• « Ce livre parle avant tout d'amour : le grec ancien a été l'histoire la plus longue et la plus belle de toute ma vie. Peu importe que vous connaissiez le grec ou non.
    Si c'est le cas, je vous dévoilerai des caractéristiques de cette langue dont personne ne vous a parlé au lycée, quand on vous demandait d'apprendre par coeur conjugaisons et déclinaisons.
    Si ce n'est pas le cas, c'est encore mieux. Votre curiosité sera comme une page blanche à remplir.
    Qui que vous soyez, cette langue recèle des manières de s'exprimer qui vous permettront de vous sentir chez vous, de formuler des mots et des idées qui ne trouvent pas d'expression exacte dans notre langue. »Andrea Marcolongo réalise l'exploit de parler de « choses anciennes » de la manière la plus printanière et moderne qui soit. Robert Maggiori, Libération.Une fée philologue nous enchante. Lucien d'Azay, Le Figaro littéraire.L'allégresse, l'humour, la sensibilité habitent cet essai. Roger-Pol Droit, Le Monde des livres.Traduit de l'italien par Béatrice Robert-Boissier.

  • Pourquoi les Bourbons prennent-ils un « s » quand les Macron n'y ont pas droit ? Pourquoi le nom de Charles de Gaulle est-il un aptonyme ?

    Amis des mots, vous le savez, le français est une langue compliquée mais elle est aussi savoureuse, acidulée, colorée, sucrée... comme un bonbon ! Toutes ses bizarreries, ses règles alambiquées et ses exceptions sans fin sont autant de friandises.

    Au fil de ce livre, je vous raconte ces erreurs qui sont entrées dans le dictionnaire et lève le voile sur des accords qui causent bien des désaccords. Vous apprendrez aussi à résoudre le casse-tête des prépositions et percerez le secret des calembours.

    Régalez-vous, la boîte de bonbons est ouverte !
    />

  • Comment raconter l'histoire des langues, d'avant la naissance de l'écriture jusqu'à nos jours ? Comment rendre compte de ce fait social, qui joue un rôle majeur dans le destin de tous les peuples ? Comment saisir les langues, aux frontières poreuses, dans leur mouvement perpétuel et leur inventivité, elles qui se heurtent, cohabitent, s'influencent, s'éteignent ou se recréent ?
    Compte tenu du grand nombre de langues - environ 6 000 aujourd'hui -, l'ouvrage se concentre sur celles dont il est possible de raconter l'histoire.
    Un récit en trois temps : celui d'avant l'écriture, le plus souvent mystérieux ; celui des traditions orales et de l'écriture pratiquée par des élites ; celui, enfin, de la large diffusion des textes imprimés. Des phases qui, selon les régions, s'enchaînent à des périodes différentes.
    Composé de modules - une région, une époque -, le livre ménage différents parcours. Le lecteur suit le fil d'Ariane, du début à la fin, ou « entre » par un sujet qui l'intéresse, puis circule au gré de ses curiosités. Un voyage dans le temps et l'espace qui invite, sans négliger les classiques (l'hébreu, le grec, le latin, le sanskrit, etc.), à partir à la rencontre du javanais, du persan, du breton, du yiddish, du swahili, du quechua... ou des pidgins mélanésiens.

  • Depuis le IXe siècle jusqu'aux écritures numériques de nos écrans, l'objet mouvant qu'est la «phrase française» a bel et bien une «histoire». Pour dévoiler tous ses usages au fil de douze siècles, cet ouvrage convoque de nombreuses pratiques écrites et orales. Ainsi, au-delà de la phrase elle-même, il nous fait explorer la grande « fabrique » de notre langue.

  • « C'est le point de vue qui crée l'objet. » (Ferdinand de Saussure).

