René Grousset

  • Après avoir publié sa monumentale et prestigieuse Histoire des croisades et du royaume franc de Jérusalem, en trois volumes, que Perrin a rééditée en 1991, René Grousset avait écrit en 1936 cette Epopée des croisades, une synthèse destinée naturellement à un plus vaste public, qui devint, elle aussi, un classique dont chaque ligne est précieuse.

    René Grousset nous conduit de la prédication d'Urbain II à Clermont - en novembre 1095 - à ce 28 mai 1291 qui vit les 200 000 hommes du sultan El Achraf Khalil réduire les dernières défense de Saint Jean d'Acre, l'ultime bastion de ce qui avait été le royaume franc d'Orient. Il raconte avec une clarté, une concision et une qualité de style admirables les neuf croisades qui jalonnèrent ces deux siècles extraordinaires dans l'histoire de l'Occident chrétien et de l'Islam. Tout le monde est d'accord pour estimer que les ouvrages du grand orientaliste, qui avait été à toutes les sources possibles, tant du côté musulman que du côté chrétien, restent la référence.

  • Cet ouvrage, qui englobe vingt-cinq siècles d'histoire, dévoile le secret même de l'évolution de l'asie, la loi qui a présidé à la renaissance ou à la mort des empires immémoriaux.
    Cette loi, c'est la lutte du nomade et du sédentaire, de l'homme de la steppe et de l'homme des cultures. l'histoire de l'asie étudiée sous cet angle devient comme une immense leçon de géographie humaine.
    Attila, gengis-khan, tamerlan. leur nom est dans toutes les mémoires. les récits des chroniqueurs occidentaux, des annalistes chinois ou persans ont popularisé leurs figures. ils surgissent, les grands barbares, en pleine histoire civilisée et brusquement, en quelques années, font du monde romain, du monde iranien ou du monde chinois un monceau de ruines.
    Leur arrivée, leurs mobiles, leur disparition semblent inexplicables, si bien que l'histoire positive n'est pas loin de faire sien le jugement des anciens auteurs qui voyaient en eux les fléaux de dieu envoyés pour le châtiment des vieilles civilisations.

  • la croisade fut un mouvement prêché par les papes, relayé par les prédicateurs (saint bernard, pierre l'ermite...) et soutenu par un élan populaire qui relança l'intérêt de l'occident chrétien pour jérusalem et la terre sainte.
    autant initiative d'ordre religieux qu'aventure militaire, la première croisade draine menu peuple, mystiques et exaltés, mais aussi les plus puissants barons d'europe dans le but de rouvrir la route des pèlerinages vers le tombeau du christ. rené grousset démêle l'écheveau politique, religieux et social de cette aventure couronnée par la prise de jérusalem, le 15 juillet 1099, et l'établissement des croisés en terre sainte, menace redoutable pour un monde musulman, divisé par des querelles dynastiques et religieuses.
    en 1130, la méditerranée devient une sorte de " mer chrétienne ". le chef-d'oeuvre de rené grousset fait partie des classiques de l'histoire au succès jamais démenti.

  • Ce deuxième volume raconte l'histoire du redressement musulman - scandé par la prise d'Edesse en 1145 et la victoire totale de Hattin en 1187 - et le long bras de fer qui oppose les deux camps lors des première et deuxième croisades. On y voit les rivalités déchirer les barons et les rois de France et d'Allemagne, les croisés et les établis, les prédicateurs et les missionnaires. Avec sa clarté
    d'expression légendaire, René Grousset décrit la remise en ordre politique et militaire menée par Nûr al-Dîn, puis Saladin. La présence occidentale,
    bien qu'affaiblie, survivra encore cent ans. Le chef-d'oeuvre de René Grousset fait partie des classiques de l'Histoire au succès jamais démenti.

