Langue française

  • La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n'ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d'une femme de coeur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare.

    C'était l'été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un « charmant petit monstre » qui allait faire scandale. La deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l'image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir.

  • La chambre des officiers

    Marc Dugain

    1914. Tous sourit à Adrien, ingénieur officier. La guerre éclate et lors d'une reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d'obus le défigure. Le voilà devenu une « gueule cassée ». Adrien ne connaîtra pas les tranchées mais le Val-de-Grâce, dans une chambre réservée aux officiers. Une pièce sans miroir, où l'on ne se voit que dans le regard des autres.
    Adrien y restera cinq ans. Cinq ans pour penser à l'après, pour penser à Clémence qui l'a connu avec sa gueule d'ange.

  • La planète des singes

    Pierre Boulle

    Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C'est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque, de leur vaisseau spatial, ils observent le paysage d'une planète proche de Bételgeuse : on y aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celle de notre terre.

    Après s'y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci s'emparent d'Ulysse Mérou et se livrent sur lui à des expériences. Il faudra que le journaliste fasse, devant les singes, la preuve de son humanité...

  • Pour ralentir la fuite du temps, Sylvain Tesson parcourt le monde à pied, à cheval, à vélo ou en canot. Dans les steppes d'Asie centrale, au Tibet, dans les forêts françaises ou à Paris, il marche, chevauche, escalade aussi les monuments à mains nues. Pour mieux embrasser la terre, il passe une nuit au sommet de Notre-Dame de Paris, bivouaque dans un arbre ou sous un pont, construit des cabanes. Cet amoureux des reliefs poursuit le merveilleux et l'enchantement. Dans nos sociétés de communication, il en appelle à un nouveau nomadisme, à un vagabondage joyeux. Ce Petit traité sur l'immensité du monde est un précis de désobéissance naturaliste, une philosophie de poche buissonnière, un récit romantique contre l'ordre établi.

  • L'axe du loup

    Sylvain Tesson

    Pendant huit mois, Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie au golfe du Bengale qu'effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la forêt humide jusqu'à la montagne de Darjeeling. À pied, à cheval, en vélo, sur six mille kilomètres, il a connu ce qu'il a cherché de plein gré : le froid, la faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute Asie l'a récompensé, comme les mots d'une très ancienne déportée heureuse de se confier à lui : « On a le droit de se souvenir. »

  • 1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
    Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordianire ! Huit mois d'un long périple à travers les immenses solitudes du « pays des Neiges ». Huit mois d'une vie rude et dangereuse sous l'apparence d'une mendiante tibétaine !
    À une époque ou personne ne parle de « raid », et encore moins quand il s'agit d'une femme, c'est un magnifique exploit et une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l'auteur ! Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu'elle porte sur la civilisation tibétaine.

  • Je, François Villon

    Jean Teulé

    Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a étudié à l'université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les curés, les assassins, les poètes et les rois. Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Des plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu'un homme peut commettre. Il a traversé comme un météore trente années de l'histoire de son temps. Il a ouvert cette voie somptueuse qu'emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l'absolue liberté.
    Après Rimbaud et Verlaine, Jean Teulé ne pouvait mieux clore son voyage en Poésie qu'en endossant avec orgueil et humilité les haillons magnifiques de François Villon.

  • " J'irai de l'Aral à la Caspienne. Je gagnerai l'Azerbaïdjan à bord d'un ferry. De Bakou, je cheminerai vers la Turquie par la Géorgie. A pied, à vélo, je ne sais pas encore, mais loyalement, sans propulsion motorisée. Au bout de ma route, j'aurai relié trois mers, abattant le même trajet que celui d'une larme d'or noir de la haute Asie convoyée à travers steppes et monts pour que le monde poursuive sa marche telle. Profitant de cette traversée de terres à haute valeur pétrolifère, je consacrerai mon temps d'avancée solitaire à réfléchir au mystère de l'énergie. Pétrole et force vitale procèdent du même principe : l'être humain recèle un gisement d'énergie que des forages propices peuvent faire jaillir. " Sylvain Tesson

  • Et après...

    Guillaume Musso

    Dépêchez-vous de vivre, dépêchez-vous d'aimer.

