Alternatives

  • Cultiver son jardin urbain, démarche éco-citoyenne pour la ville de demain !
    Développer la place de la nature : c'est l'objectif de la mairie de Paris, mais également d'autres villes de France. En réponse à cette envie, ce guide donne toutes les clés pour apprendre à végétaliser les mini-espaces (trottoirs, poteaux, pourtours d'arbres, murs et clôtures, terrasses, friches...) et contribuer individuellement à réintroduire la nature en ville.
    Une foule d'infos pratiques (choix des semences, astuces pour bouturer et réussir ses semis, permis de végétaliser, concevoir son projet, analyser la terre, signalétique, entretien...) assorties de fiches techniques (fabrication de contenants, treilles verticales...) pour mener à bien un projet de «jardin de poche».

  • Offrant tout ce qui manque aux citadins - du calme, de l'air, de l'espace, un horizon, des vues -, les toits de nos villes constituent aujourd'hui l'Eldorado des architectes, et leur conquête, engagée dans les années 1920, est en marche!
    En effet, depuis le tournant du XXIe siècle, les toits-terrasses - ceux des édifices existants comme ceux des constructions neuves - connaissent une profonde mutation. Ils ne sont plus cantonnés dans leur mission originelle de couverture. Leurs nouvelles fonctions se diversifient tous azimuts et tendent à privilégier un usage partagé plutôt que privatif.
    Désormais envisagés comme un sol, les toits hébergent des aménagements et des activités variés : logements individuels ou collectifs, cours d'école ou pistes de ski, installations artistiques, parcs de plusieurs hectares et même places publiques susceptibles d'accueillir plus d'un millier de personnes...
    Ce mouvement est mondial : les 35 projets sélectionnés ici - maisons individuelles et équipements publics - dressent le panorama de cette nouvelle architecture des hauteurs.

  • Vaincre la fracture numérique grâce à la créativité. Aujourd'hui, sans un accès à Internet comment remplir des formulaires administratifs, défendre ses droits, ses idées, s'informer... ? Pourtant, 19,3 % des foyers français n'en possèdent pas ! Pour cette 7e édition, le concours Mini Maousse s'engage à lutter contre cette fracture numérique, et l'exclusion sociale qui en découle, en proposant aux participants d'imaginer des micro-architectures conviviales pouvant servir d'e-box nomades : école, bibliothèque numérique, salle de cinéma ou d'exposition, espace de co-working... L'enjeu étant l'accessibilité des ressources numériques au plus grand nombre.

  • Situé face aux Arènes, le musée de la Romanité prend place dans le coeur historique de Nîmes. Ses exceptionnelles collections archéologiques comportent 25 000 pièces, dont environ 5 000 sont présentées sur 9 100 m². Elles invitent à un voyage à travers 25 siècles d'histoire grâce à une muséographie immersive et interactive.Elizabeth de Portzamparc, architecte et muséographe, et la Ville de Nîmes ont remporté leur pari : ce lieu est aujourd'hui présenté comme l'un des 30 musées les plus extraordinaires du monde par la revue Architectural Digest et a accueilli plus de 160 000 visiteurs en moins de 6 mois.Le livre présente à travers de nombreuses photographies, l'architecture du bâtiment, son parcours muséographique, ses collections et son jardin archéologique, mais aussi son rapport à la ville et à son patrimoine exceptionnel.

  • À plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol, embarquez pour un tour du monde des gratte-ciel ! De l'Amérique du Nord, où ils jaillirent à l'aube du XXe siècle, à l'Europe puis aux capitales asiatiques, découvrez les secrets de construction de plus de 45 «monuments» de l'architecture : présentation des projets, description des contraintes topographiques, choix des matériaux, données techniques, astuces de conception... le tout agrémenté d'anecdotes historiques, de portraits d'architectes et de promoteurs, sans oublier le rappel des polémiques liées à l'érection de ces géants de pierre, de verre et d'acier.

