Vie pratique & Loisirs

  • Ce numéro de la revue s'intéresse à l'oeuvre du paysagiste Jacques Simon (1929-2015), qui fut l'un des principaux animateurs du renouveau de la pensée et de la pratique paysagères, en France et au-delà, à partir des années 1950.

  • Alors qu'il s'agit désormais de s'interroger sur les conditions concrètes et matérielles de la réalisation d'un monde vraiment habitable, la dimension sanitaire de l'environnement ne doit pas être placée au second plan, loin derrière les données économiques et sociales. Car la santé participe pleinement de la réalisation de soi et de la liberté.

  • Ces dernières années ont vu la résurgence de la question du chantier, comme espace et moments décisifs du développement du projet de paysage contribuant à en modifier profondément le sens. Ce numéro aborde cette thématique sous l'angle de la réévaluation des métiers du chantier, de la reconnaissance de son espace-temps et de la prise de conscience de sa dimension sociale.

  • Les îles sont des territoires de projets, politiques, sociaux et économiques. Ce sont des lieux d'une vie singulière. Les Carnets du Paysage n°35 s'interroge sur les possibilités de les préserver, de les entretenir et de les projeter vers le futur, et sur les actions à mettre en oeuvre dans cette perspective. Îles maritimes, mais aussi îles fluviales, voire îles urbaines, mais aussi îles proches et îles lointaines sont analysées dans une perspective à la fois anthropologique, artistique et projectuelle. Ce numéro des Carnets du paysage fait écho à l'exposition, « Le temps de l'île » qui se tiendra au Mucem (Marseille) de juillet à novembre 2019.

  • Ce numéro des Carnets du paysage explore le thème de l'énergie dans deux directions principales. Il s'agit d'abord d'envisager les paysages liés à la production d'énergie. Cette première réflexion montre que la planète recèle une énergie naturelle puissante et parfois dévastatrice, s'exprimant à travers les tremblements de terre, les éruptions volcaniques..., à savoir l'énergie du socle terrestre, dont témoignent certains paysages. C'est à partir de là qu'émerge la seconde direction que ce numéro des Carnets souhaite envisager à savoir la question de l'énergie du paysage, adoptant une dimension peu-têtre plus métaphorique : celle de l'énergie que procure aux hommes la fréquentation des paysages. Espaces sacrés, paganisme : les paysages ruraux, mais parfois aussi les paysages urbains sont parsemés de ces voies, de ces temples, de ces marques diverses qui en font des espaces de spiritualité, de soulagement et d'élévation.

  • Du paysage à l'assiette, et de l'assiette au paysage : le n°25 des Carnets du paysage souhaite faire apparaître les liens matériels, symboliques et géographiques qui les unissent en explorant la relation entre les transformations des régimes alimentaires et celles des régimes de production et d'utilisation des paysages.

  • Si tout paysage matérialise, de manière plus ou moins diffuse, comment une population a perçu et exploité son environnement à travers les âges, toute plante cultivée est similairement issue d'un entrecroisement entre l'histoire naturelle et l'histoire humaine du vivant. Les sociétés n'ont cessé de domestiquer, acclimater, multiplier, sélectionner et améliorer les plantes agricoles et horticoles.
    La revue souhaite susciter la réflexion selon trois grandes perspectives.
    La première concerne les plantes cultivées en tant que patrimoine à la fois hérité et constamment transformé. Il s'agit d'aborder les phénomènes de «mode» dans l'emploi paysager des plantes, de questionner les notions de plante banale et de plante rare ou exceptionnelle, en relation avec celles de plante indigène ou exotique, de mettre en évidence certaines dialectiques sociales entre distinction et conformisme, d'évoquer la conservation des variétés cultivées anciennes, qu'elles soient alimentaires ou ornementales.
    Il convient également d'éclairer les relations entre le monde des paysagistes et celui des pépiniéristes, de passer en revue les différentes facettes de cette vaste filière - des créateurs de plantes de collection aux centrales d'achat et fournisseurs de jardineries en grande surface - et de donner directement la parole à certains de ses acteurs, notamment par le biais d'entretiens. Autrement dit, de mieux comprendre les processus qui mènent «de la graine au paysage».
    Enfin, il nous semble souhaitable d'interroger, y compris par le truchement de démarches artistiques et littéraires, les profondes résonances de cette invention des plantes dans l'imaginaire, depuis la fascination exercée par les fleurs «utopiques» et les agrumes «bizarres», en passant par l'étrangeté des «paysages en kit» des zones de production horticole, jusqu'aux alarmes et aux fantasmes générés par les OGM.

