Armand Colin

  • L'Empire romain d'Orient a vu le jour sur les rives du Bosphore, lorsque Constantin, premier empereur chrétien, fonda la nouvelle Rome, Constantinople. Pendant un millénaire, dans la continuité avec les institutions romaines, une civilisation brillante s'y est développée, au carrefour de l'Europe et de l'Asie.
    Elle a ainsi participé à la formation de l'Europe moderne, en conservant un État qui, ailleurs, s'était décomposé, en transmettant le droit, en maintenant tant bien que mal des relations avec le monde méditerranéen chrétien et musulman. Mais surtout, malgré les crises, elle a forgé un modèle politique, celui de la monarchie de droit divin.
    Byzance a laissé un triple héritage, temporel, qui passa aux Turcs, spirituel, qui resta aux peuples orthodoxes, et intellectuel, dont profita surtout l'Occident. Politique, militaire, économique, religieuse, intellectuelle et artistique, c'est toute la richesse de cet Empire que s'attache à présenter ici l'auteur.

  • L'Antiquité tardive (IIIe-VIIe s.) est une période historique essentielle, marquée par des évolutions profondes et progressives qui ont modifié l'organisation du monde méditerranéen antique et posé les fondements des périodes et des civilisations postérieures et limitrophes.
    Après une grave crise au IIIe siècle (instabilité du pouvoir impérial, menaces d'invasions...), l'Empire romain connaît un redressement politique et institutionnel. Pourtant, victime d'antagonismes et de divisions, il finit par se scinder en deux entités : l'Empire romain d'Occident et l'Empire romain d'Orient. Alors que le premier se disloque puis disparaît au Ve siècle, le second survit et aboutit au VIIe siècle à la naissance de l'Empire byzantin.
    Cet ouvrage présente le déroulement chronologique de la période et décrit les évolutions politico-militaires, administratives, économiques, culturelles de l'Empire. Enrichi de nombreux plans et cartes, de documents commentés, il propose un tableau clair et détaillé de 5 siècles à l'origine de notre monde actuel.

  • Initiation à la linguistique française présente de manière accessible mais complète les domaines de la linguistique : langage et communication, phonétique et phonologie, syntaxe, morphologie, sémantique, pragmatique.
    Cette synthèse offre aussi un état actuel des connaissances en philosophie du langage et de l'esprit, psychologie cognitive, neurosciences et pragmatique cognitive.
    Conçu à partir d'un cours universitaire accompagné de travaux pratiques, cet ouvrage est le fruit d'une longue expérience d'enseignement auprès d'étudiants de littérature, de linguistique et de psychologie en première année de licence.

  • Pour la première fois de l'histoire, le Maghreb fait l'expérience, au cours des XIe-XVe siècles, d'une union politique sous l'égide des populations locales : les Berbères.
    S'inspirant des dynasties arabes musulmanes qui les ont précédés, les Almohades étendent leur emprise de l'Atlantique à la Tripolitaine, du Sahara jusqu'au centre de la péninsule Ibérique. Cet épisode marque une étape fondamentale du processus d'arabisation et d'islamisation des sociétés du Maghreb ; on assiste alors à la diffusion du concept d'État, territorial et supra-tribal, préalable à l'évolution ultérieure.
    Pascal Buresi et Mehdi Ghouirgate présentent d'abord en dix « chapitres » le cadre événementiel et politique, puis ils insistent sur dix « points d'histoire ». Enfin, divers auteurs analysent une dizaine de documents iconographiques, emblématiques de cette période fascinante.

  • C'est une religion complexe et diversifiée, à l'image de l'histoire et de la société romaines, que nous présente cet ouvrage. Aux éléments latins, sabins, étrusques et grecs se mêlent en effet des divinités exotiques et des rites méditerranéens. Son évolution est suivie depuis les origines de Rome jusqu'au christianisme triomphant au Ve siècle.

  • Période fondatrice d'une « Europe » qui trouve ses racines dans l'action politique et stratégique de Charlemagne, l'ère carolingienne fascine et interroge les Européens modernes que nous sommes. Ce sont les dimensions européennes de l'empire carolingien qui sont ici étudiées et expliquées. Cette synthèse renouvelée d'une époque et d'un espace en pleine mutation, complémentaire de tout cours sur la période, offre autant un rappel des événements, une description des différentes parties de l'empire qu'une réflexion sur les éléments qui font alors l'unité de l'Europe : christianisme, culture des élites et réseaux formés par les familles de l'aristocratie.

