Albin Michel Jeunesse

  • - Dis, maman, est-ce que tu m'aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s'endormir - Hum, eh bien, je vais te dire un secret., répond sa maman.

    Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s'aimer.
    Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d'opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l'imaginaire, de la poésie et de l'humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l'amour est constant et sans condition. Mais c'est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t'aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. » Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d'amour.

  • Percy et Annabeth ont trouvé les Portes de la Mort et sont maintenant prisonniers dans les Enfers, dans la Maison d'Hadès. Les cinq autres demi-dieux, Jason, Piper, Nico, Leo et Frank unissent leurs forces pour les sauver. À leur tour, ils doivent trouver l'entrée des Portes de la Mort. S'ils y parviennent et que Percy et Annabeth sont toujours en vie, alors les sept demi-dieux pourront sceller à jamais les Enfers et sauver la Terre de l'invasion des monstres de la Maison d'Hadès. Mais. arriveront-ils à temps ?

  • Une farandole de couples de mots contraires, vus à travers les yeux et l'humour délicat de notre Pomelo : les classiques : fermé/ouvert - loin/proche - haut/bas des surprenants : banal/exceptionnel - possible/impossible - rêve/réalité des subtils : éphémère/éternel - question/réponse, -voir/regarder des farfelus : quelque chose/n'importe quoi - roudoudou/pas roudoudou - en veux-tu ?/en voilà ! Un imagier jubilatoire qui livre aux petits des clés pour décoder le monde qui les entoure et avancer dans la vie.

  • Romance

    Blexbolex

    Au commencement de l'histoire, il y a l'école, la maison, et le chemin qui les relie. Chaque soir un enfant, le lecteur, parcourt ce chemin et observe ce qui l'entoure. L'accumulation de ces observations, au fil des jours, rend le chemin plus long et plus compliqué, car de menus incidents, d'étranges rencontres, s'y produisent. Progressivement, les personnages croisés deviennent des protagonistes. Ainsi, l'inconnu croisé au début devient le héros qui devra affronter le monde de la sorcière pour sauver la reine...

  • Quelque part entre Alice au pays des merveilles et Le petit chaperon rouge, Blanche est l'héroïne de cette histoire, envoyée en ville par sa maman pour y acheter une bouilloire. C'est une première pour Blanche que de partir seule faire les courses, et elle devra être très prudente ! Car de la colline à la ville, il y a bien des mondes à traverser, de drôles de personnages à écouter, des forêts, des rivières et même des labyrinthes à franchir. Sur l'eau, sous terre et dans les airs, Blanche progresse vers son étrange but, découvre que la bouilloire est un objet curieusement convoité, et qu'il n'est pas si facile d'en trouver une... normale !
    À chaque double page la petite fille nous entraîne dans un monde nouveau, tour à tour onirique, urbain, technologique, naturaliste, etc : le répertoire est vaste et les pages se tournent avec d'autant plus de plaisir.
    Le lecteur est parfois mis à contribution pour aider Blanche à compter les têtards du Roi ou à sortir d'un labyrinthe...

  • George est un ours brun qui ne se résout pas à vivre sa vie d'ours. Pêcher, jouer, toujours raconter les mêmes histoires.
    Est-ce là tout ce qu'il y a à faire ?
    Un jour, lors d'une promenade, George trouve un livre. Dès lors, il n'a plus qu'une obsession : apprendre à lire. Il part pour la ville, décidé à retrouver le propriétaire de l'ouvrage malgré les mises en garde de ses frères et soeurs qui lui affirment qu'un ours, ça ne lit pas.
    Sa rencontre avec Clémentine, une petite fille passionnée de lecture, va bouleverser sa vie.

  • Un livre caresse pour développer le sens du toucher chez les tout-petits.
    La famille de Mandarine la petite souris s'est agrandie. Mandarine est impatiente de voir bébé Souris. Mais où est-il donc ?
    Dans sa recherche, elle interroge un poussin tout doux tout jaune, un tatou dans sa carapace, un agneau en manteau de laine et bien d'autres animaux encore.

