Ecole Hautes Etudes En Sciences Sociales

  • La Seine aujourd'hui revient dans l'actualité : l'opération EU Sequana 2016 rappelle que les crues du fleuve sont toujours menaçantes, et la piétonisation des voies sur berge rive droite est prévue pour septembre 2016.
    La mairie de Paris souhaite réinventer une Seine qu'Isabelle Backouche a décrite pour le xviiie siècle; une Seine attractive, familière, véritable lieu d'échanges et de loisirs, avec surtout l'idée de mélanger les usages sur chacun des points du fleuve en évitant la spécialisation fonctionnelle.

    Mettant en lumière l'étonnante diversité des rôles du fleuve dans la ville du xviiie siècle, Isabelle Backouche montre à quel point la Seine a longtemps été stratégique, tant pour les hommes que pour les pouvoirs. Tout à la fois espace partagé, espace contesté et espace remodelé, le fleuve a ainsi pesé d'un poids déterminant dans le façonnement de la vie urbaine.
    Cependant, au tournant des xviiie et xixe siècles, la Seine s'écarte de cette vocation pour devenir une voie de navigation nationale de plus en plus étrangère à la capitale.
    Sensible à la diversité des acteurs et des intérêts qui les animent, cette histoire de la rupture entre la Seine et Paris nous fait voir combien importe la solidarité entre les usages, les représentations et les aménagements d'un territoire. La Seine offre ainsi un fécond terrain d'expérimentation pour comprendre le devenir urbain et les relations mouvantes de l'homme et de la ville.

empty