• "Le présent volume est consacré à l'hippodrome romain de Tyr. Cet hippodrome est aujourd'hui considéré comme l'un des monuments de ce type les mieux conservés du monde romain. Par rapport à la ville antique, l'édifice se trouvait hors les murs, dans une zone essentiellement occupée par une large nécropole remontant à l'époque romano-byzantine. Sa façade principale, devancée par un aqueduc, donne sur la route antique qui menait à la cité. Cette route est chevauchée par un arc monumental qui définissait la limite de l'aire urbaine.
    Couvrant une surface totale de 54 000 m2, l'hippodrome a une longueur de 470 m pour une largeur maximale de 125 m. Sa capacité maximale est d'environ 36 500 personnes. Sa cavea présente une longue galerie surmontée par l'étage d'attique et donnant accès à une série de salles voûtées qui supportent les gradins. Ceux-ci sont accessibles à partir des portes placées à des intervalles réguliers dans les murs extérieurs de certaines de ces salles. Cependant, ce schéma fonctionnel s'interrompt au niveau de la moitié sud de l'hippodrome, où, pour des raisons qui semblent être financières, la galerie et l'étage d'attique sont remplacés par un mur continu qui fut ajouté ultérieurement.
    Une présentation générale du site et des divers monuments qui le composent est suivie d'une étude détaillée de tous les aspects de l'hippodrome. Son architecture et ses éléments architectoniques sont particulièrement décrits et analysés. Des notes sur sa métrologie, l'organisation de son chantier ainsi que ses diverses phases chronologiques viennent compléter l'ensemble."

empty