    Monument des sciences humaines, le Cours de linguistique générale a bouleversé dès sa parution en 1916 les sciences du langage, mais aussi l'anthropologie, la préhistoire, l'ethnologie, la sociologie, la psychologie ou la psychanalyse, et jusqu'à notre vision de l'être humain. Mettant l'accent sur la dimension relationnelle du langage, conçu fondamentalement comme un instrument de communication, Ferdinand de Saussure (1857-1913) y proposait une façon révolutionnaire de penser la langue, une théorie du signe, et annonçait l'avènement d'une discipline nouvelle : la sémiologie, cette « science qui étudie la vie des signes au sein de la vie sociale » et dont la linguistique fait partie.

  • Utilisé par des générations d'élèves et d'innombrables adultes dans tous les pays de la Francophonie, le petit Grevisse, est une référence incontournable, partout reconnue et appréciée. Son succès est dû à la clarté de l'exposé, à la présentation systématique des règles grammaticales, et à la somme des exemples illustrant chaque cas présenté.

    La langue, bien sûr, évolue, dans sa structure et son usage. Cette 32e édition, poursuivant l'incessant travail de mise à jour accompli précédemment par Grevisse lui-même, enregistre ces changements, tout en respectant la logique d'ensemble de la grammaire, ainsi que la terminologie familière à la plupart des usagers. Elle propose également une mise en page nouvelle, plus attractive, qui en facilite encore l'utilisation.

  • Phénicien, araméen, hébreu, grec, latin, étrusque, berbère, arabe, turc, espagnol, italien, français?: ces langues du pourtour méditerranéen nous parlent de l'histoire de ce continent liquide. Elles sont d'abord la trace des empires et puissances qui se sont succédé en Méditerranée, mais aussi celle du commerce des hommes, des idées et des denrées, qui ont constitué cet espace en un ensemble homogène.
    Ce livre se fondant sur une approche sociolinguistique et géopolitique, prend donc les langues comme le fil rouge de cette histoire, en tant que témoins des interactions, des conquêtes, des expéditions, des circulations. Que ce soit dans les emprunts, la sémantique, les alphabets ou la toponymie, les traces des échanges au sein de cette mare nostrum sont nombreuses.
    Du voyage d'Ulysse aux migrations d'aujourd'hui, en passant par les croisades et les échelles du Levant, ces langues ont façonné et habité la Méditerranée, laboratoire de l'humanité depuis plus de 3?000 ans.
    Prix Ptolémée 2016.
    Prix Georges Dumézil de l'Académie française 2017.

  • La défense de la langue française provoque toujours chez Michel Serres une montée d'émotion ! Devant l'invasion de l'anglais, il s'indigne : « Aujourd'hui, dans les villes de France, il y a plus de mots anglais que de mots allemands pendant l'Occupation ! » Et pour nous convaincre de la beauté de notre langue, il nous fait goûter aux subtilités et aux délices de cette langue... vivante !
    Et qui évolue : plus de 35 000 mots nouveaux dans la prochaine édition du Dictionnaire !
    Cela faisait longtemps - depuis Du Bellay ? - que n'était parue une si jolie Défense et illustration de la langue française !

  • Un ouvrage indispensable pour déjouer tous les pièges de la langue française.

    Chaque mot est traité en fonction de la difficulté qu'il présente.De très nombreux exemples illustrent les particularités d'emploi ou de construction.Tous les aspects de la langue sont traités : orthographe, grammaire, synonymes, ponctuation...

  • Jouer avec les mots pour qu'ils ne se jouent pas de nous. Éclairer les obscurités, lever les couvercles qui font de nos expressions favorites des trésors cachés.



    Voilà ce qu'une équipe d'amoureux du langage, animée par Alain Rey, a imaginé pour nous permettre d'« en connaître un rayon » et faire que nous cessions de « ne pas être dans notre assiette ». Quand on se lève « dès potron-minet », on peut reconnaître le minet, mais certes pas le potron. Si les choses se produisent « au fur et à mesure », qu'es aco, ce « fur » ?



    La langue française est une richesse, mais c'est aussi une boîte à malice. Déjouer cette malice, ce n'est pas trahir notre langage, c'est l'enrichir, et c'est nous faire plaisir. 200 fois plaisir, par les temps qui courent, ce n'est déjà pas si mal.


