Gilles Arnaud-Fassetta

  • La géomorphologie, science qui étudie les formes du relief terrestre, a connu de fortes évolutions ces dernières décennies. Faisant désormais la synthèse entre l´approche des géosciences et celle des sciences sociales, elle est devenue une composante majeure de la compréhension de l´environnement et une science applicable, notamment dans le domaine de la gestion des milieux et des risques naturels.
    Ce manuel propose une présentation renouvelée et inédite de la discipline. Après un rappel des concepts fondamentaux et méthodes spécifiques qui ont donné naissance à la géomorphologie moderne, les grandes dynamiques de la surface de la Terre sont analysées, en prenant pour cadre de référence l´unité topographique et hydrographique du bassin versant, où se développent en relais les différents processus géomorphologiques : décomposition des roches, mouvements de terrain, prise en charge des sédiments et solutés par les eaux courantes.
    Chaque chapitre, abondamment illustré, est assorti d´études de cas variées, issues des nombreuses pratiques de terrain effectuées par les auteurs dans le monde entier.

  • La géoarchéologie s'impose aujourd'hui comme une composante majeure de la compréhension des interactions complexes Sociétés-Environnement sur le temps long. Cet ouvrage, le premier du genre, dresse un bilan des recherches géoarchéologiques conduites dans les universités, au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), à l'INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) et dans les SRA (Services Régionaux de l'Archéologie) depuis trente ans.

    Les cinq parties de l'ouvrage étayent l'ensemble des champs d'application de la géoarchéologie française : « Paléoenvironnements, biogéographie et paysages » ; « Les hydrosystèmes fluviaux, entre climat et anthropisation » ; « Alluvionnement, peuplement, stratégies et formes d'adaptation » ; « Ressources en eau, risque et aménagement » ; « De la mobilité du trait de côte à la contrainte portuaire ». Une attention particulière est accordée aux attendus épistémologiques, aux concepts et aux méthodes d'investigation sur le « terrain » de la géoarchéologie moderne, par essence interdisciplinaire. Les sites archéologiques sont étudiés dans des contextes environnementaux variés : fluvial, deltaïque et littoral, zones humides, îles et environnements urbains. Chaque « grand chantier » présenté, qu'il se situe en France ou à l'étranger (Albanie, Égypte, Grèce, Italie, Luxembourg, Mali, Maroc, Turquie), fait état des dernières découvertes, des méthodes les plus pertinentes, des synthèses les plus à jour, des hypothèses les plus solides sur les interactions spécifiques entre l'Homme et son environnement depuis des milliers d'années.

    Conçu à partir d'une pratique forte du terrain, de l'enseignement et de la diffusion scientifique, ce livre s'adresse à un large public : enseignants, chercheurs, étudiants L-M-D, archéologie préventive, conservatoires du patrimoine, musées archéologiques, grand public curieux de connaissances pluridisciplinaires de son patrimoine archéologique replacé dans son contexte environnemental. L'étudiant y trouvera un véritable support de cours dispensés à l'Université et dans les écoles d'urbanisme, d'architecture et de paysage, le chercheur disposera d'un ouvrage exhaustif mettant en exergue des méthodes choisies et transposables à ses propres sites d'étude. L'ouvrage fait également valoir un engagement théorique, des choix d'approche et une perspective débouchant sur une meilleure connaissance de nos « patrimoines territoriaux », désormais pris en compte dans toute démarche d'aménagement (archéologie préventive). Cette connaissance est devenue « l'incontournable » du géographe, de l'urbaniste, de l'architecte, du paysagiste, du responsable de projet d'aménagement...

empty