Sophie de Beaune

  • La question des origines s'est toujours posée à l'humanité. Longtemps, ce passé nébuleux a fait l'objet de constructions plus proches des mythes et légendes que d'une quelconque histoire de l'homme. C'est au xixe?siècle que le mot «?préhistoire?» est entré dans le langage courant. Pour autant, les horizons qu'il évoque ne sont pas les mêmes selon qu'on est adulte ou enfant, spécialiste ou néophyte. Des désirs différents y résonnent. Ils contribuent à donner toute sa richesse et sa complexité à l'idée de préhistoire aujourd'hui.
    La préhistoire des préhistoriens est très concrète, forgée à partir d'indices matériels qu'ils réunissent à la manière de détectives. Malgré l'absence de documents écrits, cette très longue durée est mieux comprise grâce aux techniques fines de fouille, aux progrès des datations et de l'analyse des vestiges. Anthropologues, philosophes, psychanalystes et historiens portent sur la préhistoire un oeil plus distancié. Artistes et écrivains y voient un monde perdu, un âge d'or, à moins qu'elle ne soit pour eux le miroir déformant de notre propre société. Autant de visions qui se nourrissent mutuellement.

    Ont collaboré à cet ouvrage préhistoriens, historiens, philosophes, anthropologues, psychanalystes, spécialistes d'histoire de l'art et de littérature, mais aussi des médiateurs, des artistes et des écrivains comme Renaud Ego, Maylis de Kerangal, Zad Moultaka et Jean-Loup Trassard, qui ont accepté de raconter leur rencontre avec la préhistoire.

  • Découvertes de grottes, reconstitutions de sites d'art pariétal, voire superproductions cinématographiques ou inscriptions au Patrimoine mondial : la Préhistoire fascine un public de plus en plus large.
    Mais, au-delà du spectaculaire, réducteur souvent, sait-on précisément ce qu'est la Préhistoire? C'est à la fois une discipline et un champ de savoir. Champ de savoir, où commence-t-il? Avec l'histoire de l'homme? Mais s'agit-il de l'homme anatomiquement moderne, auquel cas elle débute il y a 100 000 ou 150 000 ans. Ou bien doit-on y inclure les premiers représentants du genre Homo et remonter alors à plus de 2 millions d'années? Doit-on la faire débuter avec les premiers outils, il y a quelque 2,3 millions d'années, et y inclure alors les Australopithèques, car ces outils pourraient être leur oeuvre? Et où clore la Préhistoire : selon l'opinion commune, elle s'arrête avec l'invention de l'écriture, mais celle-ci est apparue à des époques différentes selon les lieux, et elle était encore absente dans bien des sociétés il n'y a pas si longtemps. Faut-il prendre en compte des critères économiques, et extraire le Néolithique de la Préhistoire?
    Si les limites du champ sont encore discutées, que dire de la nature de la discipline? Le lecteur va ici découvrir combien sont indissociables les objets de la discipline et ses modes de pensée : méthodes, outils, concepts, modélisations. S'il va de soi que la plus grande rigueur est de mise au stade de la fouille, de la compilation des données et de leur analyse, leur exploitation fait une large place à l'interprétation. Plus encore qu'en Histoire, les conclusions sont toujours susceptibles d'être reprises, reformulées, remises en cause.
    Qui a dit que la Préhistoire n'était pas fascinante?

  • Que cherchent les préhistoriens ? Comment traduit-on l'éclat de silex, le fragment d'os, le galet ocré, en une réalité sociale, technique, spirituelle ? Comment analyse-t-on le vestige en termes de déplacements, de territoires, de communautés ?
    Reconstituer la vie quotidienne de nos ancêtres, saisir et décrire leur univers symbolique relève de l'enquête policière, ou presque. L'investigation se révèle parfois impossible, souvent hors de portée, toujours difficile. Et moins que toute autre discipline savante, la préhistoire ne peut faire l'économie de la part de fiction que comporte toute science. Les chercheurs qui tentent de lever le voile convoquent aussi, nécessairement, notre plus profond imaginaire.
    Ce livre leur donne la parole. Ce sont des spécialistes, archéozoologues, technologues, pariétalistes. mais aussi des candides, historiens, muséographes, professionnels du tourisme, qui nous racontent, ici, la métamorphose du « matériel » en « rituel », de la chose en signe, du débris en passé.

