Jean-Claude Grumberg

  • Il était une fois, dans un grand bois, une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron.
    Non non non non, rassurez-vous, ce n'est pas Le Petit Poucet ! Pas du tout. Moi-même, tout comme vous, je déteste cette histoire ridicule. Où et quand a-t-on vu des parents abandonner leurs enfants faute de pouvoir les nourrir ? Allons...
    Dans ce grand bois donc, régnaient grande faim et grand froid. Surtout en hiver. En été une chaleur accablante s'abattait sur ce bois et chassait le grand froid. La faim, elle, par contre, était constante, surtout en ces temps où sévissait, autour de ce bois, la guerre mondiale.
    La guerre mondiale, oui oui oui oui oui.

    J.-Cl. G.

  • Neuf impromptus truculents et hilarants entre deux voisins qui se croisent dans la cage d'escalier de leur immeuble, quand chaque rencontre est l'opportunité pour l'un de questionner l'autre sur ses origines juives. Où comment en finir avec l'obstination des idées reçues sur la question.

  • Ces treize saynètes à deux voix, installées dans la vie quotidienne, commencent toutes par «ça va ?» ou par «bravo !».
    De ces mots banals découlent des échanges amusants et rythmés qui mettent en question la pertinence des formules toutes faites. Quiproquos et jeux de mots se succèdent sans répit. On est pris pour un comédien avant-gardiste alors qu'on est prof de SVT, pour Simon, alors qu'on s'appelle Paul, ou pour un frère à qui on ressemble beaucoup alors qu'on est fils unique. On s'embrouille, on s'emmêle sur les intentions de son interlocuteur, qu'il s'agisse d'un médecin farfelu, d'un président élu par le hasard, ou d'un comédien qui aime à être hué.
    Une réflexion sur les codes et les habitudes langagiers d'hier et d'aujourd'hui, dans des situations improbables, impromptues et très drôles.

  • Dans un pays aussi lointain qu'imaginaire, le roi va mourir.
    L'ennemi est aux portes du royaume. marie des grenouilles doit sauver le pays en trouvant un prince charmant dans le monde des grenouilles. mais, sans fée ni baguette magique, le monde des batraciens est aussi noir que celui des hommes. marie découvre enfin le prince brillant, qui, en lieu et place de la guerre, propose la paix, " qui est bonne pour tout le monde".

  • Neuf impromptus truculents et hilarants entre deux voisins qui se croisent dans la cage d'escalier de leur immeuble, quand chaque rencontre est l'opportunité pour l'un de questionner l'autre sur ses origines juives. Où comment en finir avec l'obstination des idées reçues sur la question.

  • Le point de départ des pièces de jean-claude grumberg a toujours quelque chose de déconcertant dans sa banalité : des habitués de café qui discutent en buvant quelques verres ; la vie d'une famille petite-bourgeoise ; des parents qui s'émerveillent ou s'apitoient sur les capacités intellectuelles de l'aîné de leurs enfants.
    Que cet enfant soi, débile et fils de roi (manière tout à fait expéditive, j'en conviens, de résumer amorphe), que cette honnête famille soit plongée dans une guerre civile qui ne va pas tarder à prendre des allures de génocide, que des habitués fréquentent un café condamné dans une rue déjà livrée aux démolisseurs, au fond, tout cela ne change pas grand-chose : ils restent ce qu'ils étaient. ce qui les caractérise, même, c'est leur évidente volonté de faire comme si de rien n'était : ils continuent à manger leur soupe, leurs conserves ou leurs lentilles (je ne connais pas de pièce de grumberg où il n'y ait pas de repas).
    Mais leur histoire prend tout à coup des dimensions inquiétantes. en coulisse, la guerre continue, les pioches des démolisseurs progressent, l'assassin rôde toujours.
    Georges perec (1971).

  • Les Vitalabri n'ont pas de pays. Ils sont chez eux partout et nulle part. Surtout nulle part ! Parce que ceux qui sont nés quelque part et retranchés derrière leurs frontières infranchissables n'en veulent pas. Alors les Vitalabri, sans abri et sans papiers, avec comme seul bien leur violon, continuent leur route... Le premier livre pour enfants de Jean-Claude Grumberg : une fable à l'humour piquant et roboratif, une histoire graphique illustrée avec talent par Ronan Badel.

empty