Virgile

  • L'Énéide

    Virgile

    Enée fuyant Troie en flammes avec son père sur les épaules, le périple sur la mer déchaînée, la passion et le sacrifice de Didon, la descente aux Enfers...
    Les images de l'Enéide, puissantes et tragiques, hantent notre culture. Cette épopée où l'histoire s'unit à la légende, où les divinités, les nymphes, les oracles se mêlent aux vicissitudes des hommes, n'est pas seulement le récit sublime de la fondation de Rome. Vaste fleuve de langage charriant la guerre, l'amour, la mort et le désir de surpasser le destin, l'Enéide est d'abord une leçon d'humanité.

  • Le souci de la terre

    Virgile

    Précédé de Faire Virgile par Frédéric Boyer À quoi peut bien nous servir de nos jours un tel ouvrage, rédigé dans la campagne italienne il y a plus de deux mille ans? Virgile annonce son projet dès l'ouverture de son oeuvre : traiter des techniques et des arts de la res rustica, la matière agricole : travaux des champs, culture de la vigne, élevage et apiculture.
    Retraduire aujourd'hui ce poème, c'était découvrir combien ce texte résonne avec nos préoccupations et notre sensibilité contemporaines : fragilité du vivant et des espaces naturels, lien des hommes à la terre, aux végétaux et aux animaux. Célébrer notre obscure condition terrestre dont nous semblons nous éloigner toujours davantage. C'était revenir à la source de ce texte étrange, qui sous prétexte d'agriculture s'ouvre sur une réflexion beaucoup plus vaste sur l'état du monde. Un livre rédigé dans une période trouble et sanglante, et qui en porte les cicatrices. C'était montrer enfin qu'il s'agissait d'un grand poème sur la beauté autant que sur l'instabilité du monde, la guerre, la pensée de la fin des êtres et des choses, la fuite du temps.

  • L'épopée latine par excellence, L'Énéide de Virgile, est un long poème de 11 000 vers. De même que l'Iliade et l'Odyssée, dont L'Énéide s'inspire largement, l'ouvrage a suscité l'admiration de générations de lettrés de l'Antiquité à nos jours et fut une source d'inspiration récurrente pour les artistes et les poètes.
    Ce récit des épreuves du Troyen Énée, ancêtre mythique du peuple romain, fils d'Anchise et de la déesse Vénus, depuis la prise de Troie jusqu'à son installation dans le Latium, a été écrit entre 29 et 19 avant J-C (mort de Virgile) et se divise en douze chants. Ce texte canonique est traduit, et annoté, par le grand historien de Rome, Paul Veyne. À quatre-vingt trois ans, ce savant inclassable et mondialement connu, n'a pas hésité à relever le défi de proposer une nouvelle traduction de ce monument de la culture latine.
    Un événement.
    Après le succès de la traduction (Les Belles Lettres/Albin Michel 2012- parmi les meilleurs livres selon Le Point), voici, en format poche, l'édition intégrale bilingue de L'Éneide par Paul Veyne.

  • Fils de Vénus et du Troyen Anchise, Enée fuit les ruines de Troie pour accomplir l'immense destin que lui réservent les dieux : fonder au-delà des mers une nouvelle cité. Les épreuves se succèdent, de tempêtes en tragédie amoureuse - la célèbre union de Didon et Enée -, avant qu'Enée n'accoste enfin sur les rives du Latium. Virgile projette enfin l'époque pleine de promesses dans laquelle il vit lui-même, le règne d'Auguste et la naissance de l'Empire romain.

  • Enée, vaincu de la guerre de Troie, s'enfuit de la ville avec quelques rescapés, dont son père, Anchise, et son fils, Ascagne. Désespéré et ballotté par les événements et la colère des dieux, il réussira, malgré le désespoir et les épreuves, à trouver son chemin et à découvrir qui il veut être. Il fondera en Italie, avec ses compagnons qui ont lutté à ses côtés, sa propre cité, Rome. Enée comprendra au cours de ce voyage initiatique ce que représente la paix après tant d'années de guerre.

empty