaires, l'équipement équestre, le monde des écuries, les représentations iconographiques, la valeur symbolique de l'animal, la place singulière qu'il occupe dans les rituels funéraires, le tabou alimentaire dont il bénéficie... Bref, tout ce qui relie le cheval à l'homme.

    Il existe un patrimoine équestre, matériel et immatériel, proprement médiéval, dont la richesse est à l'aune de la position éminente que l'animal a occupée à cette époque. Ce livre montre comment historiens et archéologues enrichissent nos connaissances et contribuent à mieux comprendre et protéger le patrimoine équestre.

empty