Rouergue

  • Lorsqu'Auguste Mars apprend la mort de son père c'est tout son univers d'ado et celui de sa famille qui s'écroule. Accident de voiture leur a dit la police. Face à cette nouvelle déchirante, Auguste, sa mère et sa petite soeur Césarine qui est autiste, décident de quitter Paris pour la campagne. Mais ce qui s'annonçait comme un deuil douloureux bascule en une aventure dangereuse aux ramifications millénaires.
    Car Auguste apprend au détour d'une conversation qu'il n'y a jamais eu « d'accident » mais que son père a été assassiné par une mystérieuse société secrète, Les Autodafeurs. Leur but ? Le contrôle du savoir et la main mise sur sa forme la plus ancienne : Les livres... Leur seul adversaire ? La Confrérie. Son père en faisait partie ainsi que tous les membres de sa famille en âge de se battre. Cette guerre remonte à Alexandre Le Grand et depuis, personne n'a réussi à prendre le dessus. Alors qu'une trêve semblait s'être installée, la mort du père d'Auguste relance les hostilités au sein même du village où ils habitent. Aidé par sa petite soeur, aussi géniale que socialement inadapté, Auguste tente de découvrir pourquoi Les Autodafeurs ont tué son père. Pour lui comme pour les autres membres de la Confrérie, le Grand Jeu commence...
    Un premier roman aux allures de Blockbuster dopé à l'humour dans lequel deux héros, aussi attachants que criants de vérité, vont nous dévoiler que le train-train quotidien se marie très bien avec la plus excitante des aventures...

  • Le Grand Jeu ne fait que commencer mais il a déjà coûté cher à la famille Mars. Après avoir perdu son père, ce sont les grand-parents d'Auguste qui sont morts en affrontant les Autodafeurs et leur mère est toujours dans le coma suite à sa blessure à la tête. Auguste et Césarine n'ont jamais été aussi seuls mais avec l'aide de DeVergy et des membres de la Confrérie, ils vont devoir se préparer et se battre car les Autodafeurs n'ont jamais été aussi près de parvenir à leur fin...

  • Après leur fuite de La Commanderie, Césarine, Auguste et Néné sont mis à l'abri des Autodafeurs sur l'île de Redonda, une base secrète. Tous les enfants de la Confrérie y sont regroupés en attendant que les choses se calment. Mais c'est sans compter sur la détermination de leur ennemi dont le plan ultime est lancé. Impuissants, ils assistent à la destruction quasi totale des livres et à l'avènement des Autodafeurs... De leur côté, la résistance s'organise.

  • Ceci est l'histoire des trois vies d'Antoine Anacharsis, racontée par lui-même. Un héros d'aventures si extraordinaires que seul un romancier du xixe siècle à l'imagination fertile aurait vu l'inventer. Écoutons un peu. Arrière-arrière-arrière petit-fils d'un pirate célèbre, Olivier Levasseur (personnage historique bien réel), Antoine est encore dans le ventre de sa mère quand ses parents sont faits prisonnier par des trafiquants d'esclaves du côté de l'île de Nosy Boraha, près de Madagascar. Il naît en 1831 alors qu'ils sont en route vers les Antilles, tandis que sa mère se noie dans une tempête, en lui laissant autour du cou le médaillon contenant le cryptogramme censé permettre de retrouver le trésor de son ancêtre. Ses aventures ne font que commencer et vont l'entraîner durant ses vingt-cinq premières années de vie dans des voyages incessants, aux Caraïbes, en Amérique du Nord puis du Sud. Il va être confronté aux grands bouleversements de ce milieu du xixe siècle : la lutte contre l'esclavage, les grandes inventions techniques (téléphone, chemins de fer, daguerréotype.) et rencontrer des personnages extraordinaires, réels ou fictifs : l'écrivain Edgar Allan Poe, Phineas Gage, qui fut l'un des numéros du cirque Barnum. Il sera esclave dans une plantation de Caroline du Sud, baleinier au Cap Horn, voyou à New York. Il aura la langue tranchée, rencontrera enfin l'amour, avant de retrouver l'île de ses ancêtres. et un véritable trésor !
    Dans la veine de son précédent livre, Je suis le chapeau, Alex Cousseau nous offre un grand roman d'aventure, d'une qualité rare. C'est le fruit associé d'un imaginaire singulier, d'un travail de documentation important pour rendre crédible l'époque et les lieux, tout cela porté par une écriture très vivante.
    Le roman comporte des cartes retraçant les voyages du héros, des documents photographiques de l'époque ainsi qu'un index des personnages réels mis en scène dans le roman.

