Flammarion

  • Dans ce livre, les bateaux naviguent ; les vagues répètent leur chanson ; les vignerons descendent des collines des Cinque Terre, sur la Riviera génoire ; les olives sont gaulées en Provence et en Grèce ; les pécheurs tirent leurs filets sur la lagune immobile de Venise ou dans les canaux de Djerba ; des charpentiers construisent des barques pareilles aujourd'hui à celles d'hier.

  • L'auteur définit la civilisation en référence à l'espace, à la société, à l'économie et aux mentalités collectives. Tour à tour sont présentées les civilisations de l'islam, de l'Afrique noire, de l'Extrême-Orient et de l'Occident.

  • En trois conférences, l'auteur présente ses conclusions sur l'histoire de l'économie occidentale et la naissance du capitalisme.

  • Les deux volumes formant le second volet de l'identité de la france - les hommes et les choses - s'organisent autour de deux thèmes, étudiés dans la longue durée : la démographie et l'économie.
    Le premier volume, en décrivant l'évolution du nombre des hommes, fait apparaître une série de france successives, différentes et semblables, heureuses ou tourmentées, au gré des fluctuations qui ont, au fil des siècles, agité les masses vivantes de notre histoire. cette relecture systématique du passé de la france est menée de la préhistoire jusqu'à nos jours. avancées et reculs, essors et rechutes se sont succédé de la gaule celtique au milieu du xive siècle, jusqu'au cataclysme démographique de la peste noire et de la guerre de cent ans qui, de 1350 à 1450 environ, fit disparaître la moitié ou plus de la population.
    Jamais plus, malgré les famines - fréquentes encore jusqu'au xviiie siècle -, malgré les guerres, la france ne connaîtra de catastrophe comparable. une ère démographique nouvelle assure désormais une montée de la population, plus ou moins hâtive, plus ou moins régulière, mais ininterrompue depuis cinq siècles. les problèmes de la france d'aujourd'hui ont d'autres noms: la dénatalité, générale en europe mais amorcée chez nous beaucoup plus tôt que chez nos voisins - une originalité à expliquer -, et l'immigration, problème brûlant.

  • Les deux volumes formant le second volet de l'identité de la france - les hommes et les choses - s'organisent autour de deux thèmes, étudiés dans la longue durée : la démographie et l'économie.
    Le second volume s'intéresse à la longue primauté de l'" économie paysanne " en france - forme d'économie globale oú la vie rurale est encore dominante par rapport à d'autres activités, industrielles et commerciales. tous les pays d'europe ont vécu, des siècles durant, en " économie paysanne " et tous s'en sont dégagés plus ou moins vite. la france plus lentement que quelques autres. cette économie de la france d'hier est d'abord présentée dans son infrastructure : la vie rurale elle-même, avec son poids démographique, les rythmes que lui impose la nature, la lente évolution de ses techniques, le rôle des nouvelles cultures importées du nouveau monde, la place respective de l'élevage, de la vigne, des céréales, de la forêt.
    Le second chapitre est consacré aux superstructures, plus sujettes au changement et aux ruptures, et montre comment les villes, l'avènement de la grande industrie, le commerce, les progrès des moyens de transport, le développement du crédit et du capitalisme modernes ont été les instruments d'une déformation progressive de l'économie paysanne. jusqu'à l'irruption d'une autre économie, et à l'émergence d'une autre france à travers les turbulences, les changements et les violences de la contemporanéité.

  • Ecrits sur l'histoire

    Fernand Braudel

    L'ensemble des textes de ce deuxième recueil d'articles de Fernand Braudel présente des contributions à ce jour inédites en langue française.
    L'ouvrage s'ouvre par une longue confidence de Fernand Braudel sur les raisons qui l'ont poussé vers l'histoire. "Ma formation d'historien" retrace l'itinéraire du jeune étudiant, agrégé à 20 ans, ébloui par la Méditerranée qu'il découvre à partir d'Alger, et rencontrant enfin l'Ecole des Annales sur laquelle l'auteur fait une mise au point définitive.
    Le long article consacré à l'histoire des prix en Europe pendant trois siècles et publié par la Cambridge Economic History en 1967 a marqué des générations d'historiens et fixé les modalités d'étude d'un des chapitres importants de l'histoire économique de l'Europe moderne.
    Les deux courtes biographies qui suivent, consacrées à Charles Quint et à Philippe II, éclairent d'un jour particulier les deux grands monarques espagnols et sont là pour montrer tout l'intérêt que Fernand Braudel portait aussi à l'histoire événementielle et au récit biographique.
    L'ouvrage s'achève avec les dix courts articles publiés dans les années 82 et 83 par le Corriere della Sera, réflexions de l'historien sur le siècle qui s'achève et sur l'actualité immédiate.
    Présentant à la fois une étude sur la longue durée et des récits biographiques, des confidences personnelles et des commentaires "à chaud" de l'actualité, ce recueil aux multiples facettes est bien le reflet de la prodigieuse curiosité d'esprit du grand historien français.

  • Dans ce livre, les bateaux naviguent; les vagues répètent leur chanson ; les vignerons descendent des collines des Cinque Terre, sur la Riviera génoise; les olives sont gaulées en Provence et en Grèce; les pêcheurs tirent leurs filets sur la lagune immobile de Venise ou dans les canaux de Djerba; des charpentiers construisent des barques pareilles aujourd'hui à celles d'hier...
    Et cette fois encore, nous sommes hors du temps. Plus qu'aucun autre univers des hommes, la Méditerranée ne cesse de se raconter elle-même, de se revivre elle-même. Par plaisir sans doute, non moins par nécessité. Avoir été, c'est une condition pour être. Fernand Braudel.

  • "Je le dis une fois pour toutes : j'aime la France avec la même passion, exigeante et compliquée, que Jules Michelet.
    Sans distinguer entre ses vertus et ses défauts, entre ce que je préfère et ce que j'accepte moins facilement. Mais cette passion n'interviendra guère dans les pages de cet ouvrage. Je la tiendrai soigneusement à l'écart. Il se peut qu'elle ruse avec moi, qu'elle me surprenne, aussi bien la surveillerai-je de près.
    Et je signalerai, chemin faisant, mes faiblesses éventuelles.
    Car je tiens à parler de la France comme s'il s'agissait d'un autre pays, d'une autre patrie, d'une autre nation." C'est dans un style très personnel que Braudel livre les clés de l'histoire de France: il en observe, fasciné, l'extrême diversité; analyse les mouvements profonds et silencieux qui traversent l'espace;
    Situe les enjeux de son milieu géographique et de sa position européenne; révèle les poids énormes des origines lointaines, des techniques et des traditions qui ont modelé son paysage.

empty