Langue française

  • Comment la civilisation grecque a-t-elle émergé au IIIe millénaire avant J.-C. ? Dans quels contextes historique et politique l'Iliade et l'Odyssée ont-elles été écrites ? Qui furent les grands personnages qui ont marqué l'histoire de la Grèce antique ? De l'empire indo-européen à la soumission, comment le monde grec s'est-il étendu jusqu'aux confins du monde grâce à Alexandre le Grand avant de s'effacer devant la puissance montante de Rome, victorieuse à Leucoptera ?
    Abordant la période qui s'étend des prémices de la civilisation mycénienne jusqu'au déclin de la Grèce hellénistique au IIe siècle avant J.-C., cet ouvrage est un manuel de référence qui couvre les principaux événements de l'histoire grecque. Il est destiné à tout lecteur curieux de découvrir l'histoire d'une civilisation qui a massivement influencé la culture occidentale postérieure.

  • Lire, aimer, comprendre la littérature grecque de l'Antiquité suppose une familiarité avec les textes et les auteurs, mais aussi une intelligence de leur modernité. Ulysse, Antigone, OEdipe, Électre sont, par certains côtés, nos contemporains ; la guerre de Thucydide est une guerre moderne, la cité de Platon est un mythe créateur, les orateurs attiques sont les avocats d'aujourd'hui.
    La structure historique de l'ouvrage permet d'appréhender la continuité de la création :
    L'âge épique autour d'Homère, l'âge archaïque avec l'éclat du lyrisme et les présocratiques, l'âge classique autour des grandes oeuvres « athéniennes » (la tragédie, la comédie, l'histoire, la philosophie, l'éloquence), l'âge hellénistique après les conquêtes d'Alexandre et la naissance des « nouveaux mondes » grecs, l'âge romain jusqu'à la fondation de Constantinople puis le temps de l'avènement chrétien et des Pères de l'Église. Le panorama ainsi dessiné est conçu comme une incitation à la lecture des oeuvres constitutives de notre mémoire grecque européenne.

  • La France du XVIe siècle est-elle une monarchie absolue ou un assemblage hétéroclite de territoires plus ou moins gouvernables ? Quelles sont les caractéristiques de ce siècle de « Renaissance » et de mutations ? Quelles ont été les conséquences des guerres civiles qui l'ont traversé ? Telles sont quelquesunes des questions auxquelles répond ce manuel en démontrant que le XVIe siècle est avant tout en France celui du renforcement de la royauté.
    La monarchie, déjà enracinée dans les moeurs de la fin du Moyen Âge, tant par l'allégeance du peuple que par l'efficacité de l'appareil d'État, va s'affermir tout au long de la Renaissance. Les guerres civiles qui agiteront ce siècle de tensions religieuses seront une épreuve fondatrice qui forgera la France moderne.

  • Trois siècles d'Histoire de France sont présentés dans la seconde édition en poche de ce manuel. Une double approche est proposée : le récit des événements et les préoccupations internationales de la France permettant à l'étudiant de se constituer une solide culture générale, non seulement sur l'histoire politique de la France mais aussi sur les créations intellectuelles et artistiques, les mouvements sociaux, la conjoncture économique, les données démographiques.

  • Dans quelles conditions la nation américaine est-elle née ? Quels ont été les événements marquants de ces quatre derniers siècles ? Existe-t-il une Amérique « éternelle », au-delà des changements et du conjoncturel ? Quelles perspectives s'offrent-elles face au malaise moral et social d'aujoud'hui ?
    Si jeunes soient-ils, les États-Unis n'en ont pas moins une histoire riche. En analysant le fonctionnement des institutions, le fondement des comportements, les contradictions entre l'idéal proclamé et les réalités vécues, Jean-Michel Lacroix nous éclaire sur le parcours de cette hégémonie en constante remise en question. Cette Histoire des États-Unis offre ainsi une clé de lecture pertinente pour mieux comprendre les spécificités de cette nation et les nouveaux enjeux auxquels elle doit répondre.
    L'Amérique actuelle n'est certes plus celle des premiers colons, ni celle de Tocqueville, mais elle est toujours empreinte d'une logique démocratique forte, un sens aigu du pragmatisme et une passion de l'égalité. Cependant, si les États-Unis sont encore aujourd'hui le pays de la « deuxième chance » et la première puissance mondiale, le XXIe siècle sera-t-il pour autant américain ?

  • La sémiotique est une démarche rationnelle, à vocation scientifique, qui, à la suite des travaux de Ferdinand de Saussure, donne forme à ce qui "fait sens".
    Les deux essais qui composent Les enjeux de la sémiotique s'attachent à montrer la ligne claire (Hergé) qui trame les travaux si difficiles (parce que si radicalement nouveaux) menés par l'École sémiotique de Paris dans le dernier tiers du XXe siècle. Enfin réunis en un seul volume, les deux ouvrages de 1979 et 1983 proposent aujourd'hui encore un parcours suffisamment explicite pour que les bases incontournables de cette nouvelle manière de travailler soient désormais rapidement accessibles à tous.
    Le résultat est une oeuvre de découverte, qui garde la trace des surprises et des éblouissements suscités par les nouveaux espaces mentaux ainsi révélés. C'est la raison pour laquelle nous avons résisté à la tentation de modifier ce texte ancien. Nous l'avons respecté comme un document authentique et daté. Trente ans plus tard, il serait temps de bâtir un Cours de sémiotique, mais il ne ferait pas double emploi avec Les enjeux, vue d'ensemble et carnet de route élaboré au rythme de la recherche.

  • Ce volume propose une histoire raisonnée de la tradition politique occidentale dans l'Antiquité et au Moyen Âge. Cette tradition a trois sources, la Grèce, Rome et la Bible, qui se sont mutuellement fécondées pour donner naissance aux représentations et doctrines de l'État de droit. L'ouvrage présente la vie et l'oeuvre des grands auteurs et expose leurs doctrines, il décrit les principales institutions politiques et juridiques. Il est complété par le volume publié dans la même collection sur les temps modernes et contemporains.

empty