Valentine Goby

  • Murène

    Valentine Goby

    Hiver 56, François a 22 ans quand un accident le prive de ses bras. Bien au-delà de l'effroi, ce livre puissant raconte le combat de ce garçon, sa force et ses difficultés pour réintégrer non pas sa vie, mais une autre vie. Jusqu'au jour où, par-delà la vitre d'un aquarium, une murène lui réinvente un avenir et va lui ouvrir les portes d'une aventure singulière : les balbutiements du handisport.  

  • Kinderzimmer

    Valentine Goby

    En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille détenues. Dans les baraquements, chaque femme doit trouver l'énergie de survivre, au plus profond d'elle-même, puiser chaque jour la force d'imaginer demain. Quand elle arrive là, Mila a vingt-deux ans ; elle est enceinte, mais elle ne sait pas si ça compte, ni de quelle façon.

  • À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d'Aincourt. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple de cafetiers laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à cette époque la Sécurité sociale ne protège que les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement ne sont pas soignés à temps. Courageusement, Mathilde va se battre pour retrouver ceux qu'elle aime et qu'elle voudrait invincibles.

  • Dans cette déclaration d'amour à l'oeuvre de Charlotte Delbo, poétesse résistante née en 1913 et rescapée d'Auschwitz-Birkenau, Valentine Goby sonde et explore la vie et les mots de celle qui, comme elle, a choisi de donner sa préférence à la vie. Et compose un vibrant hommage à la littérature et à la force du langage.

  • Ils ont programmé un grand voyage en Chine depuis des mois, averti tout le monde, et patatras ! Le père perd son travail, il faut tout annuler. Pour ne pas a ronter la honte, ils vont faire semblant d'être partis et vivre cloîtrés au rythme chinois dans la maison bouclée, documentation à l'appui (merci Internet !) pour rapporter des anecdotes et des souvenirs crédibles. Mais Juliette n'aime pas mentir (d'ailleurs, c'est interdit d'ordinaire de mentir). Di cile de tenir le coup.

  • Revoilà notre héroïne joyeuse empêtrée dans ses mensonges.
    Malgré sa peur de quitter ses parents, elle se retrouve en Angleterre dans une famille typique qui se met en quatre pour exécuter les voeux qu'elle a exprimés sur sa fiche avant de partir.
    Au programme, balades dans Londres et, surtout, camping en Écosse... Les Angliches ont de bons côtés, savez-vous, et de l'humour aussi.

  • Antonio a fui la dictature de Franco en Espagne; Leïla a rejoint son père venu d'Algérie pour travailler dans la construction automobile; Thien Ân a bravé les dangers de la mer pour échapper au régime vietnamien; la famille d'Adama est partie du Mali tandis que Lyuba a fui la misère en Roumanie. Reem, enfin, quitte la Syrie avec sa famille sur un bateau en Méditerranée.

  • Carte blanche a été donnée à l'illustratrice Muriel Kerba, dont les images dépeignent un univers de fleurs fantasmagorique. Valentine Goby s'en est emparée et nous raconte l'histoire et l'engagement écologique du photo-journaliste brésilien Sebastião Salgado.

empty