  • L'anthropologie et l'histoire des religions ont mis en relief la place du sacré dans l'organisation de l'espace par les sociétés humaines. Certains paysages, en particulier, peuvent être considérés comme des incarnations, dans l'espace géographique, de cette aspiration au sacré. Les Carnets du paysage n°31 envisage la dialectique du sacré et du paysage sous trois angles complémentaires : le paysage comme incarnation du sacré, la rupture entre sacré et espace paysager et la dialectique au travers du principe de transfert. De la gestion contemporaine des cimetières à la montée des préoccupations écologiques, en passant par certaines formes d'expression de l'art contemporain, on montrera comment certains pans sécularisés de nos sociétés conservent ou reconstruisent un rapport au monde empreint de sacralité.

  • Arpenter : "L'idée du bord" / Alexis Pernet ; "Lettre à Alexis Pernet sur l'idée du bord" / Gilles A. Tiberghien ; "Ephémères" / Gaëtane Lamarche-Vadel ; "Architectures rêvées" / Antoine Degas ; Autour du projet : "Repères pour un débat" / Frédéric Pousin ; '"A propos du projet de paysage, repères anthropologiques" / Jean-Pierre Boutinet ; "Retisser une ville. Le paysage comme projet urbain" / Christian Calenge ; "Projet de paysage, écarts d'échelle et logique d'interlieu. Le cas des "collines de Comines"" / Denis Delbaere ; "Extrait de "Dentro l'architettura" / Vittorio Gregotti ; "Cartographier, construire, inventer. Notes pour une épistémologie de la démarche de projet" / Jean-Marc Besse. Hors-champ : "Inscriptions monumentales qui transforment un lieu en paysage" / Yolaine Escande.

  • Cosmogonie, orientation et paysage des Esquimaux / Michel Perrot ; L'Oreille pour oeil / Hervé Chardine ; Paysages de poche / Anne-Sophie Perrot-Nani ; Sables-d'Or-les-Pins et l'urbanisme balnéaire français / Roland Vidal ; Chimère, un parcours du territoire au jardin / Arnaus Hug ; Forme et projet / Gilles A. Tiberghien ; Petit précis des terrains vagues / Gabriel Chauvel & Marc Rumelhart ; Elévation / Myriam Dao ; Eléments pour une géographie paysagiste / Claudio Ferrata ; Le projet Biodôme / Franck Michel ; Rephotographier les paysages flamands en transformation, 1904-2004 / Bruno Notteboom & Pieter Uyttenhove ; Le Domaine de Saint Privat / Alexandre Petzold ; La Chose est air / Gloria Ferreira ; Influence de la peinture de paysage sur l'étude de la nature / Alexandre de Humboldt.

  • Prendre les chemins, à la fois comme objets d'étude et comme lieux d'expérience, tel est le double enjeu de ce numéro de Carnets du paysage. On y cherche à mettre en valeur la puissance organisatrice du chemin, en ce qu'il contribue, tout à la fois, à structurer le paysage sous la forme de différents maillages territoriaux, mais aussi à orienter la perception et la représentation de ce paysage. Le cheminement est également la mise en oeuvre d'une certaine forme de pensée sur le monde.

empty