    Et quand quelques-unes de ces expressions sont pimentées par Stéphane De Groodt, virtuose de jeu de mots, c'est encore plus savoureux !



    Racontées par Alain Rey.
    Linguiste et lexicographe reconnu, Alain Rey est l'auteur de nombreux ouvrages de la langue française et l'un des principaux créateurs des dictionnaires Le Robert.



    Avec la participation de Stéphane De Groodt.
    Comédien de renom, ce natif de Bruxelles est également un funambule des mots connu notamment pour ses chroniques sur Canal+ qui ont donné naissance à ses célèbres Voyages en absurdie (Plon).

  • Un dictionnaire unique au monde, à lire comme un roman.
    Plus de dix siècles de voyage dans la langue des idées, des cultures et des sociétés.
    L'histoire détaillée de 60 000 mots.
    Pour chaque mot : son étymologie, son entrée repérée et datée dans la langue, ses évolutions de forme, de sens et d'usage au cours des siècles.
    Des schémas pour retrouver la généalogie des mots, souvent inattendue.
    Des articles de synthèse qui apportent un éclairage sur le français et toutes les langues qui l'ont influencé.
    Un regard sur les périodes clés des évolutions de la langue de la Renaissance à l'ère du numérique et jusqu'à l'actualité du XXIe siècle sous l'angle du français parlé sur les cinq continents.

    /> Nouvelle édition augmentée.

  • L'épreuve écrite d'ancien français n'est pas le moindre des obstacles qu'ont à franchir les candidats au CAPES de lettres modernes et aux agrégations de lettres modernes et de grammaire. Afin de préparer efficacement la partie lexicale de cette épreuve, le candidat trouvera dans cet ouvrage tous les éléments, réunis en quelque 400 fiches de vocabulaire. Traitant un par un les termes les plus usuels de la littérature médiévale - et les plus susceptibles de faire l'objet d'une question aux concours -, ces fiches sont structurées suivant le modèle attendu par les jurys (étymologie, sens en ancien français, paradigmes morphologique et sémantique, évolution ultérieure). Clair et pratique, cet ouvrage a le grand avantage de permettre de construire sa compétence par un travail régulier, pas à pas et fiche par fiche. Et le jeu des renvois internes est une aide décisive pour bien circonscrire les champs notionnels et sémantiques de l'univers littéraire du Moyen Âge français.

  • Dans ce guide, chaque signe de ponctuation fait l'objet d'un chapitre dédié dans lequel les différentes utilisations sont énumérées, commentées et illustrées d'exemples pris dans la presse et dans la littérature.
    À la fin de chaque chapitre figure également le rappel de la règle typographique ou comment bien disposer les signes en question dans un texte Cette cinquième édition apporte de nouvelles illustrations incluant un « bêtisier de la ponctuation », fait le point sur l'orthographe inclusive et son... «point milieu»

  • Encore un livre de défense et illustration de la langue latine ? Oui, mais celui-ci a la prétention de se croire différent car issu d'une expérience de terrain, le collège, où se joue aujourd'hui la survie de cet enseignement bimillénaire.
    Enrichi de nombreuses anecdotes, écrit dans un style pamphlétaire et sans concession, documenté et personnel, ce livre nous invite à prendre les armes et à soutenir le latin mordicus, en montrant les dents, pour lutter contre les préjugés tenaces dont cet enseignement est victime et démontrer que le latin n'est pas un combat d'arrière-garde élitiste mais un enjeu d'avenir majeur dans la formation intellectuelle de tous les futurs citoyens.

  • Cette Introduction à l'ancien français est la 3 e édition entièrement revue et mise à jour du manuel publié pour la première fois en 1990 par Geneviève Hasenohr, manuel qui prenait la suite, sous un nouveau format, de l'ouvrage classique de Guy Raynaud de Lage. Il continue ainsi à accompagner non seulement les étudiants, mais aussi les amateurs qui, par nécessité ou par goût, sont amenés à lire des textes ou des documents médiévaux.

