Infolio

  • L'architecture, dispositif matériel par excellence, constitue un puissant moyen de représentation de la société. Elle fonctionne comme une fabrique d'image, oscillant constamment entre récit politique et storytelling publicitaire, entre descriptif et performatif. A ce titre, elle participe à l'histoire du temps présent.
    Les auteurs de cet ouvrage analysent l'objet-architecture à travers une série de réalisations de ces quarante dernières années. De la pratique professionnelle aux stratégies d'acteurs, des représentations aux projets construits, ils montrent que l'instrumentalisation de l'architecture en tant qu'outil de communication traduit l'esthétisation populiste du politique et nous donne, de ce fait, une clé pour comprendre la post-modernité.

    Sous la direction de Federico Ferrari. Contributions de Olfa Bohli Nouri, Margaux Darrieus, Anne Debarre, Valery Didelon, Soline Nivet, Michela Rosso, Paola Scala, Léa-Catherine Szacka.

  • Réflexions croisées sur le rôle moteur de la vision utopiste chez les constructeurs et urbanistes du 20e siècle. Du micro-modèle fourni à Le Corbusier par La Chaux-de-Fonds aux réalisations monumentales du monde post-colonial et globalisé, comment le projet utopique entre en résonnance avec le monde historique.

  • Paris-Londres

    Collectif

    Description des rapports entre Paris et Londres sous l'angle de l'architecture et de l'urbanisme, entre la fin du xviie siècle et la première moitié du xxe siècle. L'expansion démographique et le développement industriel ont déterminé, dans les deux cités, des attitudes et des choix qui se reflètent, s'influencent ou s'opposent constamment.

  • Réalisé en collaboration avec les meilleurs chercheurs des domaines abordés, le catalogue Les Celtes et la monnaie : des Grecs aux surréalistes a pour dessein d'expliquer à un large public l'apparition de la monnaie chez les Gaulois et son évolution à travers les siècles. Influencés d'abord par les modèles grecs puis romains, les Celtes ont su exprimer l'intensité et la complexité d'un art unique sur leurs pièces. Les surréalistes, et notamment André Breton, nourrissent une véritable fascination pour cette iconographie monétaire gauloise qu'ils découvrent dans les années 1950. Afin de mettre en lumière ces oeuvres d'art méconnues, l'ouvrage s'articule en cinq parties, comme autant de temps forts qui ont rythmé l'histoire du monnayage en Gaule et sur le Plateau suisse. Exposition au musée cantonal d'archéologie et d'histoire, Lausanne, du 1er septembre au 12 novembre 2017.

  • La modernité a voulu transformer le logement en machine à habiter : habitants des logements de masse et savants ont vite compris que ça ne marchait pas ainsi. Architectes et urbanistes ont eu besoin des lumières des sciences humaines pour comprendre que le rapport des hommes à leur habitation était complexe, fait de nécessités mais aussi de désirs, d'images, d'affects. Les dix contributions ici réunies font le point sur l'étude des relations entre la personne et son environnement, dans une perspective interdisciplinaire. Elles montrent pourquoi et comment les approches innovantes sont désormais nécessaires. L'enjeu est la qualité de vie d'une bonne partie de l'humanité.

  • FACES N.74 ; GranTicino

    Collectif

    Le magazine Faces revient avec un numéro consacré au canton du Tessin afin de nous faire découvrir celui-ci avec un nouveau regard. En effet, depuis vingt ans, cette région est devenue le creuset d'un enseignement de l'architecture: Accademia di architettura, Archivio del Moderno (où sont déposés bon nombre des fonds des architectes tessinois) et seminario de Monte Carasso constituent des lieux où étudiants et chercheurs se confrontent à la problématique territoriale et urbaine.

    En effet depuis la fin des années 1950, l'architecture a fondu ces deux notions dans des objets qui tentent de transcender le strict programme pour raconter autre chose qui relève du mythe de la ville et du territoire géographique - la constitution d'objets affichant des formes claires reste un a priori central de l'approche architecturale tessinoise. La posture de «résistance» vis-à-vis de la réalité et, pourrait-on dire, de la banalité diffuse produite par le mitage urbain du fond de vallée au cours de ces vingt dernières années, est donc un trait caractéristique de la production architecturale tessinoise «critique» de hier comme d'aujourd'hui.

