Jean-Louis Cohen

  • - Une histoire de l'architecture du xxe siècle en un volume d'une portée inégalée.
    - Écrite par un éminent spécialiste de l'architecture et de l'urbanisme, également auteur, critique, commissaire d'expositions et professeur reconnu.
    - Richement illustré, l'ouvrage présente constructions, projets, plans, croquis et publications de maîtres célèbres et de personnalités redécouvertes.
    - Couvre toutes les régions du monde mieux que toute autre histoire comparable consacrée à la période.
    - Un ouvrage de référence incontournable pour tout étudiant en architecture.

  • À travers cet ouvrage, Jean-Louis Cohen analyse un moment clé pour la théorie et la pratique de l'architecture contemporaine : les échanges entre l'Italie et la France autour des années 1970, dont il fut à la fois l'un des témoins et l'un des acteurs. Il met à jour le fossé séparant depuis un siècle les architectes et les intellectuels en France. Cette chronique révélatrice par laquelle les thèmes de l'architecture italienne font irruption dans la France des années 1970 permet de découvrir les contours de ce fossé et de s'interroger sur la possibilité de le franchir.

  • Aucun des ouvrages consacrés à Le Corbusier n'inscrit sa trajectoire dans la chronique sociale, politique et architecturale du xxe siècle.
    Prophétique et secret tout à la fois, Le Corbusier fabrique son oeuvre en réaction constante au monde qui l'entoure.
    Le fil conducteur du livre est construit autour de ses rencontres avec des villes, des paysages mais aussi avec des hommes et des femmes. La sociabilité intense de Le Corbusier est mise à jour au travers de ses amitiés, ses amours et ses entreprises de séduction envers les industriels et les politiques.
    Ce livre restitue la dimension épique de cette trajectoire, évitant les pièges de l'hagiographie pour souligner les contradictions des entreprises corbuséennes. Premier expert aéroporté de l'architecture et de l'urbanisme, il survole le monde, de New York à Delhi, faisant de la planète un chantier qu'il arpente son carnet de notes à la main.

  • - The most comprehensive and far-ranging single-volume history of twentieth-century architecture.
    - Written by a trusted authority in the fields of architecture and urbanism and a - prominent writer, critic, curator and teacher.
    - Exhaustively illustrated with buildings, projects, plans, drawings, and publications - by well-known masters and rediscovered figures.
    - Covers all parts of the globe better than any comparable history of the period.
    - Destined to become the standard reference on this time period for every student - of architecture.

    Jean-Louis Cohen is one of the most authoritative historians of twentieth-century architecture and urbanism. He is the Sheldon H. Solow Professor in the History of Architecture at the Institute of Fine Arts of NYU University. An articulate writer, popular lecturer, commentator for the French media, and leader of research teams, Cohen has received many honours and is the author of numerous books and articles about nearly every aspect of how modernization has affected the built environment.

  • Rassemblant plusieurs générations de concepteurs aux origines disciplinaires et géographiques très diverses, l'AUA a développé son activité pendant 25 ans dans une France saisie par la modernisation et en proie à une activité politique intense - de la guerre d'Algérie finissante au premier mandat de François Mitterrand. En quelque sorte banni des grands centres urbains, il a opéré dans les territoires de banlieue et dans les premières villes nouvelles, dans un jeu permanent entre les initiatives des collectivités locales et les programme de l'État.
    L'engagement, défini par une participation active à l'histoire, marque l'ensemble des actions de l'AUA, qui n'a jamais dissocié la réponse aux attentes des élus et des militants de ses objectifs architecturaux. Cette démarche traverse tous les domaines dans lesquels l'Atelier a déployé son action ; l'habitation et les équipements publics ; l'urbanisme des tissus de banlieue et un souci pionnier du paysage ; la confrontation avec les techniques d'industrialisation et les modèles innovants. L'AUA a par ailleurs été parmi les pionniers d'un nouvel exercice professionnel fondé sur la coopération, le dialogue et le partage, qui a fait figure d'exemple et dont l'esprit pionnier et fécond est lisible dans les projets conduits par une nouvelle génération d'architectes issus de l'enseignement d'après 1968. La diversité des écritures architecturales (Jacques Kalisz, Henri Ciriani, Paul Chemetov, etc.) s'accompagne d'une adhésion partagée à un ensemble de principes, comme la fidélité aux idées du mouvement moderne, une réflexion persistante sur le travail d'équipe avec le souci de la pluridisciplinarité et l'attachement à la dimension sociale de l'architecture.
    Conçu comme un livre-catalogue, l'ouvrage accompagnera une exposition temporaire du même nom à la Cité de l'architecture et du patrimoine qui se tiendra du 30 octobre 2015 au 29 février 2016.