    À tous, il offre un moyen d'accès aisé à notre ancienne littérature. L'exposé est plus pratique que théorique, et chaque phénomène est illustré par un choix d'exemples abondant et varié, propre à familiariser peu à peu le lecteur avec les formes et les mécanismes d'un état de langue - le français des XII e et XIII e siècles - qui, au-delà des siècles, a laissé sa marque dans nos parlers modernes.

  • Commenté et sur textes, plusieurs index et traductions littérales.

  • La linguistique est d'abord l'étude scientifique des langues, d'un point de vue descriptif (matériel grammatical et lexical) ou historique (évolution et diversification d'une langue dans le temps, objet de la grammaire comparée, avec la notion de famille de langues).
    Elle suppose la connaissance des bases de la production du langage (phonétique, psycho-linguistique), mais aussi des conditions sociologiques de son fonctionnement (sociolinguistique). Elle comporte un aspect cognitif : l'étude de la façon dont les moyens d'expression d'une langue organisent la saisie du monde (sémantique).
    Confrontée à une grande diversité dans les structures des langues, elle s'efforce de dégager des constantes dans le cadre d'une typologie.

  • Ennius, l'un des premiers grands poètes de Rome, aimait à dire qu'il avait trois coeurs, parce qu'il savait, outre la langue de son enfance, le grec et le latin.

    À trop cloisonner les disciplines, l'Université française risque de se couper d'une tradition humaniste européenne, si brillamment illustrée jadis par les Estienne, les Érasme, les Ficin, et tous ceux qui se reconnaissaient héritiers d'une civilisation fondamentalement bilingue.

    Le Lexicon permet de remonter des mots français aux mots utilisés par les Romains et les Grecs, et inversement - selon trois ordres de lecture possibles : du français au grec via le latin, du latin au grec via le français, et du grec au latin via le français.

    Ce dictionnaire sans précédent s'adresse non seulement aux étudiants des filières classiques (lettres, histoire, philosophie), mais, bien plus largement, à tous les esprits curieux de retrouver les origines de leur langue et de leur civilisation, en circulant librement de Paris à Athènes via Rome.

    Post-scriptum : Cette nouvelle édition est enrichie de centaines de mots grecs, poétiques ou techniques. De plus, le lecteur novice, non rompu à la "morphologie" du grec et du latin, pourra, grâce aux tables alphabétiques, remonter aisément aux formes verbales premières.

  • En vingt leçons, ce manuel propose un parcours à travers la langue, la littérature et la civilisation latines, qui intéressera tant les littéraires que les historiens ou les philosophes. Il s'adresse aux grands débutants, désireux de commencer l'apprentissage de la langue latine dans le supérieur, à l'université comme en classes préparatoires aux grandes écoles.
    Des textes authentiques et de nombreux exercices permettent la mise en pratique les connaissances acquises lors des leçons. Pour certains exercices, un corrigé ou des indices sont fournis afin de permettre le travail autonome de l'étudiant. Enfin, les diverses leçons sont l'occasion d'aborder l'histoire de Rome et de la latinité à travers les siècles, depuis la fondation de Rome jusqu'à la période médiévale.

  • Qu'est-ce que la linguistique, la linguistique descriptive, ou encore une théorie linguistique ?
    Quels rapports unissent le langage à la réalité, à la pensée et à la vérité ?
    Pourquoi et comment les langues évoluent-elles ? À la croisée de disciplines extrêmement variées telles que l'acoustique, la neurologie, la psychologie et la sociologie, la linguistique étudie les langues et les productions langagières. Cet ouvrage propose une épistémologie élémentaire de cette matière complexe, pour donner au lecteur une idée aussi juste que possible de ses objectifs et de ses méthodes. À travers six grandes parties, qui abordent les différents champs de cette discipline en mêlant théorie et démonstrations, ce manuel est une introduction essentielle à la linguistique.