    Elle dégage également plusieurs thématiques qui s'imposent aujourd'hui dans la recherche européenne sur le haut Moyen Âge, notamment le rôle des femmes et la gestion de l'espace.

  • Cette synthèse présente et explore les fondements de la société française d'Anciens Régime, ses structures démographiques, sociales, économiques, administratifs et culturelles.
    Elle montre comment s'est construit la l'Etat monarchique à travers l'étude des finances, de la justice ou de l'armée, et les résistances suscitées par la centralisation, jusqu'aux soubresauts de l'avant-1789. Elle présente également les éléments constitutifs de la société française du temps : urbains et ruraux, noblesse, clergé et bourgeois, mais aussi peuple des villes qui marque de son empreinte les dernières décennies de la monarchie.
    Pour mieux comprendre la nature des sociétés de l'époque, les auteurs s'attachent à décrire les cadres mentaux, intellectuels et affectifs d'une population qui, malgré les crises, guerres et épidémies, voit son chiffre presque doubler entre le xvie et la fin du xviiie  siècle.
     

  • Le monde grec

    Pierre Cabanes

    Cet ouvrage est une présentation du monde grec antique, fondée sur l'étude des grandes structures de cet ensemble dont l'unité est beaucoup plus culturelle que politique : sont décrites successivement la vie sociale en Grèce ancienne, les activités économiques des habitants, les formes d'État et de gouvernement qu'ils ont adoptées pour organiser la vie de leurs petites collectivités, la vie religieuse et culturelle qui les rapprochent.
    Une chronologie permet de situer dans le temps ces structures et doit inciter le lecteur à aller plus loin dans la découverte du monde grec ancien.

  • Lieu d'émergence de l'écriture et des lois, de la démocratie, des sciences et de la beauté classique, l'Antiquité a souvent été assimilée dans notre ensemble culturel, au risque de la déformer. L'auteur s'attache ici à rendre visible la spécificité des sociétés antiques en en décrivant la diversité et l'étrangeté.
    Cet ouvrage valorise l'étude parallèle des mondes grec et romain et souhaite introduire à l'étude de l'Antiquité et de son histoire. Afin de faciliter à l'étudiant un premier contact avec cette période, il met en lumière l'originalité de cette histoire, présente les fondements documentaires de l'histoire ancienne puis trace les grandes étapes de l'histoire de l'Antiquité depuis la Mésopotamie du IIIe millénaire jusqu'à la Basse-Antiquité.

  • Synthèse de douze siècles d'existence, cet ouvrage présente un bilan historique, politique et social des Gaules (transalpine, cisalpine, chevelue), de l'indépendance du VIe siècle avant J.-C. jusqu'à la naissance de la Francia mérovingienne au VIe siècle de notre ère.
    Née de la volonté de Rome - à laquelle des liens privilégiés l'attachèrent longtemps -, la « nation gauloise » constitua pendant plusieurs siècles un État tampon entre l'Empire et les barbares. Provincia dans l'Empire chrétien du IVe siècle, avec la chute de ce dernier, elle voit s'effondrer les frontières qui contenaient les poussées de ceux qui deviendront ses nouveaux maîtres : Wisigoths puis Francs, annonciateurs d'un nouvel ordre soutenu par une christianisation toujours plus profonde et influente.
    Structures administratives, religieuses, économiques et de société sont ici étudiées chronologiquement, accompagnant les mutations politico-militaires de ces siècles d'intense bouleversement des frontières, des mentalités et des idées.

  • Entre le Ve et le VIIIe siècle, l'Europe cherche ses marques, bousculée entre la fin de la période romaine et le plein Moyen Age, au cours de ce qu'on a longtemps appelé les "invasions barbares". Le basculement d'un espace centré sur la Méditerranée à un monde davantage tourné vers la mer du Nord marque un premier mouvement dans la constitution de l'Europe. Ce manuel revient sur cette période complexe en décrivant clairement la situation de l'Empire d'Occident avant sa chute en 476 et les caractéristiques de chacun des royaumes barbares qui Fleurissent alors, ainsi que le rôle de la christianisation.
    Il dépeint la montée en puissance du pouvoir des Francs, aux sources de l'Empire de Charlemagne. Présentant un état de la période profondément renouvelé par les recherches des dernières décennies, cet ouvrage montre à quel point l'Europe barbare a été un creuset essentiel pour l'Europe et la réflexion historique.