    Sommaire.
    Article de fonds trilingue (italien, français et anglais) de Nicola Pavone - Dossier thématique sous forme de leporello, travelling chronologique du Tessin imaginé par certains architectes de 1960 à nos jours - Article sur l'évolution urbaine du canton par le professeur Torricelli - Article sur l'enseignement de l'architecture avec les expériences de Pedrozzi et un hommage au workshop de Montecarasso monté par Snozzi - Article sur la conservation patrimoniale du cinéma Plaza de Genève par Philippe Meier et Tarramo Broenimann - Article sur l'architecture infrastructurelle de Cedric Price par Maud Nys - Hommage à Gilles Barbey de Jacques Gubler.

  • Le Haut Moyen Âge, c'est quand? Où habitaient les gens? Quelle langue parlaient-ils? etc.
    Cet ouvrage accessible à tous, écrit dans un langage clair, sans terminologie compliquée ni jargon scientifique, nous permet de plonger dans cette période fascinante. Il est divisé en sept chapitres qui comprennent chacun un texte principal, éventuellement complété par des encadrés sur des thèmes particuliers. Des textes plus courts, appelés «Sous la loupe», présentant des sites ou des découvertes particulières, auxquels il est possible de faire référence tout au long de l'ouvrage, terminent chacun des chapitres. Tous les textes sont rédigés par des spécialistes: archéologues, historiens, historiens de l'art, géologues, numismates etc. Comme dans l'ouvrage Des Alpes au Léman, des images mettant en scène les objets et les personnages évoqués dans les textes viennent compléter l'ouvrage.

    Sous la direction de Justin Favrod et Lucie Steiner.

  • Cet ouvrage très richement illustré est dédié à l'histoire de la vigne et du vin dans l'Antiquité. 30 spécialistes abordent le sujet sous tous ses aspects : les origines et la mythologie du vin, la production, la consommation, le vignoble gaulois, les cépages, le vin de l'Italie romaine...

  • Ce livre donne la parole à des architectes, artistes, paysagistes et théoriciens de l'art qui ont expérimenté la possibilité de rencontres et croisements entre cinéma, arts technologiques et architecture. Il soumet deux interrogations à la discussion :
    - comment les arts technologiques et le cinéma peuvent-ils transformer le projet territorial en un processus indissociable de la société dont il émane et à laquelle il s'adresse ?
    - comment la pensée des territoires peut-elle participer au renouvellement des arts technologiques ?
    Les enjeux politiques et écologiques des territoires contemporains nous forcent à inventer des stratégies de projets originales pour susciter de nouveaux imaginaires, tout en demeurant au plus près de la vie et du réel.

    Une réflexion pluridisciplinaire sur l'espace, sa perception et sa représentation, à la pointe de la pratique et des préoccupations contemporaines, avec une iconographie passionnante.

  • Érigé à la vieille de la Réforme par les derniers évêques de Lausanne issus de la famille de Montfalcon, le portail occidental de la cathédrale de Lausanne a été reconstruit entre 1892 et 1909. Cet ouvrage collectif, dû à des historiens et historiens d'art, évoque les temps forts d'une histoire longue de cinq siècles : l'oeuvre sculptée gothique du 16e siècle et son iconographie, son déclin au fil du temps et les moyens mis en oeuvre pour lui redonner vie, au tournant du 20e siècle, dans une démarche inspirée par Viollet-le-Duc. Une intervention controversée tout au long du chantier, qui a malmené le sculpteur vaudois Raphaël Lugeon, cheville ouvrière du projet dont la carrière est retracée ici. Richement illustré, cette publication de la série des Documents du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire est destinée à un large public.
    Exposition au musée cantonal d'archéologie et d'histoire, Lausanne, du 1er septembre au 12 novembre 2017.