    Le Flatiron, le Chrysler Building, le One World Trade Center de New York, les Absolute Towers de Mississauga, la Torre Costanera de Santiago, le Shard et le «Gherkin» de Londres, l'Evolution Tower de Moscou, le Lotte World Tower de Séoul, le Shanghai World Financial Center, le Kingdom Center de Riyad ou encore le Burj Khalifa de Dubai... tous ces gratte-ciel légendaires prennent la pose et dévoilent en plus de cent photographies et plans de coupe l'incroyable histoire de leur réalisation.
    192 pages, ill., sous c

  • Un Guide pour découvrir le meilleur de l'architecture moderne parisienne depuis 1900 à travers dix-sept itinéraires, illustrés chacun par une carte.
    Des céramiques blanches de Sauvage à la Canopée des Halles, chaque bâtiment est commenté par l'architecte qui l'a construit. Des promenades originales pour l'amateur souhaitant " apprendre à lire l'architecture ". Et, pour le professionnel, un outil de travail indispensable qui recense environ 1500 constructions et 1000 architectes. II est illustré de plus de 400 photos, plans et cartes, et complété par deux index (par nom d'architecte et par rue).
    Le plus : un chapitre présente une cinquantaine de constructions importantes du XXe siècle, détruites au fil des années.

  • En 1956, face à la question cruciale du logement pour les plus démunis, Jean Prouvé propose, en réponse à l'appel de l'abbé Pierre lancé deux ans auparavant, sa Maison des jours meilleurs, Cet habitat temporaire - composé de 3 pièces, cuisine et sanitaires - est construit à base d'éléments usinés en amont. Malheureusement, le projet restera à l'état de prototype.
    En posant comme sujet de sa sixième édition «Concevoir une unité d'habitation temporaire, écopensée et économe», le concours Mini Maousse s'inscrit à cet endroit précis où se croisent, d'une part, la conscience d'une grave crise sociale et humanitaire et, d'autre part, une problématique très stimulante pour les futurs concepteurs, pour faire renaître la nouvelle Maison des jours meilleurs.

  • La connaissance des termes techniques est indispensable à la communication entre les différents acteurs du bâtiment : architectes, entrepreneurs, commerciaux, enseignants, futurs propriétaires... Cet ouvrage, qui réunit tous les termes techniques couramment employés dans le domaine de la construction, s'adresse donc à toute personne intéressée de près ou de loin par ce domaine d'activité. Chaque mot retenu fait ici l'objet d'une définition claire et précise. En complément, plus de six cent cinquante illustrations dessinées par l'auteur facilitent la compréhension des sujets traités. Un index alphabétique, situé en fin d'ouvrage, permet de retrouver rapidement une définition.

  • Sous pression des grandes transitions, l'architecture est face à de nouveaux défis : réadapter l'habitat au changement climatique et à l'urbanisation grandissante, réguler l'emploi de la matière et de l'énergie, écouter les besoins des sociétés... Repenser les ressources de l'architecture est indispensable, qu'elles soient matérielles et immatérielles (temps, dialogue interdisciplinaire avec les sciences, flux naturels et artificiels, connaissance des communautés in situ, droit...). Ces ressources inépuisables renouvellent la formation et la pratique de l'architecte.

  • La tige d'un brin d'herbe récoltée par l'homme peut, une fois transformée par le tressage, la vannerie ou les technologies les plus actuelles, revêtir de multiples formes et usages. Ce matériau traditionnel a été largement supplanté par les nouvelles logiques de production industrielle au XXe siècle. À l'heure du changement climatique, cette ressource durable refait son apparition au coeur du travail de nombreux créateurs. C'est «la révolution d'un brin de paille», imaginée par les pionniers de l'agriculture naturelle.