  • Déployés sur quatre continents, les bâtiments construits par Le Corbusier entre 1907 et 1965 n'avaient jamais été embrassés par l'objectif d'un photographe aussi attentif à leur présence dans le paysage qu'au grain fin de leur texture. Pendant près de dix ans, Richard Pare a arpenté les routes du monde, sachant ouvrir les portes des édifices inaccessibles au public et de ceux voués au secret de l'intimité familiale.
    L'invention de Le Corbusier apparaît dans toute sa diversité, des chalets suisses subvertis par l'Art nouveau, qu'il construisit encore presque adolescent, aux grands portiques de béton armé du Capitole de Chandigarh, où sa production tend au monument. Tel cette promenade architecturale à laquelle il a attaché son nom, le récit visuel conduit des intérieurs poétiques des villas puristes et de la pénombre des églises de Ronchamp et de La Tourette aux étendues écrasées de soleil du Pendjab.
    Nulle image idéale ou hiératique dans les vues de ces quelque soixante bâtiments, car Richard Pare a su saisir le jeu des saisons et des cycles quotidiens, et révèle combien l'usage - parfois sacrilège - et l'usure du temps ont patiné le bois, la brique et jusqu'au béton, dont les souffrances muettes sont mises à nu.

  • « Dans son histoire de la construction, Giedion attribue à la France un rôle central et paradoxal. De 1830 à l'époque contemporaine (les années 1920 pour Giedion), la France tient, selon lui, une place majeure dans l'innovation technologique : les ingénieurs français sont à la pointe des techniques constructives grâce à la qualité des grandes écoles scientifiques. Mais la pesanteur de la tradition académique empêche selon Giedion les architectes, accablés de références historiques, de tirer profit des inventions, dont l'usage est restreint aux travaux publics et aux constructions industrielles ».

    Nicolas Padiou, in Livraisons d'histoire de l'architecture, 2003.

    « La traduction de l'un des livres cultes de l'historiographie architecturale contemporaine doit être considérée comme un petit événement. Dans l'avant-propos à ce fac-similé, Jean-Louis Cohen replace dans son contexte l'écriture de Bauen in Frankreich, bauen in Eisen, bauen in Eisenbeton, ses fondements théoriques et ses influences : Walter Benjamin s'en inspirera en effet au cours de l'écriture de son Paris au XIXe siècle. [...].

    Aussi la présentation de quelques éléments de la prémaquette permet-elle de comprendre mieux encore le rôle fondamental de l'iconographie dans le déroulement de son propos. L'ouvrage peut être vu, il est vrai, comme une exposition à plat ; son écriture est quasi cinématographique, servie par une mise en page - attribuée à l'artiste hongrois László Moholy-Nagy - qui en accentue l'efficacité ».

    Simon Texier, in Bulletin monumental, 2002.

    « Lorsque votre livre m'est parvenu, les quelques pages que j'ai lues sur le vif m'ont tellement électrisé que j'ai dû m'imposer de ne pas le lire plus loin jusqu'à ce que je fasse meilleure connaissance avec mes propres recherches sur le sujet [...]. Depuis quelques jours, les choses ont repris leur cours normal, et je passe des heures à lire votre livre, en admiration. » Lettre de Walter Benjamin à Sigfried Giedion, 1929.

  • Ce livre explore l'inventivité à l'oeuvre dans la légendaire ville de New York sous la mandature de Michael Bloomberg, maire de la ville de 2002 à 2013. Poursuivant la dynamique impulsée par ses prédécesseurs, Bloomberg a donné un nouvel élan à l'évolution du Grand New York par une réinvention de la planification - PlaNYC - et par le renouveau des règles, incitant tous les investisseurs à réaliser les enjeux de qualité urbaine souhaitée par la Ville.