  • C'est la rentrée des classes, au collège Condorcet : Laure a le ventre noué, car depuis plusieurs années elle est la cible d'une bande de filles.
    Elles la harcèlent en prenant prétexte de l'amitié qu'elle porte à un garçon considéré comme différent, car trop « intello ». Fille unique aux parents plutôt attentifs, elle n'a pourtant jamais osé leur en parler.
    L'année reprend donc et avec elle ses tourments. Dans le bus qui l'amène au collège, à la cantine, durant la récréation, Émilie la meneuse et ses complices lui font vivre un enfer.
    Et comme les années précédentes, Laure encaisse en silence. Ses notes baissent beaucoup, elle n'arrive toujours pas à se confier, même à sa tante chez qui elle va passer les vacances de la Toussaint.
    Pourtant elle va finir par réagir, lorsque d'autres élèves deviennent la cible, comme ce garçon réfugié de Syrie qui se fait violemment agresser.
    Laure arrive enfin à prendre rendez-vous avec la principale.
    Dans ce roman émouvant et fort, Ahmed Kalouaz décrypte remarquablement le mécanisme du harcèlement, notamment la difficulté que les victimes ont à parler.
    Un livre nécessaire.

  • Eben est un adolescent d'aujourd'hui, à la peau sombre et aux yeux bleus. Ces yeux bleus, il découvre un jour qu'ils sont la marque de l'Histoire coloniale de son pays, la Namibie, des massacres et des viols perpétrés par les Allemands au début du xxe siècle contre sa tribu, les Hereros. Avec l'aide de son oncle, il part à la découverte de ce pan d'Histoire occulté, même dans son pays. Ce fut un des premiers génocides du xxe siècle, perpétré par des officiers et des idéologues allemands qui furent trente ans plus tard impliqués dans la Solution finale.

  • à quoi tu ressembles ?

    Magali Wiener

    Plongée au coeur d'une bande, tous élèves d'une même classe. A tour de rôle, onze garçons et une fille viennent nous raconter une histoire vécue. Comment fait-on pour traverser l'adolescence et se projeter dans le futur lorsque les modèles renvoyés par les adultes sont trop défaillants ? Quel métier choisir, comment vivre son corps en pleine transformation, nouer sa première relation amoureuse etc. Avec justesse, Magali Wiéner nous plonge dans ces tranches de vie. Des nouvelles-miroirs qui parleront aux adolescents. Premier livre de cet auteur au Rouergue.

  • Depuis que sa mère est décédée dans un accident de la circulation, Élina se tait. Son périmètre s'est réduit : elle va du collège au domicile de son père, en passant par le jardin des Plantes. C'est là, sur un banc, qu'elle rencontre Violette, une femme en fauteuil roulant, qui lui rend les mots et lui apprend même à courir. Editée à l'Olivier en adulte et à l'Ecole des Loisirs en jeunesse, Fanny Chiarello publie pour la première fois au Rouergue.

  • En 1995, des chercheurs ont trouvé au sommet du mont Ampato au Pérou la momie d'une adolescente conservée dans les glaces depuis le XVIe siècle. De ce point de départ, Élise Fontenaille imagine son histoire, celle d'une jeune inca, Nina, dont le destin est d'assister à la chute d'un empire.
    Nina habite seule avec son père et s'occupe avec lui de leur plantation de coca destinée à la cour de l'empereur inca. Mais elle est aussi une brodeuse d'exception et très vite sa réputation arrive jusqu'à la capitale, Cuzco. À tel point qu'un émissaire de l'empereur est envoyé pour venir la chercher. Elle doit rejoindre la cité des filles choisies, un quartier de la capitale où sont rassemblées les plus belles et les plus talentueuses vierges de l'empire, toutes de naissance noble.
    Nina va y rencontrer celle qui deviendra sa confidente, Luna. À deux, elles vont se plonger dans la vie bouillonnante de Cuzco : ses richesses, ses fêtes mais aussi les intrigues qui animent la cour, les passions qui se font et se défont. Une vie saturée de sensations sur laquelle règne l'empereur... jusqu'à l'arrivée de Pizarro et ses conquistadors. Dans un déchaînement de violences l'empire inca sombre, pour le sauver Nina fera l'ultime sacrifice, offrir sa vie au dieu Soleil, l'inti.

empty