  • Ce livre est né d'une théorie mathématique, « la théorie fractale ». Le principe de cette loi est simple : une partie d'un tout ressemble au tout. L'exemple le plus connu est celui du chou-fleur : en coupant un morceau de chou-fleur on s'aperçoit que ce fragment reprend parfaitement la structure du légume entier.
    Au-delà de l'amusement que procure l'idée qu'en effet, une brique préfigure l'immeuble et qu'une pierre a la forme et la dureté d'une montagne, Bruno Gibert trouve ici une formidable pensée poétique. Une poésie en forme de réconciliation entre le petit et le grand, entre ce que l'on peut tenir dans sa main et ce qui nous domine.
    Dans cet album le rapport texte image est réduit à sa plus simple expression, la légende, et l'on voit alors que la force d'un mot peut modifier une image. Le mot a le pouvoir magique de transformer la réalité, aussi bien que notre jugement. Dans ce cas précis, c'est lui qui change l'échelle de ce qui nous est montré, c'est lui qui crée le vertige.

  • Peau d'âne

    Jean Claverie

    Dans Peau d'Âne, on trouve : un roi aveuglé par l'amour, une reine mourante aux exigences ambigües, une belle princesse, une fée marraine, trois robes de la couleur des astres et un âne qui fait de l'or. Et encore un prince, un gâteau, une séance d'essayage de bague et un mariage en grande pompe.
    Cette histoire triste et cruelle aborde, avec le langage symbolique propre aux contes, un thème délicat : le désir incestueux. Elle s'achève dans le bonheur et l'humour.
    Classique et toujours d'actualité, le célèbre conte de Charles Perrault est ici en vers dans sa version de 1694. Le livre propose une double lecture (allégée pour les plus jeunes et intégrale pour les amoureux de belles lettres) grâce à un subtil jeu de typographie.
    On retrouve ainsi avec plaisir la musicalité, la verve et l'irrévérence de Perrault.

  • Après Mon Livre de comptines et Mon Livre de haïkus, Jean-Hugues Malineau propose Mon Livre de poèmes pour rire.
    Ces 65 poèmes inventifs, absurdes et malicieux nous rappellent que poésie et drôlerie font souvent bon ménage ! De Tardieu à Queneau, de Desnos à Hugo, les poètes s'amusent du sens, des mots, des situations, des répétitions, des sons. Ils disent n'importe quoi, mais ils le disent bien ! 10 conseils et jeux invitent ensuite les jeunes lecteurs à réaliser leurs propres poèmes pour rire.
    Joyeusement illustré par Pef, l'ouvrage se partage en famille pour rire ensemble.

  • Geronimo Stiltonouth, sa famille et tous les habitants de Silexcity trépignent d'impatience à l'idée d'assister à un exceptionnel concours de sketchs. Les plus grandes stars comiques vont y participer, et le prix est une coupe très précieuse, sculptée par le célèbre artiste Picassouth. Mais on apprend bientôt que le concours est suspendu : la coupe a été dérobée ! Des preuves écrasantes désignent très vite le coupable : Geronimo Stiltonouth lui-même !

  • " quelle belle journée pour réaliser des voeux ! " se dit la fée coquillette.
    elle aperçoit deux grandes oreilles. un lapin ? eh, non ! c'est un âne pas si bétâ qui voudrait apprendre à lire. pauvre coquillette ! sa baguette magique ne marche pas pour ce voeu-là. mais l'âne est têtu et coquillette est une fée, poil au nez ! alors, elle a une idée géniale : faire la maîtresse...

  • Max et Uno ont acheté une drôle de bouteille bleue au marché aux puces. Quand Max la débouche, une fumée crépitante s'en échappe et un génie apparaît ! C'est Humbaba, le gardien de la forêt Rouge. Ravi d'être délivré, il propose aux garçons d'exaucer trois voeux.
    Après avoir transformé l'herbe en pâte d'amande, Max et Uno demandent à partir dans la forêt de cèdres dont leur a parlé Humbaba. Mais attention aux drôles de rencontres. Mieux vaut garder le dernier voeu pour rentrer à la maison !

  • Ce livre tout en mousse se déploie en accordéon pour présenter une ribambelle d'animaux joyeusement colorés !
    Les images aux tons vifs, parfaitement adaptées à la vision des tout-petits, les accompagnent gaiement dans leur éveil au monde.

empty