• Comment raconter l'histoire des langues, d'avant la naissance de l'écriture jusqu'à nos jours ? Comment rendre compte de ce fait social, qui joue un rôle majeur dans le destin de tous les peuples ? Comment saisir les langues, aux frontières poreuses, dans leur mouvement perpétuel et leur inventivité, elles qui se heurtent, cohabitent, s'influencent, s'éteignent ou se recréent ?
    Compte tenu du grand nombre de langues - environ 6 000 aujourd'hui -, l'ouvrage se concentre sur celles dont il est possible de raconter l'histoire.
    Un récit en trois temps : celui d'avant l'écriture, le plus souvent mystérieux ; celui des traditions orales et de l'écriture pratiquée par des élites ; celui, enfin, de la large diffusion des textes imprimés. Des phases qui, selon les régions, s'enchaînent à des périodes différentes.
    Composé de modules - une région, une époque -, le livre ménage différents parcours. Le lecteur suit le fil d'Ariane, du début à la fin, ou « entre » par un sujet qui l'intéresse, puis circule au gré de ses curiosités. Un voyage dans le temps et l'espace qui invite, sans négliger les classiques (l'hébreu, le grec, le latin, le sanskrit, etc.), à partir à la rencontre du javanais, du persan, du breton, du yiddish, du swahili, du quechua... ou des pidgins mélanésiens.

  • Cette sixième édition, entièrement refondue, à la cartographie renouvelée, dénoue l'histoire millénaire des vingt peuples de la région. La complémentarité du texte, alerte et précis, et des 145 cartes historiques rend l'ouvrage particulièrement didactique et accessible.

  • Terre de contraste et de rêves, l'Amérique est marquée par une histoire faite de violences et de rencontres, de chocs et de métissages. Dans cet ouvrage s'inscrivant dans la série des "Atlas des peuples", Jean Sellier en rappelle l'histoire tourmentée et éclaire ainsi l'actualité de ce continent. Son style très vivant, ses cartes originales et ses nombreux encadrés hors texte font de cet ouvrage de référence un beau livre agréable à consulter.

  • Maire de Suresnes de 1919 à 1941, Henri Sellier fut le premier à comprendre la nécessité de penser la ville et ses problèmes en terme d'agglomération, et non de commune. En cela, sa pensée est toujours d'actualité. Fondateur et administrateur de l'Office d'habitations à bon marché du département de la Seine de 1914 à 1942, la construction des cités autour de Paris fut son oeuvre principale. Il rencontra le même type de problèmes que les Offices d'HLM rencontrent aujourd'hui : attribution des logements aux familles démunies, équilibrage des comptes, vandalisme, participation des locataires à la vie des cités. Ce livre est un témoignage direct d'un acteur éminent de l'urbanisme français entre les deux guerres, et du seul qui s'attaqua au difficile problème de la banlieue parisienne.

empty