Guerin

  • Berezina

    Sylvain Tesson

    Des fulgurances littéraires sur fond d'histoire et d'autodérision... C'est un grand texte sur la retraite de Russie, Napoléon, l'hiver, l'aventure, l'amitié et « la vie qui ne suffit pas ».

    En octobre 1812, littéralement piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence la retraite de Russie, l'une des plus tragiques épopées de l'histoire humaine. La retraite est une course à la mort, une marche des fous, une échappée d'enfer.
    Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l'itinéraire de l'armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l'invincibilité de l'Aigle. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie. Pour l'aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l'Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux.
    Le jour, les mains luisantes de cambouis, nous lisons les Mémoires du général de Caulaincourt. Le soir, nous nous assommons de vodka pour éloigner les fantômes.
    Napoléon était-il un antéchrist qui précipita l'Europe dans l'abîme ou bien un visionnaire génial dont le seul tort fut de croire qu'il suffisait de vouloir pour triompher et que les contingences se pliaient toujours aux rêves?
    Mais très vite, nous devons abandonner ces questions méta- physiques car un cylindre vient de rendre l'âme, la nuit tombe sur la Biélorussie et trois foutus camions polonais sont déjà en travers de la route.
    Sylvain Tesson

  • Jean-Chistophe Rufin a suivi à pieds, sur plus de 800 km, le "Chemin du Nord" jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle. Beaucoup moins fréquenté que la voie habituelle des pèlerins, cet itinéraire longe les côtes basque et cantabrique puis traverse les montagnes sauvages des Asturies et de Galice.
    "Chaque fois que l'on m'a posé la question « Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?», j'ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l'ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s'y engager ? On est parti, voila tout." Galerie de portraits savoureux, divertissement philosophique sur le ton de Diderot, exercice d'autodérision plein d'humour et d'émerveillement, "Immortelle randonnée" se classe parmi les grands récits de voyage littéraires. On y retrouvera l'élégance du style de l'auteur du Grand Coeur et l'acuité de regard d'un homme engagé, porté par le goût des autres et de l'ailleurs.

  • L'alpiniste, disparu en 2006 dans l'Himalaya, a écrit toute sa vie. Dans ses camps de base sur de petits carnets ou sur des feuilles libres empilées pendant des années quand il tentait de se libérer du traumatisme de ses cinq jours de survie cauchemardesque à l'Annapurna (un des très grands récits de survie de l'histoire de l'alpinisme, qui émerge au grand jour 27 ans après - émouvant). Ces textes ont la puissance de la réalité captée sur le vif. Une voix sincère, douée pour l'introspection. Des moments d'actions haletants, des fulgurances poétiques. Un dernier carnet très poignant : Lafaille est seul pendant quarante jours, perdu l'hiver au fond de l'Himalaya dans une tente battue par un vent incessant, puis il part vers le sommet en laissant un mot émouvant pour ses proches. Son corps n'a jamais été retrouvé.

  • Eat & run

    Scott Jurek

    Depuis près de vingt ans, Scott Jurek domine de toute sa classe le monde exigeant et en pleine expansion de l'ultramarathon. Détenteur depuis 2010 du record des Etats-Unis sur vingt-quatre heures, il est aussi l'un des personnages principaux du best-seller Born to Run. Dans Eat et Run, il dévoile sa vie privée et retrace sa carrière exceptionnelle de champion végétalien pour en faire une source d'inspiration à l'attention de tous les autres coureurs.
    De son enfance passée à chasser et à pêcher dans un Midwest où la viande est à l'honneur à chaque repas, à son immersion progressive dans l'ultramarathon et le végétalisme, Scott témoigne du pouvoir infini de la volonté et fait voler en éclats les idées reçues en matière de diététique sportive. Avec ses récits de courses épiques, ses conseils pratiques et ses recettes personnelles, il offre à tous une source de motivation et nous ouvre, en passant, de nouveaux horizons culinaires.

  • À quoi ressemblaient les paysages d'autrefois, lorsque les glaciers occupaient les vallées des Alpes ? Comment ont-ils façonné les paysages de montagne d'aujourd'hui ? Quelles sont les traces de leurs actions ? À l'aide de cartes et de photomontages, Sylvain Coutterand nous invite à remonter le temps jusqu'aux époques glaciaires, lorsque Chamonix, Grenoble ou Genève étaient enfouies sous 2 000 mètres de glace.

    Ce voyage temporel est illustré de comparatifs entre reconstitutions, photos anciennes et photos actuelles. L'auteur propose également des itinéraires dans la vallée du Rhône, celle de Chamonix ou encore le Valais, en Suisse, pour découvrir les plus beaux sites glaciaires tout en randonnant.

empty