Littérature générale

  • Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d'un pays qui s'en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d'une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L'histoire d'André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu'il en reste.

    Trois générations confrontées à l'Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature.
    Saga portée par la fureur et la passion, Trois saisons d'orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, « forteresse de falaises réputée infranchissable », où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s'étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n'y peuvent rien ; mais ils l'acceptent, car le reste du temps, elles sont l'antichambre du paradis.

    Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection - la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l'homme et la nature -, qui sont les battements de coeur du très grand succès que fut Le Roi n'a pas sommeil (Éd. Viviane Hamy, 2012).


  • Dans ce roman antimilitariste publié en 1919, l'auteur livre sa propre expérience de la guerre. L. Werth a 36 ans lorsqu'il s'engage volontaire pour le front. Il y restera quinze mois pendant lesquels il prendra conscience de toute l'horreur de la guerre.


  • La maison blanche

    Léon Werth

    On connaît Léon Werth quand il était petit garçon puisque Saint-Exupéry lui a dédié «Le Petit prince». Il reste à découvrir L. Werth écrivain, amoureux des gens, des formes et de la vie, grâce à un roman qui aborde la douleur et la maladie.

  • Dangereusement à l'Est est un récit autobiographique des débuts de carrière de Fitzroy Maclean, diplomate anglais dont on dit qu'il a inspiré le personnage de James Bond (il a très bien connu Iann Flemming), associant le même savant cocktail de diplomatie, d'espionnage, et de voyages. Il se lit comme un fabuleux récit d'aventures, mais aussi comme de fascinantes chroniques présidant à la naissance de l'Europe moderne. Fitzroy Maclean côtoie les grands de son temps et livre des portraits enlevés de Staline, Churchill, Tito.

    Son récit est divisé en trois parties : la première porte sur sa vie en tant que jeune diplomate à Moscou et ses excursions en Asie Centrale, notamment en zones interdites ; la deuxième concerne ses services dans la « British Army » en Afrique du Nord ; la troisième, son engagement auprès de la résistance communiste de Tito.

empty