Michel Lafon

  • Entre deux mondes

    Olivier Norek

    Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, Olivier Norek est l'auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de nombreux prix littéraires. Après Code 93, Territoires et Surtensions, il nous invite dans un monde Entre deux mondes que nul ne peut imaginer, où se rencontrent deux inspecteurs que tout semble opposer et qui devront unir leurs forces pour sauver un enfant.

  • Dans la première édition de ce livre, Aurélien Barrau nous disait : « La vie, sur Terre, est en train de mourir. L'ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L'ignorer serait aussi insensé que suicidaire. Plus qu'une transition, je pense qu'il faut une révolution. Et c'est presque une bonne nouvelle. » Dans cette nouvelle édition, il complète et affine son propos en analysant la nature des oppositions à la pensée écologique et en suggérant de nouvelles voies de résistance pour dépasser l'immobilisme suicidaire.

  • Étrange de se demander ce que font mes proches au moment même où je les prends en photo depuis l'espace... C'est sous un angle délibérément artistique que Thomas Pesquet a souhaité envisager ce beau livre. En effet, au-delà de sa mission scientifique, c'est un artiste d'une rare sensibilité qui s'est révélé au grand public 6 mois durant. Un photographe hors pair. Le sujet, lui, ne s'était encore jamais montré à la fois si distant et si proche, riche de tant de nuances. La Terre, notre planète, notre fragile et ultime bien commun, comme une femme coquette s'est dévoilée au fil des jours sous de très multiples atours : d'étendues désertiques en parcelles cultivées par l'homme, d'îles émergeant de mers azuréennes en mégalopoles parées de leurs éclats nocturnes ; nous sommes restés saisis par l'infinie variété de ses reliefs, l'étendue de sa palette de couleurs. Sous l'oeil de Thomas Pesquet, la Terre n'était plus seulement une oeuvre d'art, elle était le chef-d'oeuvre absolu.
    TERRE(S), donc, tant elle apparaît plurielle, tour à tour minérale et végétale, aride et aquatique, sauvage et domestiquée, déserte et surpeuplée.
    Inclassables paysages surgis au fil de la mission Proxima et desquels l'ouvrage conserve l'ordre chronologique, plus propice que tout vain classement thématique à la restitution de cette impression de variété.
    Mais aussi la façon la plus fidèle de conserver, jour après jour, heure après heure, le périple de l'ISS tel que l'ont suivi des millions d'internautes !


    Un livre unique !
    Et parce que Thomas représentait aussi nos couleurs, 3 jaquettes différentes seront proposées en librairie :
    Une bleue, une blanche, une rouge !

  • Entre dans la ruche et découvre un monde fascinant, qui existe depuis 140 millions d'années ! Ce livre te propose de devenir toi-même une abeille. Choisis ton rôle : « nourrice », « butineuse », « constructrice » ou même « reine », et partage la vie trépidante des abeilles. Il y a tant à faire dans la ruche, mais aussi à l'extérieur : nourrir les larves, nettoyer, ventiler, construire les alvéoles, empêcher les intrus d'entrer, partir butiner à des kilomètres à la ronde, revenir expliquer aux autres abeilles, par une danse d'orientation, où se trouvent les meilleures fleurs...
    Tu ne verras plus la nature de la même manière, après cette aventure, et tu auras découvert des pouvoirs incroyables que les humains ne possèdent plus - ou pas encore...

    Didier van Cauwelaert, l'un des auteurs français les plus lus dans le monde, a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le prix Goncourt pour Un aller simple (Albin Michel) et le prix Veolia Environnement pour Les abeilles et la vie (Michel Lafon).

  • Elles nous ont appris les principes de l'agriculture et de la pollinisation il y a des millénaires, bien avant que l'on n'en connaisse la moindre technique. Les abeilles accompagnent la vie des hommes depuis toujours et leur rôle dans la nature n'est plus à démontrer. Passionné par l'Apis mellifera, Didier van Cauwelaert met sa plume d'écrivain au service de ce petit insecte capable de grandes choses pour notre environnement. C'est en effet grâce aux abeilles et autres pollinisateurs que les jardins fleurissent et que nous pouvons consommer quotidiennement des fruits et des légumes. Et que dire de leur miel que l'on savoure depuis des siècles ?
    L'auteur nous invite à mieux connaître le peuple des abeilles, à découvrir l'organisation fascinante de la ruche et les codes très élaborés qui la régissent, à réfléchir sur la place qu'elles occupent à divers endroits de la planète en fonction des besoins de nos sociétés. Un texte magnifique, accessible à toutes et à tous, illustré par les photographies étonnantes de Jean-Claude Teyssier, qui capte au plus près les moindres faits et gestes des sentinelles de l'environnement.
    On ne cesse de l'entendre : il faut protéger les abeilles. Avec ce très bel ouvrage, Didier van Cauwelaert parvient avec beaucoup de talent à nous en convaincre.

  • Saviez-vous que la Lutèce des origines ne se situait pas sur l'île de la Cité, mais à Nanterre ? Que les derniers combattants gaulois massacrés par les Romains reposent sous la tour Eiffel ? Que les vestiges de la première cathédrale de Paris se trouvent sous le parking d'un immeuble moderne du Ve arrondissement ? Au fil de ses découvertes, Lorànt Deutsch vous emmènera vers ce qui fut le Pont-au-Change, ancêtre de la Bourse, puis chez ce bistrotier qui entasse ses bouteilles dans une cellule de la Bastille sauvée de la destruction, et tout au long des rues où se cachent des trésors que vous ne soupçonniez pas.
    Une promenade captivante, où défilent les seigneurs alliés comme les princes rebelles, et tout ce qui a forgé le pays. Vous verrez s'ériger des murailles contre l'envahisseur, s'agiter l'Église, s'imposer les marchands, s'ébrouer les artistes, l'Université s'installer sur des ballots de paille place Maubert, le peuple de Paris se soulever - violent, sanglant, emblématique -, et se construire ainsi toute l'histoire de France.

