Jean-Paul Colin

  • Dans son grand et fameux Dictionnaire de la langue française (1863- 1872), Émile Littré avait compilé l'ensemble des locutions, dictons, proverbes, etc. ayant trait au rapport de l'homme à l'animal, expressions extraites de cet étrange « grand Bazar de la Charité verbale » qu'est la « sagesse populaire ». Heureuse définition issue de la plume de Jean-Paul Colin, auteur de cet ouvrage rassemblant, suivant l'ordre alphabétique, ce florilège de phrases oubliées qui éclairent, à leur façon, l'évolution du regard de l' « humain » sur la « bête », regard qui en dit largement autant sur les travers de l'homme que sur les comportements animaliers, à la manière symbolique de la fable anthropomorphique (Ésope, La Fontaine, Desnos...).
    Le lecteur, en parcourant cette anthologie, sera certainement frappé par la singularité, voire l'étrangeté - Jean-Paul Colin parle à juste titre de « curiosités verbales » - de nombreuses expressions. Ainsi : « être blanc comme un cygne qui casse des noix » ; « cette femme commence à sentir des mouches » ; une « malbête » ; « laid comme un magot », ou le superbe « il faudra que la gueule du juge en pète »... Le sens (souvent impossible à deviner) de ces formules pittoresques nous est donné par Littré avec sa légendaire précision définitionnelle, et leur saveur illustrée par Valentin Besson, dont les croquis couleurs allient à la virtuosité du trait, une malice et un humour qui auraient certainement arraché un sourire bienveillant au visage d'Émile, « sérieux comme un âne qu'on étrille ».

empty