    À huit ans, Nathan s'est noyé en plongeant dans un lac pour sauver une fillette.
    Arrêt cardiaque, tunnel de lumière, mort clinique.
    Et puis, contre toute attente, de nouveau la vie.

    Vingt ans plus tard, Nathan est devenu un brillant avocat new-yorkais. Meurtri par son divorce, il s'est barricadé dans son travail. C'est alors qu'un mystérieux médecin fait irruption dans son existence. Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.

  • Demain

    Guillaume Musso

    Elle est son passé...
    ... il est son avenir.

    Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue à chercher l'homme de sa vie. Matthew habite Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa petite fille.
    Ils font connaissance grâce à Internet et, désireux de se rencontrer, se donnent bientôt rendez-vous dans un restaurant de Manhattan.
    Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte de l'établissement, sont conduits à la même table et pourtant... ils ne se croiseront jamais.
    Jeu de mensonges ? Fantasme de l'un ? Manipulation de l'autre ? Victimes d'une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu'il ne s'agit pas d'un simple rendez-vous manqué...

  • Fleur de tonnerre

    Jean Teulé

    Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.
    Elle s'appelait Hélène Jégado, et le bourreau qui lui trancha la tête le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes ne sut jamais qu'il venait d'exécuter la plus terrifiante meurtrière de tous les temps.
    Sous la plume acérée de Jean Teulé, Hélène reprend vie et accomplit son destin, funeste et fascinant.

  • Dans l'épave d'un avion emprisonné sous les glaces du mont Blanc, Suzie Baker retrouve le document qui pourrait rendre justice à sa famille accusée de haute trahison. Mais cette découverte compromettante réveille les réseaux parallèles des services secrets américains.
    Entraîné par l'énigmatique et fascinante Suzie, Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, mène une enquête devenue indispensable à la survie de la jeune femme.
    Traqués, manipulés, Suzie et Andrew devront déjouer pièges et illusions jusqu'à toucher du doigt l'un des secrets les mieux gardés de notre temps.
    Des personnages qui vous collent à la peau, un suspense haletant...
    Avec ce nouveau roman, Marc Levy cisèle une histoire d'une modernité surprenante.

  • À l'aube du XVIIIe siècle, médecins et chirurgiens se livrent une guerre féroce. Suite au décès d'un de ses patients, Nicolas Déruet, chirurgien ambulant, est contraint à l'exil. De la campagne lorraine aux steppes hongroises, des palais royaux aux hôpitaux militaires, il n'aura de cesse de perfectionner sa technique pour laver son honneur. De toutes les opérations, la plus difficile sera celle qui touche à son coeur : entre Rosa, marquise de Cornelli, et Marianne Pajot, accoucheuse, le choix relève d'une tout autre science.

  • Partis du Bhoutan, ils se sont sentis tout petits devant l'immensité des montagnes. Six mois et 5 000 kilomètres plus tard, Alexandre Poussin et Sylvain Tesson entraient au Tadjikistan, après avoir accompli la traversée intégrale de l'Himalaya, à pied, d'est en ouest. Les deux jeunes gens se sont lancés dans ce pari sans préjugés ni certitudes. Ils se sont refusé les tentes, les vivres, les porteurs. Ainsi, dans cette région très peu peuplée, n'ont-ils pu compter que sur des rencontres, sur ce rapport d'échange oublié entre l'étranger et ses hôtes, pour se nourrir et s'abriter. Ensemble, ils ont franchi des frontières, clandestines ou non, géographiques ou spirituelles, et nous livrent un récit enthousiaste, un regard sur les autres et sur le monde profondément sympathique.

  • 1980. Deux ans après la mort de Kurt Gödel, l'un des plus grands mathématiciens du siècle, ses archives dorment encore dans des cartons. Mandatée par l'université de Princeton pour les récupérer, une jeune documentaliste se voit contrainte de charmer sa veuve, femme acariâtre à présent recluse. Anna Roth comprend vite que, pour gagner sa confiance, il lui faut écouter ce que personne n'a jamais voulu entendre.
    De la Vienne des années folles à l'Amérique maccarthyste, Adèle Gödel lui narre peu à peu une histoire d'amour jalonnée de petites victoires - sur les préjugés, l'horreur nazie, la folie inhérente au génie- Une passion absolue avec laquelle il a fallu vivre.

