• Héritier par adoption de la couronne du royaume de Numide, le jeune Jugurtha n'hésite pas à corrompre les dirigeants romains pour éliminer tout rival et s'emparer seul du trône. Mais bientôt la grogne se lève au sein du peuple de Rome, indignation de la plèbe qui se révolte contre les massacres en chaîne et les manoeuvres de la noblesse. Obligée, par crainte d'une guerre civile, de combattre le roi barbare, celle-ci l'emporte grâce à Marius, général aux origines modestes. Cette victoire marqua l'entrée dans les hautes sphères politiques de personnalités issues des classes populaires. Par une attaque sévère contre l'aristocratie romaine, vénale et corrompue et le récit de la première victoire du "parti populaire", Salluste écrit l'une des toutes premières luttes des classes de l'Histoire.

  • Protégé de César, Salluste s'acquit une fortune immense en pillant consciencieusement les provinces qui lui furent confiées.
    Après l'assassinat du dictateur, il se retira dans sa luxueuse villa de Rome pour y écrire son oeuvre historique. Parue en 42, la "Conjuration de Catilina" est le récit détaillé des manoeuvres de ce brillant personnage et de ses associés pour prendre le pouvoir à Rome ; des tergiversations du Sénat et des Consuls ; et de l'état des esprits dans la République romaine de la fin du fer siècle. On y trouve le portrait de tous les principaux acteurs du temps : César, Caton, Cicéron, Sempronie, Sylla, Pison, Crassus..., et la description aiguë de cette jeunesse dorée de Rome dont Salluste fit partie.

empty