• Grand Paris

    Martin Parr

    Exposition à la MEP à Paris du 25 mars au 25 juin 2014.
    Cela fait trente-cinq ans que Martin Parr photographie des scènes ordinaires avec le don de nous prendre au dépourvu. Que nous soyons en train de manger, de prendre un bain de soleil, de nous embrasser... il pressent la vulnérabilité inhérente à chacun de nous.
    Cette fois-ci, sous la forme d'un véritable plan de Paris (édition spéciale taxis) sous sa couverture originale et avec un index des rues 100 % fiable, Martin Parr nous invite à le suivre dans la capitale. Pendant trois ans, à la demande de la Maison Européenne de la Photographie (MEP), Martin Parr s'est penché sur les parisiens et parisiennes et a photographié les Champs-Élysées, les touristes, le 14 Juillet, les défilés de mode, le salon d'aéronautique du Bourget, Paris Plage, les musées et les foires d'art, le salon d'agriculture...
    Au final, une quarantaine d'images inédites et quelques clichés antérieurs incontournables, un véritable work in progress sur Paris.

  • Une bible pour les fans : la collection des collections de Martin Parr !

    Le célèbre photographe dévoile ici ses trésors les plus excentriques sous la forme d'un coffret regroupant deux ouvrages. Cartes postales du début du XXe siècle représentant des faits divers ou cartes postales promotionnelles des années 50 défilent sur près de 500 pages. Le deuxième tome, dédié aux objets, est un temple du kitsch, allant des collections de montres à l'effigie de Saddam Hussein aux cibles à fléchette « Margaret Thatcher ». Au-delà de son caractère hilarant, voici un passionnant inventaire des fétiches du notre époque.

    Figure majeure de la photographie contemporaine, Martin Parr est né à Epsom, dans le Surrey, en 1952. Il se fait connaître par la publication de photos de la plage de New Brighton près de Liverpool, The Last Resort. Grand collectionneur de livres et de cartes postales et photographe très productif, Martin Parr a connu un succès mondial avec la série des Boring Postcards chez Phaïdon. Martin Parr vit à Bristol et travaille pour Magnum Photos.

    Photographe, réalisateur et vidéaste, Nicolas Barker est un artiste multiple. Il est l'auteur de nombreuses publicités et a réalisé un long métrage remarqué, Unmade Beds, à la frontière entre fiction et documentaire, sorti en 1996. Il a collaboré avec Martin Parr sur deux ouvrages, Signs of the Times mais aussi From A to B, contes de la conduite moderne, qui analyse avec humour le rapport que les britanniques entretiennent avec leurs voitures.

  • Martin Parr a 23 ans lorsqu'avec sa compagne Susie Mitchel - sa future épouse - ils entament en 1975 un long compagnonnage avec les habitants de Hebden Bridge, petite ville du Yorkshire. Durant cinq ans, Susie rédige le récit du quotidien dont ils sont témoins, en particulier la vie des Non-Conformistes, du nom des chapelles méthodistes et baptistes qui prolifèrent alors dans la région. Et Martin photographie aussi bien la nature que la vie industrieuse des ouvriers, des mineurs, des paysans, des croyants, des gardes-chasse, des colombophiles et des « maris menés par le bout du nez ». Témoignage éloquent d'une société presque entièrement disparue, ces images recèlent déjà le talent de celui qui, mondialement reconnu, deviendra le brillant satiriste de la vie contemporaine : fibre sociale, humour mais tendresse aussi

  • Près de dix ans après le succès de la première édition de cet ouvrage épuisé en quelques mois, une nouvelle édition.
    «Un petit bijou d'humour britannique. 56 photos jubilatoires qui forment un corpus sociologique précieux, enrichi par un texte de Parr et des entretiens avec les photographes.» Le Monde «Un voyage hallucinogène et cristallisant, qui est aussi un intéressant document sociologique sur les Anglais, le fun, le mambo et la choucroute capillaire. Très tendance et bougrement poilant.» Pariscope «En publiant cette précieuse collection Martin Parr nous off re un ouvrage photo des plus réjouissants.» Marie-Claire

  • Aujourd'hui consacré comme l'un des photographes majeurs de sa génération, Martin Parr parle néanmoins assez peu de son travail. D se livre ici dans un entretien avec Quentin Bajac et donne les clefs de ce qui fonde la particularité de son approche : un regard social, à la fois ironique et empathique sur les classes moyennes et populaires, les loisirs et pratiques consuméristes de masse et les objets de grande consommation. Sont abordées dans cet entretien illustré sa jeunesse et sa formation au Manchester Polytechnic, les controverses liées à son travail sur la société anglaise des années 1980, sa position particulière entre le monde du photoreportage (au sein de Magnum Photos), celui de la presse et celui de l'art, son attitude à l'égard de l'évolution du monde contemporain, mais également les multiples autres facettes de son travail avec la photographie, devenues aujourd'hui prépondérantes : l'historien, l'éditeur de livres, le commissaire d'exposition et le collectionneur. Si la globalisation, thème cher à l'artiste, est à l'origine d'un certain désenchantement du monde, ses images profondément attachées à l'humain nous accompagnent et nous permettent de l'habiter et de le regarder autrement.

empty