Littérature argumentative

  • Du joueur d'échecs à combat avec le démon, l'oeuvre entière de stefan zweig est fascinée par les grandes aventures de l'esprit humain, qu'elles le mènent vers la pensée, l'absolu, l'idéal ou la folie.
    C'est de la création romanesque que nous parle ici le grand écrivain autrichien, à travers trois " géants " du xixe siècle.
    Tous trois ont forgé un univers autonome, portant l'empreinte d'une puissante personnalité, avec ses types humains, ses lois morales, sa métaphysique. chez balzac, l'élan créateur exprime une volonté de puissance par rapport à la société ; chez dostoïevski, l'affirmation d'un destin tendu entre extase et anéantissement ; chez dickens, l'accord entre un génie individuel et les traditions d'une époque.
    Chacun incarne ainsi un " type " d'artiste exemplaire.
    Pénétration psychologique, admiration passionnée, intime complicité d'un romancier avec ses grands modèles, dont de trois maîtres un chef-d'oeuvre critique inégalé.

  • Stefan Zweig La Guérison par l'esprit On connaît l'intérêt passionné du romancier d'Amok et du Joueur d'échecs pour les zones inexplorées et obscures de l'esprit humain. Biographe érudit et passionnant, il évoque ici trois figures historiques qui ont été parmi les premières à s'y aventurer.
    A la fin du xviiie siècle, le magnétiseur Mesmer s'intéresse à l'hypnose. Un siècle après, Mary Baker-Eddy, une Américaine, fondatrice d'une secte, prétend guérir par l'extase de la foi. Dans le même temps, à Vienne, Freud donne naissance à la psychanalyse. Trois expériences auxquelles l'histoire et la science devaient donner leur juste place, mais qui toutes trois marquèrent leur temps.
    Dans ce livre trop méconnu, témoignage de son inlassable curiosité intellectuelle, le grand écrivain autrichien nous convie à une réßexion fondamentale sur les pouvoirs de l'esprit.

  • Henriette Walter L'Aventure des langues en Occident Du manxois à l'italien, de l'allemand au sarde, du portugais au néerlandais et au schwytzertütsch, une centaine de langues, régionales ou internationales, enseignées ou méconnues, officielles ou non, sont parlées aujourd'hui en Europe.
    C'est au coeur de cette prodigieuse richesse que nous entraîne ici, en linguiste érudite et en exploratrice passionnée, l'auteur du Français dans tous les sens. Et c'est bien une aventure qu'elle nous conte, commencée il y a sept mille ans, et dont les péripéties sont des migrations, des conquêtes, des flux commerciaux, ou encore des édits décrétant la vie ou la mort d'un idiome.
    On découvrira au fil de ces pages, couronnées par le Grand Prix littéraire des lectrices de Elle et le Prix spécial du jury de la Société des gens de lettres, les cent noms des pâtes italiennes, l'origine viking du « rugby », la raison linguistique pour laquelle les Allemands ne se coupent jamais la parole. Et mille autres secrets et surprises de ces langues qui composent, en somme, une civilisation.

  • En 1956, Françoise Sagan, qui a rédigé pour le magazine Elle une série d'articles sur l'Italie, écrit un texte sur New York et réalise avec Florence Malraux un ouvrage d'où provient le texte présenté dans cet ouvrage.

  • Comment la langue française s'est-elle bâtie au cours des siècles ? Comment les parlers régionaux l'ont-ils accueillie, puis enrichie ?
    Que reste-t-il des particularités linguistiques - accents, expressions, vocabulaire - de ces multiples idiomes ? Et qu'est devenu le français dans son voyage autour du monde, du Québec à l'Afrique, de la Martinique à l'Asie du Sud-Est oe C'est à un vaste périple dans l'histoire et la géographie que nous convie l'auteur de L'Aventure des langues en Occident, Grand Prix des lectrices de Elle en 1995. Grâce à de multiples cartes accompagnées de lexiques, d'anecdotes historiques ou littéraires, de récréations à base de jeux sur les mots, ce livre à la fois érudit et ludique montre comment la langue française a su de tout temps s'adapter, s'enrichir de parlers nouveaux qui lui ont apporté de nouvelles couleurs. Une aventure qu'Henriette Walter nous conte en mêlant le savoir, la pédagogie et l'humour.

  • Henriette Walter Honni soit qui mal y pense Quand on aime, on donne sans compter., et quand on sait que plus des deux tiers du vocabulaire anglais vient du français ou du latin, que le mushroom anglais est en fait le mousseron français assaisonné à la mode anglaise et que le bol français est à l'origine le bowl anglais prononcé à la française, on comprend alors qu'entre ces deux langues, c'est une véritable histoire d'amour qui a commencé il y a plusieurs siècles. et qui dure.
    Bien sûr, les peuples ont connu tour à tour une guerre de Cent Ans ou une Entente cordiale, mais les langues, de leur côté, ont constamment mêlé leurs mots pour donner parfois naissance à des « faux amis », voire bien souvent aussi à de nombreux « bons amis » : il y en a plus de trois mille dont la forme graphique est parfaitement identique dans les deux langues, parmi lesquels anecdote, caricature, garage, horizon, jaguar, moustache, silicone, structure, unique.
    C'est l'histoire peu commune de deux langues voisines et néanmoins amies qu'Henriette Walter conte ici en parallèle, au fil de multiples traversées de la Manche dans les deux sens, interrompues par un grand voyage à la conquête du Nouveau Monde. En revivant cette aventure sentimentale au pays des mots, ponctuée d'une foule d'exemples, de jeux insolites et de piquantes anecdotes, on découvre que l'érudition n'est pas forcément ennuyeuse, et que l'on peut apprendre tout en s'amusant.
    Et honni soit qui mal y pense.

  • Alexandre Dumas, vous connaissez ? Oui, bien sûr, l'auteur des Trois Mousquetaires ! Mais encore ? I1 n'est pourtant pas l'homme d'un seul livre. Il est vrai que les Mousquetaires occupent dans son immense production une place à part et continuent de lui valoir une popularité mondiale. Simone Bertière s'efforce de découvrir les secrets de fabrication de la très fameuse trilogie - dans son recours à l'histoire, notamment -, évoquant au passage les relations houleuses de Dumas avec son collaborateur, Maquet,. Un récit vivant, souvent fort drôle.Simone Bertière conduit partout son lecteur, des coulisses des théâtres aux salles de rédaction en passant par le cabinet de travail d'un de nos plus merveilleux conteurs. Un livre qui donne de l'appétit. Stéphane Hoffmann, Le Figaro magazine.

empty