  • Matériau fantastique pour la création - isolant, cuir végétal, composite pour des applications high tech... - le liège, issu d'un être vivant, le chêne-liège, est à la fois beau, protéiforme, et a un cycle de vie et une durabilité exemplaires. Au vu de ces qualités, il est en passe de (re)devenir un composant de choix pour les objets du futur, véhicules, mobilier, luminaires, vêtements et accessoires de mode...

  • Coédition Alternatives / Cité de l'Architecture & du Patrimoine

  • Près de soixante ans après sa disparition, l'oeuvre de Robert Mallet-Stevens (1886-1945) nous permet de redécouvrir un architecte moderne, un théoricien sans dogme, à des lieues de l'image commune du dandy parisien qu'on lui attribue.
    Durant sa courte carrière - une vingtaine d'années et autant d'édifices bâtis entre les deux guerres - Mallet-Stevens s'est opposé à l'académisme des Beaux-arts tout en gardant, par ailleurs, ses distances avec la " machine à habiter " chère à Le Corbusier. Sa filiation obligée avec le " style international " résume arbitrairement un parcours personnel atypique, homogène et libre. Choyé par une clientèle aisée et progressiste, écarté des commandes publiques, ignoré des industriels, Robert Mallet-Stevens a doté la France de quelques chefs-d'oeuvre de l'architecture privée qui ont rejoint sans peine l'histoire de l'architecture moderne, sans pour autant bénéficier de la protection inhérente à cette reconnaissance tardive.
    Dès sa première commande importante, la villa Noailles à Hyères, en 1923, l'artiste élabore un vocabulaire esthétique cohérent : complexité des volumes, nudité des surfaces et larges ouvertures se combinent en un savant jeu de cubes où règnent l'air et la lumière. Ses réalisations suivantes, la villa Poiret à Mézy-sur-Seine (1924), le garage Alfa-Roméo de la rue Marbeuf (1925), l'hôtel Barillet (1932), la villa Cavrois à Lille (1932) illustrent avec éloquence le but de ses recherches.
    Par ailleurs, il signe à Paris, en 1927, un ensemble unique de cinq maisons constituant la rue qui porte son nom. Ce manifeste cubiste, dont l'élégance a été gommée par des transformations drastiques, est aujourd'hui considéré comme une oeuvre majeure de l'architecture du XXe siècle. Treize passionnés, venus de tous horizons - architectes, designers, journalistes ou historiens - se sont réunis pour croiser leurs points de vue et témoigner sur celui qu'ils considèrent comme un moderne à " visage humain ".

  • Le chocolat...
    Un mot-continent pour le gourmand. Un parler universel, jubilatoire. Présent sur toutes les lèvres... Jacques Genin, chocolatier hors pair, nous propose de revisiter le plus rebelle des classiques en 25 recettes. 25 recettes pour ne jamais en finir avec la gourmandise. Une traversée de ses secrets, ses gestuelles favorites, pour dompter une matière aussi magique qu'indocile. De l'éclair au chocolat chaud, en passant par les truffes ou la tarte au chocolat, jamais la pâtisserie n'a paru si évidente ! Accompagné de photographies qui éclairent les tours de main, ce livre s'ouvre comme une balade dans le quotidien d'un chocolatier-pâtissier.
    Pour percer le chocolat à coeur...

  • La pierre de Rosette fut l'un des principaux documents qui aidèrent Jean-François Champollion, célèbre déchiffreur de hiéroglyphes, à réinvestir l'écriture des anciens Egyptiens. Elle contenait un des décrets les plus célèbres, celui de Memphis, daté du 27 mars 196 av. J.-C. Didier Devauchelle, égyptologue, un des rares spécialistes du démotique, livre ici une nouvelle traduction du texte de la pierre qui diffère sensiblement des précédentes.

