Errance

  • Cet ouvrage propose une enquête passionnante : partir des langues vernaculaires actuelles du Maghreb pour essayer de démêler l'écheveau des origines de ces dialectes, retrouver l'ancêtre commun de tous ces mots. Pour ce faire, l'auteur adopte une position originale : elle se base sur les mots de la cuisine, les recettes traditionnelles transmises oralement de mère en fille, et qui conservent en leur sein le socle millénaire dont ils sont issus. À travers les mets et les mots, elle entreprend donc un véritable cheminement de paléontologie linguistique.

  • Ce livre se veut, plus qu'une collection d'étymologies insolites ou cocasses, une introduction aux études indo-européennes démontrant que l'origine de notre patrimoine abstrait et la formation de nos concepts s'enracinent bien au-delà de l'Antiquité.
    En effet, le concept d'indo-européen évoque pour la plupart d'entre nous un passé obscur, incertain et controversé. Notre conscience des origines linguistiques et culturelles s'arrête souvent à l'horizon absolu de Rome et de la Grèce.
    Pourtant, la découverte et l'étude scientifique, au début du XIXe siècle, du sanskrit, puis sa mise en rapport avec les langues classiques, latin et grec, ainsi qu'avec le reste des langues de l'Europe - celtiques, germaniques, baltes, slaves, etc. -, ont produit cette conclusion nécessaire de l'existence d'une langue commune. Cette dernière est dite conventionnellement «indo-européenne», et d'elle sont dérivées, par une tradition ininterrompue, un grand nombre de langues actuelles.
    Cet ouvrage présente ainsi 100 mots ou racines indo-européennes aboutissant à 800 mots ou noms propres du français contemporain, en en montrant le cheminement jusqu'à nos jours par les intermédiaires historiques que sont le latin, le grec, le germanique, le gaulois et, pour quelques cas, le sanskrit, l'iranien, ou le slave.

  • Les noms de lieux ont une histoire que la toponymie a pour but d'expliciter. Ils sont, d'une part, les précieux témoins linguistiques des relations entre l'homme et son milieu, retraçant par exemple ses efforts incessants pour mettre en valeur la terre, maîtriser la nature, développer les industries locales. Ils sont également les vestiges de certaines pratiques culturelles et cultuelles, et ont parfois conservé le souvenir d'une peuplade qui occupait un territoire, du fondateur d'une cité ou du propriétaire d'un domaine. Inscrits dans le temps, les noms des villes et des villages, de régions, à de montagnes et de rivières, et même de parcelles appartiennent à une langue et un espace géographiques donnés (gaulois, gallo-romain, germanique, français, ou langue régionale. Nos cartes actuelles, riches de ces superpositions, deviennent des livres d'histoire à découvrir, à parcourir. Le mode d'emploi de cette branche de la linguistique nous est fourni ici, afin que nous puissions comprendre comment elle s'est progressivement élaborée et constituée en tant que domaine de recherche spécifique, avec ses exigences propres, ses méthodes, ses outils ; ses débats et ses relations avec d'autres disciplines (l'histoire, l'archéologie, etc.)...

  • 2015/2016

    Collectif

    Wekwos 2 poursuit sa mission d'étude de la grammaire comparée indo-européenne, associant linguistique et histoire des religions en un même espace de liberté et de dialogue.

  • Marianne Mulon, archiviste-paléographe, a créé, puis dirigé pendant plus de trente ans le Centre d'Onomastique des Archives nationales, à Paris.
    Là s'est accumulée, au fil des années, toute une documentation, à laquelle faisaient appel les chercheurs aussi bien que le grand public. Et chaque fois c'était, pour Marianne Mulon, l'occasion de s'interroger sur bien des aspects de l'onomastique, discipline qui s'attache à l'étude des noms de lieux et des noms de personnes. Dans ce volume sont rassemblés des articles ou chroniques qu'elle a consacrés aux noms de famille.
    Tour à tour sont évoqués : le temps qui passe, les activités des hommes, les témoignages de la géographie linguistique, l'écho des grands faits de l'histoire, l'étroite interpénétration des noms de personnes et des noms de lieux. Promenons-nous dans ce domaine très particulier du langage, qui nous transmet, à travers des mots oubliés, le souvenir de la vie d'antan.

  • WEKWOS N° 1

    • Errance
    • 24 Juin 2016
empty