    Cet ouvrage a reçu le Prix des libraires.
    />

  • Fortune carrée

    Joseph Kessel

    C'était en 1931 que kessel entreprit la rédaction de ce qui devait être un de ses plus beaux romans.
    L'idée de " fortune carrée " lui vint sur le plateau volcanique de sanaa en voyant " le moscovite " caracoler sur l'étalon de l'imam du yémen.
    Cette histoire virile met en scène deux hommes violents et sans attaches : hakimoff et henri de monfreid, dans un cadre époustouflant de beauté : le yémen, la mer rouge, l'éthiopie-somalie.
    Un récit fulgurant qui s'inspire de la vie du grand voyageur que fut kessel et de ses rencontres avec de fabuleux personnages monfreid, mais aussi le sergent hussein ou encore gouri, le tueur aux bracelets de peau humaine.
    Un roman d'aventures épique et vrai.

  • il y a très longtemps, au pays des baobabs géants aux branches cuivrées, vivait une colonie de lièvres appelée famille bodiel.
    c'est là que grandit petit bodiel, un vaurien sale, paresseux et gourmand qui ne pense qu'à dormir et à regarder les jeunes filles lièvres quand elles se baignent toutes nues. mais petit bodiel ne manque ni d'ambition ni d'intelligence. pour empêcher sa mère de mourir d'inquiétude à son égard, et bien décidé à devenir le roi de la savane, il demande à dieu de lui accorder la ruse et ses pouvoirs miraculeux...
    " il était une fois en afrique " et l'enchantement commence. après petit bodiel, grand conte traditionnel peul, amadou hampâté bâ, le maître conteur au style inimitable, vous invite à découvrir une collection unique de fabliaux, contes, légendes, trésors de la mémoire de son pays.

  • Pain amer

    Marie-Odile Ascher

    Ils étaient des milliers à avoir fui la révolution bolchevique et la guerre civile.
    En 1946, auréolé de sa victoire sur le nazisme, Staline les rappelle à la mère patrie : l'URSS. Ils seront quelque quatre à six milles "Russes blancs" exilés à suivre l'étoile rouge et les promesses du Petit Père des peuples. Parmi eux, Marina qui, bien que se sentant française, suit les siens dans leur voyage de retour. Elle laisse Marc, son grand amour, certaine de revenir bientôt sur la Côte d'Azur, l'épouser.
    Pour l'instant, un long périple l'attend. Elle ne se doute pas qu'une fois arrivée, se dressera entre elle et ses rêves d'avenir le mur du totalitarisme.

  • Pays perdu

    Pierre Jourde

    Un soir de février, une voiture se dirige lentement vers un hameau isolé, au bout de l'autoroute, au-delà des collines, des friches et des bois. Dans le véhicule, deux frères. L'un d'eux vient toucher l'héritage du cousin Joseph, un ermite qui vivait dans une vieille masure. Un secret espoir les anime : ce sauvage a forcément dû laisser derrière lui un magot, des bijoux, quelques pièces d'or...
    Pour ces citadins revenus sur les lieux de leur enfance, cette chasse au trésor va inaugurer la plus surprenante des aventures intérieures.
    Comme dans les anciennes tragédies, l'action se déroule sur deux journées d'un hiver qui semble ne jamais vouloir finir. Les dieux qui régissent cette terre où il n'y a rien à faire sont grotesques et terrifiants. On les nomme Alcool, Hiver, Solitude...
    Ce « pays perdu » où l'on n'arrive qu'en s'égarant, ne se dérobe-t-il pas depuis toujours ?

