• «Pays coloré», «pays aux mille visages», «terre indienne», «terre maya»... sont autant d'expressions que l'on emploie pour qualifier le Guatemala. En effet cette région du monde, blottie au coeur du continent américain, dispose d'atouts majeurs. Elle abrite une faune et une flore particulièrement riches et diversifiées ; ses paysages sont variés et souvent grandioses. De plus, elle peut s'enorgueillir de son patrimoine architectural et artistique d'époques précolombienne, coloniale et contemporaine. Partir à la découverte du Guatemala, c'est à la fois sillonner un pays profondément attachant - à la rencontre du folklore, de l'artisanat, de la musique et de la ferveur religieuse des populations amérindiennes - et entreprendre un formidable voyage dans le temps, sur les traces des anciennes civilisations. L'auteur nous convie ainsi à une plongée dans le passé précolombien du Guatemala, à travers la visite d'une dizaine de sites archéologiques - olmèques, mayas, toltèques, aztèques - dont certains, comme Tikal et Quirigua, sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

  • Le patrimoine archéologique du Mexique ne cesse de s'enrichir au fil des années et au gré des découvertes. À travers l'étude de plus d'une dizaine de sites préhispaniques, parmi les plus emblématiques, l'auteure nous invite à découvrir la diversité des vestiges matériels laissés par les Olmèques, Zapotèques, Mayas et autres Aztèques. Ces civilisations, qui ont fleuri entre 1300 avant J.-C. et la Conquête espagnole (1519-1521), nous ont légué un héritage singulier. Toutes sont parvenues à un très haut degré de développement dans des domaines aussi variés que l'urbanisme, l'architecture, l'art et le champ intellectuel. Plus que tout autre pays d'Amérique latine, le Mexique, que l'on aime qualifier de « terre indienne », apporte un profond dépaysement au voyageur. Son histoire est fascinante.
    Caterina Magni, spécialiste des Olmèques, la première des hautes civilisations de l'ancien Mexique, a notamment publié Les Olmèques. La genèse de l'écriture en Méso-Amérique aux éditions Errance (2014). Ses recherches portent principalement sur la religion, l'iconographie et les codes scripturaux.

  • Une synthèse sur l'écriture olmèque et son difficile déchiffrement.

  • Les travaux sur la culture olmèque ne se sont développés qu'au cours du XXe siècle et nos connaissances sur ce sujet restent encore très fragmentaires.

  • Seule une vision globalisante, fondée sur les données archéologiques et les vestiges artistiques, peut nous permettre de reconstituer la symbolique olmèque, fondatrice des civilisations de la Méso-Amérique, dans ses relations avec la religion et l'organisation sociale, les modes de penser et les rituels. Le livre de Caterina Magni, plus de vingt ans après celui de Jacques Soustelle, fait état des dernières recherches et apporte une forte contribution à notre connaissance de ce monde englouti.

empty