Sciences humaines & sociales

  • Dans son enseignement au collège de france comme dans ses recherches ou dans son oeuvre écrite, jean guilaine a imposé le néolithique et l'age du bronze comme les périodes fondatrices du monde historique.
    Il analyse ici brillamment la longue évolution qui a conduit de l'émergence des communautés villageoises au proche-orient aux sociétés complexes, urbaines, puis étatiques. a l'écart de cette région motrice, l'europe construira très tôt une identité qui ne cessera de s'affirmer face aux modèles orientaux. une grande fresque de protohistoire couvrant plusieurs millénaires, bâtie à partir des plus récentes données de l'archéologie.

  • Les Celtes en Italie ne furent pas seulement ces " barbares " qui l'envahirent au début du IVe siècle avant J.-C., et s'emparèrent de Rome pour la piller. À l'aube du premier millénaire déjà, à la fin de l'âge du bronze, une civilisation celtique originale, connue sous le nom de " civilisation de Golasecca ", fleurissait à proximité des lacs Majeur et de Côme, au pied des Alpes, dans une région d'environ 20000 km2. Elle avait sa langue, son propre style d'armes et de mobilier, et commerçait aussi bien avec les Étrusques de Toscane qu'avec d'autres Celtes du Jura suisse et français. Daniele Vitali raconte ici la longue enquête archéologique, épigraphique et linguistique, qui a permis d'identifier cette civilisation et d'en connaître quelques coutumes et quelques créations.

empty