  • Révéler les invisibles

    Collectif

    • Infolio
    • 20 Avril 2017

    Une collection de musée se partage avec le plus grand nombre ; c'est l'idée qui sous-tend cet ouvrage. Chaque collaborateur du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire (MCAH), situé à Lausanne, a choisi des pièces des collections qui l'émeuvent, l'intriguent ou lui semblent incontournables. De courtes notices racontant chacune une histoire sur 137 objets ont été ainsi rassemblées, mettant en lumière leur importance pour l'Histoire du Canton de Vaud, du Paléolithique à nos jours. Plutôt que de les organiser chronologiquement, ces fragments d'histoire ont été répartis dans quatre chapitres correspondant chacun à une période de la vie du MCAH, entre 1852 et 2015.

    Chaque page du livre révèle ainsi les collections du MCAH sous un jour nouveau, par les mots, mais aussi par l'image, grâce aux magnifiques photographies d'Yves André qui a assuré la couverture photo de l'ouvrage. Objets découverts dans les fouilles archéologiques, objets historiques et ethnographiques donnés ou achetés sont rendus visibles, afin que chacun puisse poser sur eux un regard profondément renouvelé.

    Textes: Lionel Pernet, Pierre Crotti, Jérôme Bullinger et Claire Huguenin (directeur et conservateurs du MCAH). Photographies: Yves André.

  • Erétrie est l'une de ces cités qui ont fait la grandeur de la Grèce antique. La ville a conservé d'importants vestiges, dont plusieurs chefs-d'oeuvre artistiques. Depuis 1964, des archéologues suisses en poursuivent l'exploration commencée il y a plus d'un siècle. De ces recherches, menées en étroite collaboration avec les autorités grecques, est né le projet d'offrir pour la première fois au public un aperçu de la vie d'une cité grecque à travers quelque 500 objets de prestige et de la vie courante.

  • Aux IIe et IIIe siècles après J-C, des ateliers de potiers localisés dans la moyenne vallée du Rhône ont produit des vases en terre cuite remarquables par leurs décors.
    Il s'agit de médaillons moulés, qui par la diversité des sujets et la qualité iconographique tranchent nettement sur les productions de cette époque. Cet ouvrage constitue le prolongement de l'exposition Images d'argile, images de papier, présentée en 2004 au musée de Saint-Romain-en-Gal. Les vases à médaillons constituent un précieux témoignage sur l'art des provinces romaines. Ils montrent que loin de Rome, les Gaulois avaient une connaissance approfondie de la mythologie, dont ils ont représenté des épisodes rarement évoqués dans les textes.
    A travers ces images d'argile, le lecteur découvrira la richesse insoupçonnée d'une culture populaire.

  • Contributions réunies et éditées par Sandrine Vuilleumier et Pierre Meyrat.

    Le présent volume rassemble vingt-sept contributions qui rendent hommage au professeur Michel Valloggia, titulaire de la chaire d'égyptologie à l'Université de Genève, de 1989 à 2008. Les signataires de ces textes sont des compagnons de route, des collègues et d'anciens étudiants qui présentent ici des contributions originales en lien avec leurs sujets de prédilection. Manière aussi de refléter le vaste éventail des intérêts du dédicataire et de couvrir une période qui va du Prédynastique aux époques tardives, avec un point fort sur l'Ancien Empire.
    En compagnie d'un chien plutôt court sur pattes, on analysera un fragment de linceul décoré, on examinera des empreintes à l'ombre des oasis et on retrouvera une pièce d'identité abandonnée sur les rivages de la mer Rouge - pour ne mentionner que quelques-unes des enquêtes jalonnant les pérégrinations du voyageur sur les pistes du désert...

    Sur les pistes du désert, un parcours de découvertes à travers le temps, en 27 contributions égyptologiques originales.

