Jean-Joël Brégeon

  • Réfugié à Goa, comptoir portugais des Indes orientales, le secrétaire du connétable de Bourbon raconte la vie de son maître en lui donnant le beau rôle. Ce grand féodal, connétable de France n'avait pas supporté la saisie de ses immenses domaines par François 1er. Il était passé au service de l'empereur Charles Quint. En 1525, à Pavie, le connétable eut la satisfaction de faire prisonnier François 1er.
    En 1527, Charles Quint le laissa marcher sur Rome pour châtier Clément VII. Mais le connétable fut tué en montant à l'assaut de ses remparts, le 5 mai. A l'histoire du connétable, le vieux secrétaire ajoute ses inquiétudes. Il craint le pire car il est détenteur d'un terrible secret. A de rares exceptions près, tous les personnages, ont existé et sont évoqués dans cette fiction dans des situations certifiées.

  • La campagne de France ne dura que deux mois, du 25 janvier au 30 mars 1814, et se déroula dans un vaste quadrilatère devant Paris, entre Oise, Marne, Aube et Seine. Elle fut pourtant fatale à Napoléon qui, au bout du compte, abdiqua à Fontainebleau le 6 avril. Bien que réduit à des forces dix fois inférieures à celles des coalisés - Autrichiens, Britanniques, Prussiens, Russes et Suédois -, Napoléon use de tout son talent stratégique pour mettre en difficulté l'invasion. Les victoires de Montmirail, Champaubert, Montereau, Reims sont émaillées d'actes de bravoure et de sacrifices hors du commun.
    Au-delà du récit de ces épisodes de guerre, l'auteur s'attache à développer les enjeux politiques et diplomatiques de cette ultime campagne de l'Empire français. La parole est également donnée à une douzaine de grands témoins ou d'acteurs majeurs qui relatent leur expérience vécue. Un livre vif et pénétrant.

  • La nostalgie de Rome a dominé pendant quinze siècles l'Histoire de l'Europe, à travers le rêve impérial de Charlemagne, des souverains germaniques et de Charles-Quint, dans le temps où la lecture de Plutarque et de Sénèque fournissaient des modèles héroïques et les règles d'un art de vivre fondé sur le courage et le souci de la dignité. Les poètes de la Renaissance, les artistes et les honnêtes gens du Grand Siècle, et aussi les tenants de la République jacobine, cherchèrent dans la civilisation romaine les sources de leur inspiration et les exemples qui devaient les aider à relever les défis de leurs époques respectives. Faite d'énergie, de fidélité et de sens de l'honneur, la tradition ro profondément influencé les mentalités et les représentations collectives de la vieille Europe. C'est donc le choix d'un pèlerinage aux sources que fait le voyageur qui part pour Rome. Vingt-cinq siècles d'histoire défilent en effet sur le site où fleurit la Cité des sept collines. Des vestiges de l'ancien Latium aux forums impériaux ou à l'amphithéâtre flavien, des catacombes chrétiennes aux églises baroques en passant par la prodigieuse coupole de la basilique Saint Pierre, c'est à Rome que les Européens peuvent retrouver une bonne part des éléments fondateurs de leur identité.

  • Ce livre répond à une attente : non pas un énième guide touristique sur
    Florence et pourquoi pas en prime (!) la Toscane, mais un ouvrage de référence
    commode d'accès, le plus complet possible sur cette partie de l'Italie qui
    occupe une place essentielle dans la culture européenne. Au parcours de
    l'histoire toscane viennent s'agréger des mises au point sur de multiples
    questions : l'art et la technique des fresques, l'invention de la perspective,
    le génie de la langue, la modernité de Boccace, la vraie politique de
    Machiavel, pourquoi et comment les Médicis se sont rendus maîtres de la
    Toscane, le capitalisme toscan, la culture du vin, la Toscane en films... On a
    fait le choix d'une anthologie très riche, auteurs toscans, voyageurs
    étrangers, à travers les siècles. Jean-Joël Brégeon est historien, spécialiste
    de la Révolution française et du Premier Empire. Ses derniers ouvrages,
    Napoléon et la guerre d'Espagne (Perrin, 2006) et La Duchesse de Berry
    (Tallandier, 2009), font référence. En 2008, avec Yann Le Bohec, il a publié
    dans la même collection Rome. Frédéric Brégeon, qui a rédigé les trois premiers
    chapitres et leurs annexes, est licencié d'histoire, administrateur
    universitaire diplômé de l'I.R.A. de Nantes.

empty