  • Il est l'auteur du symbole incontesté de Paris, qui fait rayonner son aura dans le monde entier. Mais il serait réducteur de limiter l'oeuvre de Gustave Eiffel à la tour qui porte son nom, bien qu'il se soit battu pour imposer ce qui n'était encore qu'une utopie. À partir de 1856, où il se voit confier la construction du pont ferroviaire de Bordeaux - son premier ouvrage métallurgique de grande envergure -, il marquera de son style les quatre coins du globe. Le pont sur le Douro au Portugal, le viaduc de Garabit, l'église de Manille, le marché de Constantine et même l'ossature de la statue de la Liberté ne sont que quelques exemples parmi plus de 300 réalisations magistrales.
    /> En 1892, sa vie bascule : un rapport le met injustement en cause dans le scandale du canal de Panamá qui a éclaté trois ans plus tôt. Atteint dans son honneur, Eiffel choisit de se mettre en retrait. pour innover toujours plus : concepteur avant-gardiste du premier avion, spécialiste du vent et de la dynamique, père de la météorologie moderne, il apparaît comme un créateur multiforme, fer de lance de l'âge industriel.
    Mais l'homme public n'a jamais pris le pas sur l'homme privé, et Gustave Eiffel a laissé à ses proches le souvenir d'un grand humaniste, doté du plus profond sens de la famille. C'est cet héritage que son descendant Philippe Coupérie-Eiffel défend ardemment et nous invite ici à découvrir, à travers une mine d'archives, dont certaines inédites, qui révèlent à la fois un Eiffel intime et l'ingénieur de tous les possibles.

  • Le premier Métronome, c'était le grand souffle de l'histoire de France sur la capitale.

    Métronome 2, C'est tout le passé des Parisiens qui se déroule au fil de nos pas jusqu'à nous projeter dans notre réalité d'aujourd'hui.

    Tout a commencé rue Saint-Jacques. Puis, à chaque siècle, une nouvelle voie fondatrice a matérialisé le développement de la ville, s'éparpillant bientôt en un maillage de rues, carrefours et ruelles où le temps nous échappe dans un flot de souvenirs... La chambre de François Villon à l'arrière de la Sorbonne, Ravaillac en embuscade rue de la Ferronnerie, la Pompadour enterrée place Vendôme, les fripes du Carreau du Temple, des homosexuels brûlés vifs place de Grève, l'invention des champignons de Paris, du baba au rhum et des godillots ! Et tout un monde qui frissonne de créativité pour modeler l'avenir. Ici on crée l'art de demain, là on fomente une révolution. Des mots naissent sur le trottoir, " guillemet ", " argot ", " bistro " ; des petits métiers s'y installent : premiers marchands de lunettes, claqueurs de théâtre ou ramasseurs de mégots. Notre  Paris intime, c'est celui des poètes et des chiffonniers, des artisans et des inventeurs. Le Paris de tous ceux qui ont fait sa magie et son âme.

  • « Pour présenter mon livre Métronome, j'ai arpenté la France du nord au sud, à la rencontre de mes lecteurs. Certains m'ont demandé des précisions pour retrouver telle tour oubliée, tel morceau caché de la muraille de Philippe Auguste ou cette première cathédrale parisienne cachée sous un parking. Je me devais de leur donner à voir les traces de cette aventure de Paris, les restes des vingt et un siècles qui ont fait notre pays. Avec ce Métronome illustré, mon objectif est de vous permettre de découvrir facilement ce qui subsiste d'un passé que nous croyons, parfois à tort, enfoui à jamais. Car lorsque les hommes ont oublié, les pierres, elles, se souviennent... ».

    Lorànt DEUTSCH
    />

  • « La Justice n'est pas cette divinité dont chacun se réclame à moins qu'il ne l'implore, selon la place qu'il occupe dans le prétoire [...] Certes le coupable doit être puni, la victime reconnue, les droits de la défense assurés et l'ordre public garanti. Mais la réalité est un peu plus complexe. » C'est de cette réalité que nous parle Luc Frémiot. De la vie hors les murs qui envahit les tribunaux. Celle qui, d'une manière ou d'une autre, nous concerne. Cela donne tour à tour des scènes de théâtre de boulevard dans le prétoire, ou de quoi mesurer l'angoisse d'une femme à qui son compagnon violent impose un macabre « thriller » parce qu'elle veut le quitter.
    Et, grâce à ce talent de conteur, mine de rien, nous découvrons sans nous ennuyer une seconde tous les aspects inconnus de l'appareil judiciaire ! De la fiabilité relative des témoignages aux curieuses raisons qui font parfois récuser un juré en passant par la folle course à l'acquittement de certains avocats, l'influence dangereuse des médias, et les grandes sacrifiées du système : les victimes. Sans compter des pages bouleversantes sur les violences intrafamiliales, encore trop négligées sous prétexte qu'elles relèvent de l'intimité.
    Un livre brillant mais sans effets de manches, qui nous fait réfléchir sur la société et cette humanité dont nous faisons partie.

empty