Dominique Garcia

  • L'occupation celtique en Italie, en Espagne et en Gaule méridionale.

  • Analyse de l'émergence du phénomène urbain dans l'espace celtique et le monde méditerranéen préclassique. Actes du Séminaire d'Antiquité nationale et de Protohistoire européenne d'Aix-en-Provence.

  • Actes du séminaire auxois d'Antiquités nationales et de protohistoire européenne. Le point sur les connaissances actuelles sur l'âge du Bronze en Europe.

  • Réfractaires, insoumis, autochtones... les Gaulois occupent toujours une immense place dans l'imaginaire français.
    Depuis l'Antiquité, ces peuples soi-disant «?nés de notre terre?» sont parés de toutes les vertus ou raillés pour leur barbarie, victimes de toutes les caricatures. Mais qu'y a-t-il vraiment derrière Brennus, Vercingétorix ou même Astérix et Obélix??
    Dans ce nouvel opus de la série «?À l'oeil nu?», Dominique Garcia et Jeremy Perrodeau dépouillent les Gaulois de leurs oripeaux pour en dresser un portrait documenté, vivant et malicieux. Grâce à l'archéologie et à l'histoire, ils nous entraînent à travers les forêts défrichées, les sanctuaires et les cités, sur les traces de peuples captivants. Pasteurs, cultivateurs, orpailleurs, nos Gaulois sont aussi citadins, commerçants et artisans. Sur la «?terre du couchant?», comme les Grecs la nommaient, ils vivent, échangent, créent avec tous les peuples de l'espace européen. Les découvertes des trente dernières années valent bien un nouveau tour de Gaule, le voici.

  • Depuis les années 1980, une révolution silencieuse a bouleversé nos connaissances sur l'histoire de l'humanité : celle suscitée par les extraordinaires progrès techniques et méthodologiques de l'archéologie, particulièrement grâce au développement de l'archéologie préventive. Nombre des représentations d'hier ont été nuancées, des pans entiers de cette histoire, jusque-là ignorés, ont été mis au jour. Mais si cette révolution a donné lieu à un foisonnement de publications scientifiques, il manquait une vision globale, accessible aux non-spécialistes. C'est ce défi qu'ont voulu relever ici trois des plus éminents archéologues français.

    Réunissant les contributions de soixante-dix spécialistes mondiaux, associées à une riche iconographie et à une cartographie originale, cet ouvrage propose une histoire renouvelée des civilisations. Il couvre l'ensemble des périodes et des continents, en mettant l'accent sur les avancées les plus significatives : la localisation du berceau de l'hominisation, les origines et l'extension des civilisations sédentaires, les stratégies économiques et politiques qui ont mené à la fondation des grands empires et les conditions de leurs dislocations, les modalités de la mondialisation des époques moderne et contemporaine, sans oublier les migrations qui se sont succédé de la préhistoire jusqu'à nos jours. Grâce à cette vision globale de l'aventure humaine, on découvrira comment l'archéologie apporte sa contribution à la connaissance des sociétés sans écriture comme à celle des civilisations de l'écrit. Et comment elle rend possible un nouveau dialogue entre sources textuelles et sources matérielles, qui bouleverse plusieurs domaines de l'histoire ancienne, médiévale et moderne.

  • Au coeur de nombreux débats contemporains, la question des migrations est devenue un enjeu majeur, au point de faire oublier que les grandes vagues migratoires ne sont pas le propre de notre époque.
    L'archéologie apporte des informations essentielles sur ces mouvements de population à grande échelle qui se sont succédé de la Préhistoire - avec les premiers Hominidés quittant l'Afrique - au XXIe siècle. Volontaires ou contraintes, ces migrations ont induit diaspora, colonisation, métissage, intégration et ségrégation.
    Confrontant les données archéologiques, historiques, génétiques, géographiques, démographiques et linguistiques, Archéologie des migrations propose un réexamen critique des sources disponibles. Cet ouvrage a pour ambition de mettre en perspective de nouvelles hypothèses scientifiques et d'aller au-delà de la simple observation des mouvements de population, en abordant notamment les contacts entre les migrants et les sociétés qu'ils rencontrent.

    Avec des contributions de :
    Jean-Paul Demoule, Eva-Maria Geigl, Pascal Picq, Peter Bellwood, Jean-Jacques Hublin, Jérôme Dubouloz, Colin Renfrew, Patrice Brun, Vincenzo Bellelli, Ana Delgado Hervas, Claudia Moatti, Christophe Sand, Augustin Holl, Bruno Dumezil, Jean-Luc Boudartchouk, Vincent Carpentier, Paul Salmona, Marc Terrisse, Susan Peabody, Christian Grataloup, Theresa A. Singleton, Anne Richier et Nicolas Weydert, Krish Seetah, Dirk Hoerder, Sophie Bouffier, Isabelle Catteddu, Philippe Joutard.

  • Cet ouvrage a pour ambition de dresser un état des connaissances sur les premières sociétés rurales et métallurgiques à l'échelle de la France mais dans un contexte largement européen. De l'avènement des premières communautés d'agriculteurs du Néolithique jusqu'à la guerre des Gaules et la conquête romaine, soit sur les six millénaires avant notre ère, sont examinés les aspects culturels, économiques et sociaux qui ont, au fil du temps, rythmé le quotidien des populations de l'hexagone. À cette fresque ont contribué les meilleurs chercheurs et universitaires issus de toutes les institutions de l'archéologie française.

    Ce livre se veut aussi le miroir des apports de terrain les plus récents, du développement magistral des fouilles extensives, des avancées méthodologiques en laboratoire des sciences connexes, celles-ci désormais intégrées à part entière dans la sphère de l'archéologie : autant de pistes qui ont contribué à diversifier les approches et à décupler la documentation aujourd'hui disponible. Un nouveau visage de la protohistoire française s'est donc progressivement mis en place : ce volume témoigne sur les acquis les plus saillants de cette profonde mutation.

empty