Albin Michel

  • « Ensemble » s'inscrit explicitement dans la continuité de son ouvrage précédent : « Ce que sait la main ». Il s'agit toujours de montrer comment la société peut se comprendre et se construire, non pas à partir d'une élaboration intellectuelle renvoyant à un ensemble de constructions a priori, mais en repartant d'expériences quotidiennes.
    Associant histoire, sociologie, anthropologie et souvenirs personnels, Richard Sennett livre ici une réflexion engagée sur les pratiques de coopération en montrant comment les expériences de vie et d'actions collectives permettent de proposer une vision critique de la société contemporaine et quelques suggestions pour en améliorer le fonctionnement.
    Une étude enracinée dans une réflexion sur le politique dont le style, direct, invite aussi le lecteur à la coopération.

  • Dans cet essai alerte et pénétrant, déjà traduit en plus d'une dizaine de langues, Richard Sennett explore les effets déroutants du nouveau capitalisme.
    En mettant en évidence l'opposition entre deux mondes du travail : un monde disparu - celui des organisations rigides et hiérarchiques où il importait avant tout de s'épanouir dans son travail - et le monde nouveau de la restructuration des entreprises, du risque, de la flexibilité, du travail en réseau. Il montre qu'aujourd'hui le court terme et l'insécurité sont la norme. Plus de projet de vie active, plus de modèle à offrir à ses enfants dans une entreprise où l'employé perd son ancrage et le sens de sa propre identité.
    C'est à la fois en historien et en sociologue que Richard Sennett raconte des " tranches de vie " qui révèlent à quel point la trajectoire sociale des Individus est devenue illisible. Comment, depuis vingt ans, la montée spectaculaire des inégalités s'est accompagnée d'une généralisation de la précarité, de l'employé au cadre supérieur - à tous les échelons où naguère l'on faisait encore " carrière ".
    Un livre irremplaçable sur les effets délétères du " travail jetable ".

empty