  • Avec cet ouvrage, Jean-Louis Cohen, architecte et historien, et Monique Eleb, psychologue et sociologue, proposent une promenade architecturale dans le Paris intra-muros et sa proche banlieue.
    Trente-trois bâtiments photographiés par Antonio Martinelli sont visités parmi la multitude de réalisations qui ont marqué le XXe siècle. Ils ont été choisis en fonction de leur contribution au paysage urbain, de leur force esthétique et de leur rôle dans la transformation des modes de vie. Des architectes du début du siècle à qui les découvertes techniques ont permis de se libérer des conventions à la génération actuelle qui a retrouvé une dimension intellectuelle après la crise architecturale des années 1960-1970, on suit dans le Paris d'aujourd'hui les transformations d'identité d'une ville dont le centre dense est enserré dans une agglomération de plus de dix millions d'habitants.
    Par la succession et la mise en correspondance d'édifices en apparence étrangers les uns aux autres, des ossatures de béton des frères Perret aux prismes transparents de Jean Nouvel, Jean-Louis Cohen et Monique Eleb révèlent combien l'idéal d'une architecture rationnelle et lisible aura marqué l'architecture du siècle. This book takes the form of an architectural promenade devised by the architect and historian Jean-Louis Cohen and the psychologist and sociologist Monique Eleb.
    Thirty-three buildings in Paris and the inner suburbs are presented with photographs by Antonio Martinelli. Selected from the multitude of buildings which have marked the 20th century, each has been chosen for the contribution it makes to the cityscape, for its aesthetic value and for the role it has played in transforming life-styles. From the technical discoveries which enabled architects to break free from conventions in the early 20th century, to the rediscovery of an intellectual dimension by the present generation of architects in the wake of the architectural crisis of the 1960s and 1970s, this itinerary through today's Paris reveals transformations in the identity of the densely-built capital city at the center of an agglomeration populated by over ten million people.
    By explaining the connections between a sequence of buildings which look very different from one archer, ran no from the Perret brothers' concrete frames to Jean Nouvel's transparent prisms, Jean-Louis Cohen and Monique Eleb reveal the extent to which the long-established French architectural ideal of rationality and legibility has marked the architecture of the 20th century

  • L'exposition Interférences / Interferenzen Architecture, Allemagne, France, qui se déroulera de la fin mars 2013 à la mi-janvier 2014, à Strasbourg, puis à Francfort, se propose de dresser un tableau d'ensemble de la place occupée par l'architecture dans l'espace franco-allemand, en parcourant l'arc temporel séparant les lendemains de la révolution française et de l'Empire à nos jours.

    Pendant cette période de plus de deux siècles, les édifices et les territoires n'ont cessé d'être au centre des relations entre l'Allemagne et la France, dessinant l'histoire des confrontations et des relations croisées qui ont façonné concrètement les plans d'aménagement des villes et leurs bâtiments. Voyages de découverte et de formation, recherches, projets et chantiers jalonnent ces relations entre les architectes, les urbanistes et les paysagistes, mais aussi entre les intellectuels et les critiques actifs dans chaque pays et, pour certains, dans les deux à la fois.

    Rassemblant près de 500 images d'une grande variété (plans et maquettes, dessins d'architecte et estampes, photographies et peintures.) ainsi que les contributions de nombreux historiens et théoriciens de l'architecture de réputation internationale, le catalogue sera l'occasion d'explorer plus avant les thématiques abordées dans l'exposition. De Karl-Friedrich Schinkel à Jean Nouvel, en passant par Gottfried Semper, Viollet-le-Duc, Le Corbusier ou Rudolf Schwarz, les grandes figures d'architectes, d'artistes et d'intellectuels qui ont opéré à l'intersection des deux cultures sont présentées.


    Une traversée histoire passionnante qui permettra au lecteur averti de découvrir des aspects méconnus de cette histoire commune, comme au néophyte de mieux comprendre ce qui a façonné nos paysages urbains contemporains.

    Auteurs.
    Sous la direction de Jean-Louis Cohen et Hartmut Frank.
    Avec les contributions de Barry Bergdoll, Andreas Beyer, Anne-Marie Châtelet, Gabi Dolff-Bönekamper, Pierre Bourlier, Christian Freigang, Vanessa Grossman, Alexandre Kostka, Franck Knoery, Klaus Niehr, Werner Oechslin, Daniel Payot, Christiane Pignon-Feller, Marie Pottecher, Elke Sohn, Axel Sowa, Wolfgang Voigt, Christiane Weber, Volker Ziegler.

empty