Liliane Hilaire-Perez

  • Comment Le´onard a-t-il invente´ ses machines de vol ? Comment des me´thodes de tissage ont-elles e´te´ transpose´es dans des techniques de guerre, des instruments de meunerie ou dans la fabrication de cosme´tiques ? Comment comprendre les rapports entre des artefacts pre´historiques sans source textuelle ? Comment a-t-on pu me´caniser le ge´nie, des re´ductions en art au « raisonnement par cas » ? Le point de de´part de ce livre est que l'analogie joue un ro^le crucial dans l'invention, la circulation et l'appropriation des techniques. C'est aussi un puissant motif de rationalisation et compre´hension des techniques selon des logiques ope´ratoires, aux co^te´s de l'analogie ge´ne´tique, ou structurelle, ou encore fonctionnelle. Ces re´sonances justifient cet ouvrage pluridisciplinaire re´unissant historiens des techniques, arche´ologues, psychologues cognitivistes, historiens de l'art, muse´ographes, philosophes des techniques, informaticiens et the´oriciens de l'analogie.

    Sous la direction de Sophie A. de Beaune, Liliane Hilaire-Pérez et Koen Vermeir.

  • Loin de la figure du génie d'exception, cet ouvrage analyse la professionnalisation de l'ingénieur comme reposant sur de multiples interactions avec d'autres porteurs de savoirs au gré de mobilités tant sociales que géographiques. En lien avec la question d'histoire moderne des concours du CAPES et de l'agrégation, il examine des itinéraires d'ingénieurs à travers les formations, les configurations nationales, les conditions d'exercice du métier et la mise en oeuvre des savoirs.

    Avec le soutien de : ICT (EA 337), IDHE.S (UMR 8533), Centre Alexandre-Koyré (UMR 8560), GHRis (EA 3831), SPHERE (UMR 7219).

empty