  • Toute histoire de la Chine est aussi une histoire de la civilisation chinoise. Au fil des millénaires, les Chinois ont entretenu des rapports étroits avec un grand nombre de peuples. Huns, Turcs, Mongols, bouddhistes, musulmans, chrétiens, tous ont contribué à faire de la civilisation chinoise ce qu'elle est devenue. Certes, la Chine a tout absorbé, tout sinisé. Il n'en demeure pas moins que faire l'histoire de cette civilisation implique qu'on puisse analyser un à un les éléments extraordinairement nombreux et variés qui la constituent.
    René Grousset fut l'un des rares érudits capables de produire cette grande histoire de la Chine.

  • dans le dernier tome de sa fresque magistrale, rené grousset explique comment les cinq croisades successives ne parviennent pas à enraciner la présence chrétienne en méditerranée orientale, tout en laissant une trace profonde dans l'histoire de cette région ; la croisade des trois souverains philippe auguste, frédéric barberousse et richard coeur de lion, la prise de constantinople et l'odyssée de saint louis en seront les épisodes les plus marquants.

  • Histoire de l'armenie

    René Grousset

    • Payot
    • 4 Avril 1995

    L'Arménie, c'est le carrefour où l'Europe et l'Asie se sont rencontrés, un peuple dont l'histoire remonte à la nuit des temps, qui participe à toutes les grandes aventures de l'Antiquité : l'hellénisation, la lutte contre Rome puis le protectorat, la conversion au christianisme, le ralliement à l'Empire byzantin, jusqu'à la conquête par les Turcs seldjouqides au début du Xle siècle. Elle cesse alors d'être une nation et un État pour devenir une nationalité bientôt intégrée dans l'Empire ottoman. C'est là, très logiquement, que l'auteur clôt son «histoire». Une histoire racontée de main de maître par René Grousset, qui se retrouve ici sur un de ses terrains de prédilection, et produit sans doute l'un de ses chefs d'oeuvre : brio de la narration, clarté de l'exposition, sens de la synthèse qui n'exclut pas le souci du détail savoureux, toutes ces qualités font de ce livre un classique.

  • "La Chine n'est pas seulement un empire, c'est une civilisation. Dès lors, comment dissocier l'histoire de cet empire de celle de sa civilisation, c'est-à-dire de celle de sa pensée, de sa religion, de son art ? Toute histoire de Chine est aussi une histoire de la civilisation chinoise. Par ailleurs, contrairement à ce qu'on imagine trop souvent, les Chinois, au fil des millénaires, ont entretenu des rapports étroits avec un grand nombre de peuples. Huns, Turcs, Mongols, bouddhistes, musulmans, chrétiens, tous ont contribué à faire de la civilisation chinoise ce qu'elle est devenue. Certes, la Chine a tout absorbé, tout sinisé. Il n'en demeure pas moins que faire l'histoire de cette civilisation implique qu'on analyse un à un les éléments extraordinairement nombreux et variés qui la constituent. Aussi, rares sont les érudits qui ont été capables de produire une grande histoire de la Chine. Non seulement René Grousset fut de ceux là mais, qui plus est, il occupe parmi eux une place éminente." (François Joyaux)

  • L'me de l'Iran, grand classique de l'iranologie dans ce qu'elle a eu de meilleur au XXe sicle, rassemble en un dialogue rare les meilleurs spcialistes de la civilisation perse, l'une des plus anciennes, et aujourd'hui encore au coeur de l'histoire mondiale. "Patrie des philosophes et des potes", selon l'expression d'Henry Corbin, l'Iran est au carrefour de deux continents spirituels. En clbrant tout l'hritage mystique de la Perse, de l'ancienne religion de Zoroastre jusqu' l'islam chi'ite, et en saisissant au vol l'me de cette civilisation qui fut le creuset o se rencontrrent et se mlrent tant de cultures, les auteurs clbrent les retrouvailles de l'Orient et de l'Occident en leur berceau commun. Daryush Shayegan, dans sa prface, souligne la valeur toujours actuelle de ce volume aux intervenants prestigieux.

    Avec : Henry Corbin, Louis Massignon, Ren Grousset, Henri Mass, Jacques Duchesne Guillemin, Jan Rypka et Parviz Natel Khanlari.

empty