  • La religion grecque est un ensemble de pratiques et de croyances qui se structurent alors que naît, vers la fin du VIIe siècle av. J.-C., l'organisation politique typique du monde grec : la cité (polis). Elle repose sur des habitudes de pensée et des schémas intellectuels fort différents des nôtres.
    Pour les comprendre, on examine d'abord comment les croyances et les rites s'exprimaient dans la pratique du citoyen. Quels étaient le personnel religieux et la place de la religion dans la vie individuelle, sociale et politique ?
    Au-delà de l'individualité de chaque cité, l'étude des sanctuaires les plus prestigieux montre l'importance des cultes communs à tous les Grecs.
    L'analyse des mythes fondamentaux, des grandes figures divines et de leurs relations permet de saisir ce qu'est une mythologie pour les Grecs.

  • Tout pour connaître les débuts de l'Empire romain.

    - Une synthèse de qualité prescrite.
    - Une nouvelle édition révisée.
    - Un panorama indispensable sur la transformation de la République en monarchie impériale.

    De la prise du pouvoir par Auguste (31 a.C.) à la mort de Domitien (96 p.C.), l'histoire de Rome a connu de profonds bouleversements, marqués par l'avènement des Julio-Claudiens, puis des Flaviens, et par une grande extension de son Empire.
    À travers la transformation de la République romaine en une monarchie impériale, ce manuel de synthèse retrace l'histoire politique de Rome et ses mutations économiques, sociales et religieuses.
    Composé d'une multitude de cités, encadré par une administration hiérarchisée, le monde provincial est étudié, tant du point de vue des gouvernants que de celui des gouvernés.

  • Une synthèse de qualité.
    200 pages pour découvrir et comprendre 10 siècles d'histoire romaine.

    De Romulus, fondateur légendaire de Rome en 753 avant J.-C., à Romulus Augustule, dernier empereur romain d'Occident renversé en 476, du Mur d'Hadrien en Bretagne aux routes caravanières de l'Euphrate, le monde romain antique est une période historique de longue durée et qui s'étend sur un immense espace. Cet ouvrage présente les institutions politiques successives du monde romain, analyse les moyens, les enjeux et les conséquences de l'impérialisme romain et expose les grands traits de la civilisation romaine. Un glossaire, des tableaux et des cartes doivent aider le lecteur dans cette première approche du monde romain.

  • Les institutions romaines sont la clé de compréhension d'une civilisation qui, de la Cité des origines jusqu'à l'Empire universel, a su s'adapter à des contextes et à des régimes politiques nouveaux.
    L'ouvrage présente en termes clairs et de façon synthétique les cadres institutionnels de la Rome antique sur plus de dix siècles (Royauté, République, Empire). L'expansion extraordinaire de l'Empire romain a imposé la mise en place de structures administratives et légales inédites, portées par les agents du pouvoir, de Rome aux plus reculées des provinces, qui pourtant ne résisteront pas aux périodes de trouble et à l'anarchie des IIe et IVe siècles.

  • La guerre de Cent ans est un événement essentiel dans la constitution des royaumes de France et d'Angleterre et a marqué de son empreinte les relations entre les deux pays.
    Cette synthèse accessible et facilement utilisable donnera aux étudiants les clés pour décrypter les raisons, le contexte et le déroulement d'un conflit qui dura de 1330 à 1453. L'ouvrage propose un parcours thématique qui envisage la guerre de Cent ans comme un phénomène global : politique, idéologique, militaire, sociétal..., vu aussi bien du côté français qu'anglais.
    S'appuyant sur de nombreuses sources - officielles, littéraires, iconographiques -, un appareil cartographique et des études de cas de textes et d'images, ce volume permettra à l'étudiant de construire un exposé, élaborer une dissertation ou rédiger un commentaire de document sur le sujet.
     

  • En 18 textes et 18 leçons, cet ouvrage fournit toutes les bases de l'ancien français pour permettre à l'étudiant de déchiffrer un texte de difficulté moyenne. Une démarche pédagogique originale pour une discipline obligatoire en licence de lettres modernes et dans la préparation aux concours (capes/agreg) : une leçon par semaine pour couvrir un semestre universitaire !

  • Aux 16 e et 17 e siècles, la monarchie espagnole rayonne dans l'Europe entière par la puissance de ses armées. Par l'étendue de ses possessions, de Manille à Barcelone, de Madrid à Mexico, elle atteint une dimension inégalée. Ses métaux précieux inondent le continent alors que ses chefs-d'oeuvre bouleversent la création artistique avec Don Juan, Don Quichotte ou Le Cid.
    De Charles Quint au siècle d'Or, des Lumières au frémissement révolutionnaire, ce livre retrace l'histoire des royaumes espagnols entre 1516 et 1788. Il analyse les permanences et les transformations et examine les pratiques politiques qui préfigurent l'Espagne des 19 e et 20 e siècles.
    Complété par une série de documents, qui proposent des méthodes de réflexions et de commentaires, et par des outils (un glossaire, une chronologie et une bibliographie), ce livre permettra à tout étudiant d'acquérir les connaissances nécessaires pour s'orienter avec précision dans l'histoire de l'Espagne.

