• Cet ouvrage constitue la première synthèse historique sur la création des villes nouvelles franaises des années 1965-1975.Loïc Vadelorge apporte ici une contribution décisive à cette aventure urbaine caractéristique de la deuxième moitié du XXe siècle et de l'histoire de l'aménagement du territoire. Le " terrain " se situe principalement en région parisienne, mais c'est l'ensemble du " concept " des villes nouvelles qui est analysé ici dans ses origines et son héritage.Au lieu d'opposer l'échec des grands ensembles et la réussite des villes nouvelles, l'enquête historique démontre les filiations réelles et profondes entre différents types de " nouveaux ensembles urbains " qui ont tous en commun de s'être décrits à un moment de leur histoire comme des " villes nouvelles ". L'analyse historique en amont de la période 1965 permet de restituer tout ce que les futures villes nouvelles doivent à la charnière des années 1950-1960.Au-delà de l'exemple des villes nouvelles, il s'agit bien de suggérer une autre lecture de l'histoire urbaine du dernier tiers du XXe siècle. L'ouvrage participe clairement d'un renouvellement en cours de cette histoire, engagé il y a une dizaine d'années et qui produit aujourd'hui ses premiers résultats.

  • Ce livre trace les contours de la réinvention de l'espace universitaire francilien. Il s'agit bien ici de revenir sur un passé récent qui n'a pas été suffisamment étudié mais dont les effets de mémoire sont indéniables sur le temps présent. Ce qui s'est joué au sein de l'université de Paris depuis les années 1950 conditionne aujourd'hui fortement les rapprochements difficiles entre les universités parisiennes que le ministère de l'Enseignement supérieur appelle de ses voeux depuis le milieu des années 2000.

    Avec le soutien de la chancellerie des universités de Paris, de l'ACP de l'UPEM, du CRHEC de l'UPEC et de l'HiCSA et de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

empty