  • Retrouver les traces des jardins antiques s'avère une entreprise délicate. Certes, les philologues disposent de nombreuses sources, en grec et en latin, qui en livrent une première impression. Les archéologues, toutefois, éprouvent souvent des difficultés à mettre en évidence leurs vestiges. En partant à la recherche des jardins antiques, il faut être conscient de leurs fonctions multiples : potager, jardin d'agrément, verger, vigne, parc, bois sacré, jardin funéraire, etc. De plus, la création et l'utilisation des jardins varient selon les différentes cultures antiques (grecque, romaine ou celtique). Des membres de l'Institut d'Archéologie et des Sciences de l'Antiquité de l'Université de Lausanne proposent une approche pluridisciplinaire qui révèle l'état de nos connaissances sur les jardins antiques.

  • L'esprit des villes 2014

    Collectif

    • Infolio
    • 23 Janvier 2014

    Revue annuelle d'architecture dirigée par Thierry Paquot.
    La planète s'urbanise. Le rendez-vous annuel que veut être L'esprit des villes veillera à associer toutes les disciplines et indisciplines, tous les points de vue, tous les genres dans un objet résolument non académique, une "revue-ville" dans laquelle on se baladera et cueillera études et informations, découvertes et expériences, enthousiasmes et colères, combats et utopies, et ce à l'échelle planétaire.

  • Architecture et cinéma

    Collectif

    • Infolio
    • 17 Septembre 2015

    Parce que le cinéma comme l'architecture participent d'une expérience esthétique collective, l'école nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais revient sur quelques-unes des correspondances qui peuvent rapprocher ces deux arts. Films de la Nouvelle Vague, cinéma asiatique, films d'avant-garde et expérimentaux, fictions hollywoodiennes et de science-fiction, documentaires : autant d'ouvres cinématographiques que l'on interrogera pour leurs visions de métropoles génériques, leurs capacités d'observation de la vie quotidienne, leurs critiques du réel, leurs dimensions fictionnelles et oniriques.

    Collectif sous la direction de Nasrine Seraji et Jessie Magana.
    Contributeurs : Jean Attali, philosophe / Alain Bergala, enseignant, essayiste, scénariste et réalisateur de cinéma, commissaire d'expositions / Frédéric Biamonti, diplômé de Sciences-Po, producteur de documentaires / Patrick Bouchain, architecte et scénographe / Ian Christie professeur au Birkbeck College à Londres / Jac Fol, philosophe, architecte, professeur à l'ENSA Paris-Malaquais, membre du LIAT / Jean-Michel Frodon, journaliste, critique, enseignant et historien du cinéma / Stéphane Füzesséry, professeur agrégé d'histoire et architecte / Amos Gitai, cinéaste israélien / Henri Herré, cinéaste de fictions avec un fort tropisme architectural / Jacques Kébadian, réalisateur de documentaires / Bertrand Lamarche, artiste plasticien, enseignant à l'ENSA Paris-Malaquais / Caroline Maniaque, enseignante à ENSA Paris-Malaquais, chercheure au laboratoire IPRAUS / Laurent Mannoni, directeur scientifique du patrimoine de la Cinémathèque française / François Penz, architecte, enseigne à la faculté d'architecture et d'histoire de l'art de Cambridge / Serge Toubiana journaliste et critique de cinéma, directeur de la Cinémathèque française / Bernard Tschumi, architecte franco-suisse, professeur à la Graduate School of Architecture de l'université Colombia, à New York.

  • Ce troisième numéro rend compte des découvertes effectuées en 2014-2015 par le Service cantonal d'archéologie de Genève, déclinées en neuf études détaillées et onze notices brèves.

  • De l'automne 2009 au printemps 2013, s'est déroulée à Genève la première fouille archéologique d'un village lacustre immergé: le site du Plonjon, occupé pendant la période du Bronze final il y a environ trois mille ans. Les résultats scientifiques obtenus lors de ces recherches livrent une image très différente des traditionnelles «stations lacustres» découvertes au milieu du XIXe siècle. Les conditions de la fouille de sauvetage ont constitué un défi permanent pour faire parler les vestiges enfouis sous le sable. À la suite de ces travaux, l'occupation du village peut être suivie sur plus de deux siècles, lors d'une période prolongée de bas niveau du Léman. Les objets archéologiques récoltés, notamment ceux en bronze, nous révèlent l'habileté étonnante des artisans métallurgistes qui ont produit outils, armes et bijoux. Ils témoignent d'une maîtrise technique remarquable et d'une finesse surprenante de leurs décors. D'une certaine manière, par sa situation, sa taille et la durée de son occupation, le village du Plonjon préfigure déjà la ville dans laquelle nous vivons aujourd'hui.

