• Le droit est une forme d'ordonnancement social qui a envahi la modernité, dont il est rapidement devenu une bannière. Et c'est une forme inventée par les Romains.
    Aldo Schiavone reconstruit ce processus fondateur complexe, dont il suit la trace à travers les siècles, des origines les plus reculées jusqu'au seuil du monde tardo-antique. Le résultat est une vasque fresque historique et un essai rigoureux d'interprétation sur les traits fondamentaux de la machine juridique occidentale, et du discours qui s'est construit autour d'elle : le formalisme, la prétendue neutralité, les rapports avec le pouvoir politique. Milieux, personnages, cadres conceptuels, idéologies ayant marqué notre histoire sont analysés en un contrepoint constant entre antique et moderne, entre pensée romaine et tradition européenne.
    />

  • Pourquoi l'Empire Romain, malgré son opulence et sa puissance militaire, s'est-il effondré ? - Existe-t-il des liens réels entre l'Empire Romain et l'Occident Moderne, dont le développement n'a pu se faire dans la continuité directe de cet Empire brisé? En se fondant sur l'analyse économique et politique, l'auteur mène une enquête passionnante et lumineuse sur l'épanouissement puis la chute de cet immense empire qui a fasciné et influencé toute l'histoire de l'Occident.

  • En 73 av. J.-C., Spartacus, captif de guerre thrace devenu esclave des Romains, s'évade de sa caserne de gladiateurs à Capoue et met sur pied une véritable armée d'esclaves qui tiendra en échec l'armée romaine jusqu'en 71, où Spartacus, vaincu, meurt au combat.
    L'auteur retrace cette aventure qui a profondément marqué l'histoire romaine, en associant la narration à l'analyse politique et économique de la société romaine.
    Le livre se divise en trois chapitres chronologiques : I. Le fugitif - II. Le condottiere - III. Le vaincu

empty