Pu De Vincennes

  • L'histoire de la royauté ne peut s'écrire et s'inscrire que dans la longue durée. Du début du Moyen Âge jusqu'au « Siècle de Louis XIV », l'État ne cesse de s'identifier à la personne physique du prince. La mort d'un souverain est donc synonyme, le plus souvent, de traumatisme, car elle met en question la survie même du pouvoir qu'il incarne.
    Les onze études réunies dans ce livre abordent de nombreuses problématiques d'une histoire politique et culturelle renouvelée : le corps du prince, dans sa double dimension de « simple corps » et de corps souverain ; les apports de l'archéologie et de la culture matérielle ; le cérémonial complexe des funérailles et les apparats souvent spectaculaires qui les accompagnent et leur donnent sens ; la « médiatisation » de la mort du souverain à travers la circulation de l'information, par les textes mais aussi par l'image et la caricature ; la commémoration du souverain après sa mort ; sans oublier les bouleversements politiques multiples provoqués par la disparition du souverain.

  • Ce livre témoigne de l'intérêt renouvelé des historiens pour un champ d'investigation longtemps laissé aux seuls historiens de l'art.
    Médiévistes et modernistes proposent une réflexion sur le statut de l'image, de la relation au texte, tout en s'intéressant aux processus de fabrication et à la réception des images, dans un parcours qui nous mène de l'image du pouvoir au pouvoir de l'image, du Moyen Âge au siècle des Lumières.

  • L'intersection entre science et technique est-elle, pour le Moyen Âge, scientifiquement pertinente ? La question mérite d'être posée. En effet, quels rapports établir entre pensée technique et pensée scientifique, qui sont souvent étudiées indépendamment l'une de l'autre ou, au mieux, selon un modèle historiographique hérité du XIXe siècle faisant de la technique une simple application de la science ? Ce volume, réunissant les recherches d'historiens des techniques et des historiens des sciences, propose un examen attentif des modalités de ce croisement, au travers du contexte et des démarches spécifiques de chaque cas considéré. Ensemble, les études réunies ici jettent un éclairage nouveau sur des liens beaucoup plus profonds qu'il n'a souvent été imaginé.

  • "Mesurer juste ou à peu près - l'acte peut avoir été dicté par des impératifs pratiques, des contingences matérielles ou encore des considérations politiques et avoir des incidences qui ne le sont pas moins.
    Ce sont les multiples relations qui se nouent autour de cet acte simple et quotidien, opéré dans les sphères les plus variées (médecine, travaux publics, commerce) à des époques et dans des espaces différents - de l'Europe latine au monde byzantin ; du monde musulman au Nouveau Monde - qui sont ici inventoriées, interrogées et discutées par des historiens qui en commentent les enjeux et en dégagent les implications épistémologiques."

empty