  • Qu'est-ce qu'une invention ? Comment se produit-elle ? Quelles sont les circonstances de son éclosion ? De quelle façon se traduit-elle sur le plan archéologique ? Comment peut-on identifier le moment de son apparition ? Est-elle spécifiquement humaine ? Suppose-t-elle des capacités cognitives particulières ? Comment se transmet-elle ? Balayant les 3 millions d'années de notre préhistoire, retraçant les grandes lignes de l'histoire de l'humanité, et rappelant quelles sont les inventions majeures qui l'ont rythmée, Sophie A. de Beaune livre ici un essai passionnant.

  • Il y a environ 7 millions d'années, une nouvelle lignée de grands singes fait ses premiers pas dans la savane africaine. Bipède, contrairement à ses cousins chimpanzés, elle va peu à peu se diversifier, donner naissance à de nouveaux genres et de nouvelles espèces, dont l'une va finir pas conquérir toute la planète. Cette espèce, c'est la nôtre, Homo sapiens. C'est le fil de cette longue et passionnante aventure à rebondissements que cet ouvrage nous invite à remonter, jusqu'à nos origines.
    A quoi ressemblait la Terre quand d'autres hommes que nous la peuplaient ? Comment y vivaient-ils ? Comment les hommes modernes sont-ils apparus et quel fut leur périple à la sortie de leur berceau Africain ? Quels furent leurs rapports avec leurs cousins, et notamment les Néandertaliens ? Quand - et par qui ? - ont été inventés le feu, les outils, les premières sépultures, l'art ? Qui étaient Toumaï, Lucy, le petit Homme de Florès ou Australopithecus sediba ?
    Autant de questions, et bien d'autres, auxquelles répondent deux grands spécialistes de la paléoanthropologie - l'histoire naturelle de l'Homme - et de la préhistoire - son histoire culturelle - en s'appuyant sur l'ensemble des découvertes scientifiques les plus récentes. L'évolution foisonnante de l'humanité et la vie quotidienne des hommes qui nous ont précédés sont ainsi retracées de façon claire et accessible à tous, et abondamment illustrées par plus de 200 photos, cartes et dessins, permettant de mieux voir et comprendre toute la richesse de notre préhistoire.

  • Née au XIXe siècle, l'archéologie a considérablement changé dans les dernières décennies : nouvelles techniques, arrivée de l'informatique, développement considérable de l'archéologie préventive ont renouvelé en profondeur la manière de faire de l'archéologie. Affaire d'amateurs à ses débuts, elle s'est peu à peu professionnalisée, et aujourd'hui la communauté des archéologues est hyper spécialisée : archéologues dédiés à une période et une aire culturelle données, chercheurs travaillant sur les environnements et les climats du passé, " dateurs ", épigraphistes, archéomètres, anthropologues biologistes, architectes, technologues...
    L'archéologie occupe une place originale au sein des sciences humaines : elle est au carrefour des disciplines historiques, géographiques et anthropologiques, d'un côté, et des sciences biologiques, physiques, informatiques et chimiques, de l'autre ; et les archéologues sont devenus des acteurs économiques importants qui interviennent dans la définition des politiques d'aménagement du territoire et dans la valorisation et la conservation des patrimoines de l'humanité. C'est ce double statut, de scientifique et d'acteur économique, qui rend le nouveau métier d'archéologue à la fois passionnant et plein de contradictions.
    En dressant l'état des lieux de l'archéologie française, cet ouvrage permet de penser l'avenir de la discipline.

  • Comment Le´onard a-t-il invente´ ses machines de vol ? Comment des me´thodes de tissage ont-elles e´te´ transpose´es dans des techniques de guerre, des instruments de meunerie ou dans la fabrication de cosme´tiques ? Comment comprendre les rapports entre des artefacts pre´historiques sans source textuelle ? Comment a-t-on pu me´caniser le ge´nie, des re´ductions en art au « raisonnement par cas » ? Le point de de´part de ce livre est que l'analogie joue un ro^le crucial dans l'invention, la circulation et l'appropriation des techniques. C'est aussi un puissant motif de rationalisation et compre´hension des techniques selon des logiques ope´ratoires, aux co^te´s de l'analogie ge´ne´tique, ou structurelle, ou encore fonctionnelle. Ces re´sonances justifient cet ouvrage pluridisciplinaire re´unissant historiens des techniques, arche´ologues, psychologues cognitivistes, historiens de l'art, muse´ographes, philosophes des techniques, informaticiens et the´oriciens de l'analogie.

    Sous la direction de Sophie A. de Beaune, Liliane Hilaire-Pérez et Koen Vermeir.

  • Questionner nos origines, comprendre l'évolution et les modes de vie, des premiers hommes à l'homme actuel, tel est le voyage dans le temps que vous propose la collection " Le passé recomposé ".

empty