Religion & Esotérisme

  • L'archéologie biblique est devenue un champ de mines en passe de faire exploser toutes nos représentations traditionnelles et notre lecture de la Bible. Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman ont, dans La Bible dévoilée, décrypté les découvertes les plus récentes qui bouleversent notre connaissance des origines de la Bible.
    Avec ce nouvel ouvrage, ils rouvrent le dossier de la légende royale et messianique de David et de son fils Salomon qui s'est répandue dans l'ensemble du monde occidental, sous les traits de valeureux guerriers et conquérants, d'amants légendaires, de poètes visionnaires, de bâtisseurs pionniers et de modèles d'autorité politique.
    Les dernières découvertes archéologiques ébranlent ces images. Le David de l'histoire, au Xe siècle avant notre ère, n'est que le chef de bande d'une petite localité appelée Jérusalem, Goliath pourrait avoir été un mercenaire grec, Salomon n'a probablement pas construit le célèbre Temple de Jérusalem... La légende de ces rois mythiques prend de l'ampleur à partir de la fin du VIIIe siècle, dans un monde tiraillé entre les nationalismes conflictuels et un empire mondialisé en pleine effervescence. David et Salomon deviennent alors des messies, des symboles d'espoir pour le judaïsme mais également pour le christianisme et toute l'histoire religieuse et politique de l'Occident.

  • C'est à relire la Bible en la confrontant aux découvertes de l'archéologie et aux inscriptions que nous invite cet ouvrage. Déluge, exil en Égypte, conquête de Canaan, formation des royaumes d'Israël, destruction du temple et déportation des Juifs à Babylone : tous ces récits ont des échos dans l'histoire du Proche-Orient.
    Mais la Bible ne se soucie pas de relater les faits et les mentalités selon une chronologie cohérente, elle les inscrit et interprète dans la perspective de l'alliance entre Yahweh et son peuple. En ce sens, la Bible hébraïque révèle d'abord l'état d'esprit de la communauté qui lui a donné sa forme définitive à l'époque perse : de retour à Jérusalem, les Judéens, qui n'ont plus ni roi ni terre, se définissent par rapport à Yahweh, roi de l'univers et Dieu unique. Toute l'histoire du peuple - qui remonte à la création du monde et se reconnaît dans un ancêtre, Abraham - est alors réécrite à la lumière de l'exil à Babylone, ultime châtiment que Dieu lui a imposé pour le punir de son infidélité. La repentance seule permettra de renouer l'alliance. La Bible, histoire sainte, est une « théologie de l'histoire ».

empty