  • L'analyse de deux mille ans d'histoire de la Grèce antique permet une approche totale et dynamique des structures politiques d'un espace géographique et humain qui a joué un rôle majeur dans la construction du monde occidental. Après l'époque archaïque où le monde grec antique ne se distingue guère de son environnement asiatique, vient le temps des cités (VIIIe-Ve siècles) où s'épanouit le génie grec. La période d'instabilité et de divisions qui suit s'accompagne aux IVe et IIIe siècles des luttes pour l'hégémonie. À partir du IIe siècle, Rome, puissance montante en Méditerranée, oeuvre pour une intégration progressive du monde grec dans l'ordre romain.

  • L' histoire du monde musulman entre le IXe et le XVe siècle est féconde et contrastée dans un monde immense qui s'étend du Gange au Tage. L'étude des principaux événements souligne la profonde mutation des sociétés et des États. Dans cette ère troublée, marquée par de nouvelles invasions, les signes d'une crise durable ne manquent pas tant sur le plan économique qu'intellectuel. Mais réduire cette période de l'histoire de l'Islam à un lent déclin serait méconnaître le dynamisme persistant des sociétés islamisées ainsi que l'expansion musulmane dans les Balkans et en Afrique de l'Est, et la diffusion de la religion d'Allâh autour de l'océan Indien.
    Des textes et des illustrations commentés, la chronologie ainsi que le glossaire permettent aux étudiants de trouver des précisions sur les événements et sur la civilisation islamique et de se familiariser avec une période mal connue de l'histoire médiévale.

  • Le legs fait à la postérité par le XVIe siècle est capital : confession protestante, réalisations artistiques et corpus d'idées et de théories politiques à l'étonnante vigueur. Le royaume connaît jusqu'aux années 1560 un climat de paix intérieure et de prospérité dans lequel s'épanouit la Renaissance. Cette période où fleurissent les arts et les lettres est pourtant aussi un temps d'angoisse, de doutes, d'interrogations sur le jugement dernier, le salut de l'âme.
    Elle voit l'éclatement des troubles religieux, après l'échec du roi pour éviter la guerre civile et le triomphe de l'intransigeance religieuse des hommes de dieu, bientôt mués en « fous de dieu ». Le royaume traverse alors quarante années de tensions et de troubles civils, huit guerres, et affronte des massacres, le plus terrible -la Saint-Barthélemy- étant perpétré à Paris en août 1572. Le conflit atteint son apogée de 1584 à 1594 avant qu'Henri de Navarre ne devienne un « roi de raison » accepté par l'écrasante majorité des Français. La soumission du dernier grand noble ligueur, le duc de Mercoeur, la publication de l'édit de Nantes et la signature de la paix de Vervins ferment au printemps 1598 un siècle de fer.

  • Cet ouvrage se veut une présentation réaliste de l'ensemble des faits de langue (analyse phonologique, unités significatives, description et évolution des langues), des principes et des méthodes de la linguistique, sans formalisme ni a priori théorique abusif. L'accent est mis autant sur la fonction des unités linguistiques que sur les structures qu'elles constituent. De nombreuses fois réédité, ce classique de la linguistique est une introduction essentielle au langage et à la langue.

  • La seule véritable initiation à la pratique des textes dramatiques de la Rome ancienne.

    Analyse de pièces romaines, de comédies et de tragédies.

  • Cet ouvrage présente un exposé clair des institutions de la cité grecque et des problèmes sociaux, économiques et religieux auxquels elle était confrontée.
    L'auteur montre ce qui fit l'originalité et assura la pérennité de cette forme d'organisation dans laquelle les Grecs avaient choisi de vivre. En ce domaine, pas plus que dans d'autres, il n'y a eu de « miracles grecs », mais une constante et difficile recherche d'équilibre : entre la priorité donnée aux hommes et l'attachement au territoire, entre le pouvoir confisqué par un seul et la participation de tous, entre l'inégale répartition des biens et la justice sociale, entre le consensus et la discorde, entre le repli sur soi et l'ouverture aux autres. On pourra juger si ce fut une gageure impossible ou un pari réussi. Ce fut en tout cas un prodigieux défi.

empty