Fabienne Médard

  • Suite d'un précédent ouvrage consacré aux activités de filage sur les sites néolithiques du Plateau suisse, cet livre établit une image, aussi précise que possible, de ce qu'était l'artisanat textile dans les villages néolithiques en Suisse.
    Depuis une centaine d'années, les fouilles des lacs suisses ont livré des vestiges exceptionnels de tissus et d'outillage datés des IVe et IIIe millénaires avant J.-C., essentiellement datés du Néolithique. La fraîcheur des pièces, la maîtrise du mécanisme complexe du métier à tisser surprennent aujourd'hui encore le grand public et les experts.
    L'auteur étudie les poids de tisserands, les dispositifs de tissage, mais aussi toutes les réalisations en textiles cordés et tissés, les produits finis.
    Des matières premières aux techniques de filage, cet ouvrage fera date dans l'histoire de l'art du tissage et de la Préhistoire.

  • Cet ouvrage propose une étude sur la production du fil, à l'origine de la chaîne opératoire du textile, au Néolithique sur le plateau suisse dont les conditions ont été favorables à la préservation des matières organiques d'origine végétale. Directement liées à la pratique du filage, les fusaïoles font l'objet d'un examen attentif : aptitudes fonctionnelles, propriétés mécaniques. L'analyse des fils archéologiques permet d'établir une relation entre ces deux catégories de matériel, le choix des fibres conditionnant le choix des techniques. Au-delà des informations strictement archéologiques, l'étude de cet artisanat et de son évolution permet de mieux cerner le contexte économique et social de cette période.
    Cet ouvrage, consacré à un domaine de recherche rarement abordé en archéologie préhistorique, porte sur l'artisanat textile et, plus précisément, sur la production du fil au Néolithique. Propices à la conservation des matières organiques, les sites lacustres du Plateau suisse ont livré des données essentielles à cette analyse, principalement fondée sur l'étude des restes textiles et des fusaïoles. Au travers d'un examen détaillé de ces vestiges, l'étude consiste à identifier les modes de production mis en oeuvre au Néolithique, ainsi qu'à déterminer quels types de fils ont été réalisés à l'aide des fusaïoles en usage à cette époque. L'étude approfondie de ces dernières permet, entre autres, de mettre en évidence une diversité morphologique, certaines particularités régionales, ainsi qu'une évolution typologique et technique.
    La réflexion, essentiellement fondée sur l'analyse du matériel archéologique, repose également sur l'expérimentation et la documentation ethnologique. L'expérimentation permet d'appréhender les modes d'acquisition et les processus de transformation des matières brutes en fibres textiles ; elle permet d'évaluer les contraintes liées aux matériaux et à l'utilisation des fusaïoles néolithiques, reproduites, puis testées au filage. La documentation ethnologique favorise l'observation de constantes qui pourraient faire écho aux modes de production en usage au Néolithique. Elle ouvre également de nouvelles perspectives liées à la culture matérielle, aux techniques et aux contextes de production dans le domaine du filage et dans celui des activités textiles en général.
    La synthèse des données recueillies apporte non seulement des réponses aux questions techniques initialement posées, mais elle met également en évidence des modifications liées aux contextes économiques et sociaux, perceptibles au travers de l'intensification des activités de filage au Néolithique final.

empty