  • Depuis plus de 20 ans, Dijon mène un programme d'urbanisme ambitieux qui invite des architectes d'horizons divers à créer de nouveaux monuments dédiés à la culture et au savoir. Ainsi, disséminés dans la capitale de la Bourgogne, s'élèvent des créations d'architectes aussi divers et renommés que Rudy Ricciotti, Shigeru Ban ou Patrick Berger. Le format particulier du livre, avec ses pages richement illustrées qui se déplient horizontalement, permet de découvrir de manière originale chaque bâtiment par des vues d'ensemble, des plans, des croquis, des détails... Un texte court présente la genèse du projet et explique le programme architectural mis en oeuvre.

  • L'Union européenne est en pleine mutation et doit se réinventer. À la veille d'élections européennes toujours plus impopulaires, il devient urgent de s'interroger sur le devenir d'une institution et d'un territoire finalement assez mal compris des citoyens. L'Europe de demain s'appuie sur le quotidien, sur les modes de vie et sur une action publique proche des territoires. Cette proximité n'est-elle pas en fin de compte le moyen de repenser la construction de l'Union européenne? Un ouvrage pour remettre l'Europe au coeur des territoires et pour réfléchir à la nature du défi européen. Réinventer et ré-enchanter l'Europe, n'est-ce pas aussi l'affaire des villes, des territoires, et bien sûr des citoyens ?

  • Fonte exceptionnelle des glaces du Groenland, incendies géants en Sibérie et en Amazonie, mousson mortelle en Inde, hécatombe dans la forêt française du fait de la sécheresse... L'été qui se termine nous a montré, s'il en était encore besoin, que le changement climatique et ses funestes conséquences n'étaient plus seulement une hypothétique menace pour les générations futures, mais bien d'ores et déjà une réalité d'aujourd'hui. Y a-t-il une chance pour que nous sachions réagir...

  • Le Global Award for Sustainable Architecture - créé en 2007 par l'architecte et professeur Jana Revedin en partenariat avec la Cité de l'architecture et du patrimoine de Paris - récompense chaque année cinq architectes qui partagent l'éthique du développement durable et proposent des expériences nouvelles en milieu urbain comme en zone rurale. Les travaux des lauréats - les architectes Santiago Cirugeda (Espagne), Jan Gehl (Danemark) et Marco Casagrande (Finlande), le groupe Rotor (Belgique) et l'école d'architecture de Talca (Chili) sont les lauréats de la neuvième édition de ce prix et confirment ici la mondialisation et la densité du débat sur les rapports entre architecture, ressources et développement.

  • Depuis la nuit des temps, butinant inlassablement de fleur en fleur, l'abeille assure une pollinisation irremplaçable qui contribue activement à développer et sauvegarder la biodiversité de notre planète, biodiversité essentielle à la survie de l'espèce humaine. Pourtant, à l'image d'un milieu naturel qui ne cesse de se dégrader, la préservation de cet insecte, véritable sentinelle de l'environnement, devient aujourd'hui préoccupante. Très largement illustré, ouvert sur les diverses pratiques apicoles dans le monde, cet ouvrage répond de manière novatrice aux nombreuses interrogations que chacun se pose sur l'univers fascinant des abeilles, et leur devenir. Il invite également à découvrir la richesse des produits de la ruche et le travail des apiculteurs, ces acteurs de l'écologie au quotidien.

  • Les cloisons.
    Ouvrages de partition ou de doublage des murs de façade, les cloisons peuvent être réalisées de différentes façons: en terre cuite, en béton cellulaire, en plâtre ou en plaques de plâtre, voire en briques de verre. Toutes ces techniques sont présentées ici et largement illustrées. Les plafonds. Présentation des différents types de plafonds couramment utilisés dans les maisons individuelles: plafonds enduits, fixés ou suspendus en plaques de plâtre ou en terre cuite.
    Les escaliers. Escaliers droits, à quarts tournants ou à marches balancées: les formes que peuvent prendre les escaliers sont très variées. Les matériaux utilisés (béton, bois ou métal) offrent également des esthétiques très différentes.

empty