  • Ce manuel est le premier à construire une progression dans l'apprentissage de l'exercice de la version grecque. Les textes proposés sont de difficulté croissante, supposant acquis les points grammaticaux vus précédemment. La révision des points essentiels de la   grammaire de base est ainsi rendue possible dans le cadre et en vue de l'exercice de la version.
    Chaque étape est structurée en un exercice préparatoire, un ou plusieurs textes suivis de la traduction intégralement commentée même pour les formes les plus simples, enfin de fiches synthétiques de grammaire illustrées par les exemples du manuel. Le choix des textes a été fait en fonction de leur exemplarité pour traiter telle ou telle question de grammaire, et dans un souci d'évoquer la variété de la littérature grecque (prose, poésie, textes classiques ou tardifs).

  • Cet ouvrage propose, à partir des rencontres personnelles que l'auteur a eues avec Georges Dumézil, un portrait de celui qui fut, avec Claude Lévi-Strauss, le plus grand mythologue français du XXe siècle.
    À partir de 1938, Georges Dumézil a développé une nouvelle approche des mythes indo-européens. L'idéologie qu'il a mise au jour repose sur le jeu de trois fonctions hiérarchisées : la souveraineté magique et juridique, la vigueur guerrière, la fécondité et la prospérité.
    Pendant plus de soixante ans, il a construit une oeuvre magistrale, souvent méconnue, voire déformée.
    Faut-il se résigner à cet oubli ? Cette oeuvre, proche de celle de Freud, ne peut-elle pas nous aider à mieux nous connaître à travers l'étude de nos origines ? Loin de justifier les systèmes totalitaires, ne peut-elle pas nous aider à combattre le mal grâce à une meilleur connaissance des mythes politiques qui les ont inspirés ? Si Dumézil a principalement étudié l'imaginaire des peuples indo-européens, n'est-il pas possible d'appliquer la logique des trois fonctions à l'étude du monde réel et présent ?

  • Dans son grand et fameux Dictionnaire de la langue française (1863- 1872), Émile Littré avait compilé l'ensemble des locutions, dictons, proverbes, etc. ayant trait au rapport de l'homme à l'animal, expressions extraites de cet étrange « grand Bazar de la Charité verbale » qu'est la « sagesse populaire ». Heureuse définition issue de la plume de Jean-Paul Colin, auteur de cet ouvrage rassemblant, suivant l'ordre alphabétique, ce florilège de phrases oubliées qui éclairent, à leur façon, l'évolution du regard de l' « humain » sur la « bête », regard qui en dit largement autant sur les travers de l'homme que sur les comportements animaliers, à la manière symbolique de la fable anthropomorphique (Ésope, La Fontaine, Desnos...).
    Le lecteur, en parcourant cette anthologie, sera certainement frappé par la singularité, voire l'étrangeté - Jean-Paul Colin parle à juste titre de « curiosités verbales » - de nombreuses expressions. Ainsi : « être blanc comme un cygne qui casse des noix » ; « cette femme commence à sentir des mouches » ; une « malbête » ; « laid comme un magot », ou le superbe « il faudra que la gueule du juge en pète »... Le sens (souvent impossible à deviner) de ces formules pittoresques nous est donné par Littré avec sa légendaire précision définitionnelle, et leur saveur illustrée par Valentin Besson, dont les croquis couleurs allient à la virtuosité du trait, une malice et un humour qui auraient certainement arraché un sourire bienveillant au visage d'Émile, « sérieux comme un âne qu'on étrille ».

  • Le grec et le latin n'irriguent pas seulement notre culture littéraire et artistique. Ils ont aussi, chacun à leur façon, construit notre langue.
    Connaître les racines grecques et latines, c'est découvrir un trésor en accédant aux sources d'une multitude de mots du français courant et du vocabulaire technique et scientifique. C'est aussi comprendre comment se créent les mots nouveaux qui enrichissent chaque jour le français. C'est ainsi que ces langues dites anciennes prennent une part active à notre modernité.
    Un classement clair, l'humour mêlé à la rigueur linguistique, quelques défis ludiques lancés au lecteur font de ce livre un ouvrage de référence accessible à tous et facile à consulter grâce à un double index (mots et racines).

empty