Dominique Pestre

  • Savants, médecins, administrateurs, artisans et amateurs composent le monde des sciences à l'époque moderne. Des mathématiques mixtes au triomphe de l'histoire naturelle, de la cartographie à la question des races, de la philosophie naturelle à l'économie politique, et des jardins botaniques aux théâtres d'anatomie, les circulations sont nombreuses qui nous permettent d'enrichir les histoires disciplinaires.

    Mais cet ancien régime des sciences et des savoirs ne se limite pas à l'Europe, il s'embarque avec les marins, les marchands et les missionnaires, dans l'océan Indien, au Mexique, en Chine - à la conquête du monde.

    Ce premier tome propose une autre lecture du lien entre sciences et première modernité et permet d'en finir avec les représentations trop classiques de la « révolution scientifique ».

    Sous la direction de Stéphane Van Damme (Institut universitaire européen, Florence), cette somme magistrale en trois volumes de l'histoire des sciences et des savoirs, de leur fabrique et de leur diffusion transnationale, de la Renaissance à nos jours, réunie une équipe internationale composée des meilleurs spécialistes.

    Avec les contributions de R. Bertrand, J.-M. Besse, M.-N. Bourguet, P. P. Brioist, L. Daston, P. Dear, N. Dew, M.P. Donato, L. Hilaire-Pérez, I. Laboulais, P.-Y. Lacour, R. Mandressi, N. Muchnik, G. QUenet, F. Regourd, A. Romano, N. Safier, J.-F. Schaub, S. Sebastiani, J.B. Shank, M. Thébaud-Sorger, J. Waley-Cohen.

  • Se donnant comme « la Modernité », les années 1770 à 1914 sont le temps de l'industrialisation et de l'expansion impériale et coloniale. La science est victorieuse, la technique est reine, la Terre est quadrillée et mesurée, les populations sont mises en nombres, les races sont cartographiées. Laboratoires, universités et musées se répandent à l'échelle planétaire.

    Ce deuxième tome est consacré aux sciences physiques et mathématiques, aux sciences et savoirs en Inde, à la révolution Meiji et au « provincialisme » colonial des sciences américaines. Il raconte aussi l'avènement des microbes et leur impact sur les sociétés, l'engouement populaire pour les expositions universelles et, déjà, les inquiétudes des contemporains pour la détérioration du climat.

    Un livre concret qui brosse un XIXe siècle fascinant et... inquiétant.

    Sous la direction de Kapil Raj (EHESS) et Otto Sibum (université d'Uppsala), cette somme magistrale en trois volumes de l'histoire des sciences et des savoirs, de leur fabrique et de leur diffusion transnationale, de la Renaissance à nos jours, réunie une équipe internationale composée des meilleurs spécialistes.

    Avec les contributions de A. Alexander, D. Aubin, L. Berlivet, J.E. Chaplin, B. Douglas, W. Feuerhahn, J.-B. Fressoz, S. Höhler, K. Ito, M.R. Levin, F. Locher, I. Löwy, S. Müller-Wille, J.V. Pickstone, K. Raj, S. Schaffer, N. Schlanger, H.O. Sibum, J. Tresch, M.N. Wise.

  • Du pouvoir de l'atome au consumérisme high-tech, de la guerre à la médecine et à l'agriculture, du pilotage de l'innovation et la gestion du social à la surveillance du climat, rares sont les fragments de notre réalité qui n'ont pas été transformés par les sciences, les techniques et les savoirs au cours du XXe siècle.

    Ce troisième tome nous fait entrer dans les coulisses des mondes universitaires, administratifs et économiques. Il explore la fabrique des savoirs, éclaire leur mise en économie, la manière dont les questions sanitaires et écologiques sont gérées, comme la diversité des connaissances produites par les amateurs, les associations et les think tanks.

    Un tome novateur donne toute la mesure des sciences et des savoirs dans notre monde contemporain - pour le meilleur... et pour le pire.

    Sous la direction de Dominique Pestre (EHESS) et Christophe Bonneuil (CNRS), cette somme magistrale en trois volumes de l'histoire des sciences et des savoirs, de leur fabrique et de leur diffusion transnationale, de la Renaissance à nos jours, réunie une équipe internationale composée des meilleurs spécialistes.

    Avec les contributions de M. Armatte, C. Bigg, C. Bonneuil, S. Boudia, C. Cao, A. Dahan, D. Edgerton, P.N. Edwards, S. Franklin, D. Gardey, J.-P. Gaudillière, N. Jas, C. Lécuyer, J.-M. Lévy-Leblond, V. Lipphardt, Y. Mahrane, T. Mitchell, L. Nash, D. Pestre, A. Rasmussen, J. Revel, S. Schweber, S. Shapin, T. Shenk, S. Visvanathan.

empty