• Merceries, pâtisseries, cordonneries, commerces de lingerie, droguistes, confiseries, marchands de cannes ou de parapluies, coutelleries. ces maisons de confiance ont conservé leur décor et leur âme dans un monde qui ne s'en soucie ordinairement guère.
    Depuis combien de temps sont-elles là ? On se perd dans le décompte des générations qui se sont succédé derrière les comptoirs lustrés de ces boutiques tant elles semblent s'inscrire depuis toujours dans le paysage parisien.

    Haberdasheries, gourmet pastry and sweet shops, lingerie boutiques, hardware stores, cobblers, cutlery, umbrella and cane stores. these trusted institutions have managed to save their souls and original décor, against all odds. It's easy to lose count of how many years they have been going, or how many generations have worked behind the shiny counters of these boutiques that have always been part of Paris' landscape.

  • Simples bistrots ou établissements prestigieux, les restaurants « historiques » de Paris ne se résument pas à une carte, aussi savoureuse soit-elle. En passant leur seuil, le convive d'aujourd'hui sent encore la présence de ceux qui l'ont précédé : forts des Halles, maquignons des abattoirs de la Villette, demi-mondaines des boulevards, encyclopédistes des Lumières où affairistes de la place de la Bourse. Leurs ombres peuplent toujours de merveilleux décors sur lesquels le temps n'a pas eu de prise.

    Simple bistros or famous institutions, Paris's «historic» restaurants are more than their menus, however enticing these may be. When today's diners walk through their doors, they sense that they join a long line of predecessors who vary according to the district: the market workers at Les Halles, the livestock dealers at the La Villette abattoirs, the ladies of ill repute on the boulevards, the erudite writers of the Enlightenment, or the bustling businessmen at the Place de la Bourse. Their shadows still lurk in the splendid décors on which time has no hold.

  • Entre la floraison des vide-greniers sur les trottoirs parisiens et le marché permanent des sites spécialisés ou généralistes, les antiquités d'aujourd'hui ne ressemblent pas à celles d'hier. Les appartements ont rétréci et les goûts évolué, délaissant les meubles du XVIIIe ou du XIXe siècle, les argenteries de famille, la peinture ancienne... pour privilégier les pièces vintage, les collections pointues ou les petits riens qui peuplaient l'univers quotidien de nos grands-parents.

    Les nouveaux antiquaires se sont adaptés à la donne du jour, présentant dans leurs boutiques de merveilleuses collections : petites voitures, dentelles anciennes, jukeboxes et vinyles, mobilier bistro, figurines publicitaires... Tenues par des passionnés, ces échoppes greffées sur le passé ont tous les charmes, à commencer par celui de nous offrir un formidable voyage dans le temps.

empty