  • Ao est perdu : il s'est aventuré dans les grandes plaines du sud, loin des plateaux arides de son clan.
    Sur ces terres hostiles, il évite la nouvelle race d'hommes, les Cro-Magnon, qui repoussent ses frères de Neandertal toujours plus au nord, là où le sol est gelé, le vent glacial. C'était il y a plus de 30 000 ans... Sur sa route, Ao croise Aki, jeune mère de l'autre espèce poursuivie par des chasseurs du clan des hommes oiseaux. Que peut-il faire, homme au physique disgracieux, à la démarche animale, aux outils rudimentaires, face à ces corps robustes arillés de sagaies ? Pour quelle raison aiderait-il une femelle Cro-Magnon quand c'est sa race tout entière qui est en péril ? Mais Ao est un homme, certes primaire, mais non dénué de conscience...

  • Eriko Nakamura, mariée à un Français, vit à Paris depuis dix ans. Pourtant, les occasions ne manquent pas pour elle de s'exclamer au quotidien : Nââândé !? Un petit mot qui exprime toute la stupéfaction japonaise face à notre façon d'être bien française.
    Un taxi qui ne prend pas les petites courses ? Personne ne chante dans les boîtes de nuit parisiennes ? « Enlevez votre chemisier » dit le médecin ? Une vieille dame refuse de nettoyer les excréments de son chien ? Nââândé !?
    Paris, fantasme des Japonais, capitale du raffinement et du romantisme, n'a pas fini de les surprendre. Car Paris est aussi remplie de Parisiens ! Le choc est brutal et désopilant.

  • On connaît son grand-père Hérode (célèbre grâce aux Évangiles), sa fille Bérénice (célèbre grâce à Corneille et Racine), son maître le grand philosophe Philon d'Alexandrie, mais l'Histoire a passé sous silence Agrippa. Pourtant, Marcus Julius Agrippa fut le dernier roi à avoir régné sur la Palestine et à avoir fédéré la diaspora juive de l'Empire romain, bref le dernier roi des juifs. Son règne fut court (39-44) mais une parenthèse heureuse : à sa mort, la Palestine se désagrège, un million de juifs périssent dans la guerre avec Rome, Jérusalem est détruite, le judaïsme s'efface devant le christianisme.
    Tour à tour adulé et haï, libertin et escroc, craint et pourchassé, riche et ruiné... la vie d'Agrippa est un roman. Ou plutôt oscille entre la comédie et la tragédie. Il est élevé dans le faste du palais d'Hérode, grand-père fascinant et cruel qui assassinera le père d'Agrippa. Il passe une partie de son enfance et son adolescence à Rome où il s'encanaille avec Drusus le fils de l'empereur Tibère. Quand Drusus succombe à ses excès, Tibère accuse Agrippa d'avoir débauché son fils. Désavoué, il se réfugie à Malatha, dans le désert d'Idumée, ou, isolé et ruiné, il tente de mettre fin à ses jours. Puis il se cache à Alexandrie, où Philon devient son maître et lui enseigne le sens et la valeur du judaïsme. Quand, après un long règne, Tibère meurt, Caligula monte sur le trône et nomme Agrippa roi de plusieurs provinces de Palestine. Un retour en grâce de courte durée car Caligula et Agrippa ne tardent pas à s'affronter au sujet des juifs dans l'Empire romain. Agrippa perd une nouvelle fois la confiance de l'empereur. Il devra attendre le couronnement de son ami d'enfance, Claude, pour réaliser son rêve : régner sur la Palestine, un royaume plus grand qu'Israël aujourd'hui, peuplé de plus d'un million de juifs. En 41, Agrippa entre triomphant par la porte de Jaffa dans le Temple de Jérusalem. Les juifs, pour la première fois depuis Hérode, et pour la dernière fois, ont un royaume et un roi. Mais pas pour longtemps car en 44, Agrippa meurt empoisonné.

  • Festins secrets

    Pierre Jourde

    Logres. Petite ville grise, inquiétante, étrangement familière. Gilles Saurat, professeur débutant, vient y prendre son premier poste. Le voilà livré au monstre de 1'Education nationale, qui dispense à une génération de jeunes gens indolents un enseignement perverti par des méthodes pédagogiques aberrantes. Sur place, Gilles trouve à se loger chez une veuve complaisante qui l'introduit dans une bourgeoisie locale oisive s'adonnant à d'étranges cérémonies érotiques. C'est alors que la banale histoire d'un enseignant d'aujourd'hui devient un véritable voyage en enfer...

empty