• « L'art brut, c'est l'art brut et tout le monde a très bien compris. Pas tout à fait très bien ? », écrivait Jean Dubuffet en 1947. Le peintre ne croyait pas si bien dire : soixante-dix ans plus tard, son concept continue de faire problème. Mais n'est-ce pas la visée même d'un concept, et la preuve de son efficacité pérenne ?
    C'est l'histoire de ce concept que révèle le présent ouvrage, démontrant que l'art brut ne se réduit pas à un label à apposer sur des productions artistiques dues à des internés asilaires, à des adeptes du spiritisme et autres autodidactes. Si l'art brut a permis de donner le statut d'oeuvres d'art à des objets considérés comme marginaux dans le champ de l'art, il condense avant tout la volonté de penser l'art autrement.
    L'art brut puise son sens au coeur de la foisonnante production écrite de Jean Dubuffet. C'est dans la faille de la parole du fou, de l'exclu, de l'inculte que s'invente le discours sur l'art radicalement subjectif de l'artiste. Et ce que l'art brut révèle, au-delà d'une théorie de l'art aux allures de fiction, c'est Dubuffet l'écrivain.

  • " L'art brut c'est l'art brut et tout le monde a très bien compris.
    " Jean Dubuffet sait de quoi il parle : c'est lui qui a inventé cette expression en 1945 pour l'utiliser au fil d'une production écrite foisonnante jusqu'en 1987. La longévité de l'occurrence mérite que l'on s'y arrête. Avec l'art brut, ce que Dubuffet a risqué, ce n'est pas la nomination d'un ensemble d'objets (réalisés par des fous, des spirites ou des autodidactes), mais celle d'une manière singulière de penser l'art.
    L'art brut est d'abord une invention poétique qui condense le fantasme d'un peintre. Si Jean Dubuffet avait été historien de l'art ou psychiatre, la richesse conceptuelle de l'art brut aurait-elle été mieux entendue? Révéler la force poétique du concept d'art brut et l'évidence de la valeur littéraire de l'écrit de peintre : tel est l'enjeu de cet essai. L'art brut est une utopie, plus que jamais d'actualité à l'heure où l'art contemporain passe pour une affaire de spécialistes, intimidante et hermétique.
    L'art brut nous rappelle que l'art, invention en " révolution permanente ", continue de surgir là où on ne l'attend pas.

  • Que serait la vie sans couleurs ? Celles-ci sont partout : autour de nous, à la ville comme à la campagne. Elles se déclinent par centaines de nuances et d'appellations. Elles se glissent dans des expressions que nous utilisons tous les jours. Elles ont une histoire, prennent un sens différent en fonction des cultures, et ont une forte portée symbolique. Entrons dans un monde de toutes les couleurs !

  • Sans le savoir, nous utilisons au quotidien le travail des designers. Entre inventeurs et artistes, ce livre permet de découvrir leur univers à travers la présentation d'objets qui ont conquis le monde.
    À travers les histoires de la chaise Panton, de la fourchette Goldfinger, du stylo Bic, du Stabilo, de l'aspirateur Dyson, et d'autres objets du quotidien, cet ouvrage évoque les différentes questions qui, entre fonction et esthétique, se posent au designer.
    Un album pop qui permettra au lecteur de regarder les objets et meubles qui l'entourent d'une manière différente.
    POINTS FORTS - Un angle novateur : partir de l'objet, pour comprendre que cet art réputé «branché» et réservé aux initiés n'est pas si éloigné de notre quotidien.
    - Un objet original et élégant, sublimé par l'univers graphique de Stéphane Kiehl.

  • Une enquête passionnante dans les coulisses de l'art !
    Qu'est-ce qu'un auteur ? Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ? Comment distinguer le faux de l'authentique ? Peut-on librement copier, reproduire ou modifier un tableau ? Un ready-made est-il une oeuvre d'art ? À ces grandes questions esthétiques et philosophiques, il existe des réponses. juridiques ! Plusieurs procès ont en effet dû trancher ses problèmes, à partir de cas souvent surprenants. Les empaquetages de Christo sont-ils des oeuvres protégeables ? Le peintre Whistler pouvait-il refuser de livrer une oeuvre commandée ?
    A-t-on le droit d'embrasser un tableau de Cy Twombly ? À partir d'une sélection d'affaires, célèbres ou méconnues, cet ouvrage montre comment le droit est amené à donner sa propre définition de l'art.

empty