  • D'une façon générale, on considère que les surélévations participent aux objectifs d'intensification du renouvellement urbain et aux besoins de construction de logements par une densification des tissus bâtis existants. En effet, longtemps envisagées comme une question purement architecturale, tout au plus technique, les surélévations sont de nos jours perçues comme un exercice complexe qui implique des approches multiples et pluridisciplinaires.

    Cet ouvrage vise à faire un « arrêt sur image » sur les surélévations, notamment en mettant l'accent sur la spécificité genevoise en la matière. Sans prétendre épuiser ici la complexité des questions posées, sont abordés des points de vue variés et complémentaires par la plume de plusieurs auteurs et un entretien avec des magistrats genevois, entre lesquels s'intercale l'illustration de certaines réalisations récentes (et moins récentes) dont la qualité urbanistique et architecturale donne le ton de ce qui se fait « au-dessus des toits » à Genève et ailleurs.

  • Le monde rural en général - et les campagnes de la Gaule romaine en particulier - a longtemps été le parent pauvre de l'histoire antique. Toutefois, il ne peut y avoir de cités prospères sans un arrière-pays lui aussi florissant et bien organisé. Il ne faut jamais oublier que la civilisation romaine possède un caractère foncièrement rustique.
    C'est tout l'enjeu de cet ouvrage. La société Archeodunum a décidé de contribuer, à sa manière, sous la forme d'une publication scientifique, à l'enrichissement de nos connaissances du monde rural gallo-romain en publiant une série d'études concernant les fouilles qu'elle a menées au cours de ces 10 dernières années en milieu rural.

    Introduction: Alain Ferdière. Articles: Maxence Segard, Jérôme Grasso, Bastien Julita, François Menna, Julien Collombet, Yannick Teyssonneyre, Julien Bruyère, Hatem Djerbi, Bertrand Bonaventure, David Baldassari, Damien Tourgon.

  • L'urbanisation est d'abord une localisation, c'est-à-dire une occupation du sol, d'où la réflexion de Vincent Renard sur le foncier, les formes de propriété, la spéculation, les usages, etc. Mais l'urbanisation n'est pas figée, les citadins circulent et sont réseautés, c'est ce qu'explore Jean-Marc Offner en constatant que nous assistons à la fin du modèle unique et que nous entrons dans une nouvelle ère des mobilités, marquée aussi bien par les économies d'énergie que par la multiplication des échanges. Les formes de l'urbanisation planétaire génèrent plus ou moins d'exclusions et de ségrégations qui se traduisent par de l'insécurité ou de la sécurité, ce qu'explore Sophie Body-Gendrot. Il serait absurde de nier le réchauffement climatique, la future pénurie d'énergie fossile, la surconsommation de matières premières aux réserves limitées, etc., d'où la nécessité d'imaginer d'autres architectures, d'autres paysages, ce à quoi s'exerce Frédéric Bonnet. La prise en compte de la question environnementale change le paradigme sur lequel reposait l'urbanisme productiviste, Chris Younès esquisse ces nouveaux milieux urbains dans lesquels nous sommes appelés à bâtir notre demeure. Mais vivre ensemble exige des accords et des désaccords, ce qu'on nomme « la politique » : quelles en sont les territorialités, réelles ou virtuelles ? Ce dernier sujet est traité par Thierry Paquot.
    Six thèmes, six auteurs pour comprendre l'urbanisme et le repenser à l'heure de l'impératif écologique et de la configuration d'aires numériques inédites. Une démarche rétroprospective qui combine ce que le passé nous révèle et ce que le futur nous inspire.

    Une réflexion de fond par les meilleurs spécialistes sur un sujet d'actualité.

    Contributions : Sophie Body-Gendrot, Frédéric Bonnet, Jean- Marc Offner, Thierry Paquot, Vincent Renard et Chris Younès.

empty